Modifié

Donald Trump veut prioriser la livraison de vaccins aux USA - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Donald Trump veut prioriser la livraison de vaccins aux USA [EPA/Chris Kleponis / POOL - Keystone]
Donald Trump veut prioriser la livraison de vaccins aux USA [EPA/Chris Kleponis / POOL - Keystone]
Le président américain Donald Trump a signé mardi un décret qui donnera selon lui la priorité aux livraisons de vaccins aux Etats-Unis avant l'exportation. Il souligne ainsi la crainte que le pays manque de doses après la phase initiale de vaccination.

La pandémie a fait au moins 1'545'320 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'afp mardi à la mi-journée. Le seuil des 20 millions de cas vient par ailleurs d'être franchi en Europe.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 283'746 décès pour 14'955'025 cas recensés. Ils sont suivis par le Brésil (177'317 décès), l'Inde (140'958), le Mexique (110'074) et le Royaume-Uni (61'434).

>> La carte des nouvelles contaminations sur 14 jours en Europe:

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de l'épidémie):

ETATS-UNIS - Priorité des vaccins aux Etats-Unis

Le président américain Donald Trump a signé mardi un décret qui donnera selon lui la priorité aux livraisons de vaccins aux Etats-Unis avant l'exportation. Il souligne ainsi la crainte que le pays manque de doses après la phase initiale de vaccination.

Le décret fera en sorte "que le gouvernement américain donne la priorité à la vaccination des citoyens américains, avant d'envoyer les vaccins à d'autres pays", selon Donald Trump. Mais Pfizer/BioNTech, dont le vaccin pourrait être autorisé dans les tout prochains jours, n'a qu'un contrat portant sur 100 millions de doses avec les Etats-Unis.

Il y a plus de 330 millions d'Américains et le gouvernement affirme pouvoir tenir son objectif de leur offrir à tous un vaccin d'ici avril.

Le vaccin Pfizer/BioNTech jugé sûr

Les experts de l'Agence américaine des médicaments (FDA) ont estimé dans un rapport publié mardi que le vaccin de Pfizer et BioNTech contre le Covid-19 ne présentait pas de risque de sécurité empêchant son autorisation, qui pourrait intervenir d'ici la fin de la semaine.

Le vaccin dont l'efficacité est de 95% semble non seulement très efficace pour empêcher les formes graves du Covid-19 après deux doses, mais également pour prévenir le Covid-19 après la première dose, ainsi que chez ceux qui ont été infectés auparavant par le coronavirus, "bien que  les données disponibles pour ces résultats ne permettent pas de conclusions définitives".

La FDA a prévu d'attendre la réunion du comité de jeudi avant de rendre sa décision pour autoriser ou non le vaccin, déjà approuvé au Royaume-Uni et dans d'autres pays.

ROYAUME-UNI - La vaccination a débuté

Margaret Keenan, une Britannique de 90 ans, est devenue mardi la première personne au monde vaccinée contre le Covid-19 à l'aide du vaccin élaboré par Pfizer et BioNTech. Elle a reçu une première injection à 06h31 GMT dans un hôpital de Coventry, dans le centre de l'Angleterre.

"Je me sens si privilégiée d'être la première personne à être vaccinée contre le Covid-19, c'est le meilleur cadeau d'anniversaire anticipé que j'aurais pu espérer", a déclaré sous les flashs des photographes cette patiente qui aura 91 ans la semaine prochaine. "Cela signifie que je peux finalement envisager de passer du temps avec ma famille et mes amis dans la nouvelle année après avoir été seule durant une grande partie de l'année."

>> Le précisions dans le 12h30:

Margaret Keenan, une Britannique de 90 ans, est devenue mardi la première personne au monde vaccinée contre le Covid-19 à l'aide du vaccin élaboré par Pfizer et BioNTech. [Jacob King/Pool via AP - Keystone]Jacob King/Pool via AP - Keystone
Une Britannique de 90 ans devient la première patiente à être vaccinée contre le Covid-19 au Royaume-Uni / Le 12h30 / 1 min. / le 8 décembre 2020

"Cette journée marque une énorme avancée dans la lutte du Royaume-Uni contre le coronavirus", s'est félicité le Premier ministre conservateur Boris Johnson. "Mais la vaccination de masse prendra du temps", a-t-il mis en garde, appelant à continuer à respecter les restrictions en place.

Pays le plus endeuillé en Europe avec plus de 61'000 morts, le Royaume-Uni a été la semaine dernière le premier pays à approuver ce vaccin.

>> L'analyse dans le 19h30:

Laurent Burkhalter "Même la reine et son mari vont se faire vacciner. Une campagne de persuasion se fait en parallèle" [RTS]
Laurent Burkhalter "Même la reine et son mari vont se faire vacciner. Une campagne de persuasion se fait en parallèle" / 19h30 / 1 min. / le 8 décembre 2020

La priorité est donnée aux résidents et employés des maisons de retraite, une tâche compliquée par les défis logistiques liés au besoin de conserver le vaccin à -70 degrés. Suivront les soignants et les plus de 80 ans, et ainsi de suite par âge décroissant.

Les autorités espèrent vacciner d'ici au printemps les neuf catégories prioritaires, qui comprennent les plus de 50 ans, les soignants et les personnes à risque. Elles représentent 99% des décès.

>> Les images de la première vaccination:

GBB [RTS]
Margaret Keenan, une Britannique de 90 ans, est devenue mardi la première personne au monde vaccinée contre le Covid-19 / L'actu en vidéo / 1 min. / le 8 décembre 2020

>> Lire à ce sujet: La vaccination contre le Covid-19 débute en Russie et au Royaume-Uni

ALLEMAGNE - Débat virulent autour du vaccin

Le débat autour du vaccin contre le coronavirus, dont l'arrivée est imminente en Allemagne, prend une dimension toute particulière dans ce pays toujours hanté par son passé nazi et les pratiques eugénistes du IIIe Reich, ainsi que par la dictature communiste où l'Etat avait droit de vie ou de mort sur les citoyens.

Pour l'aider dans ses décisions, le gouvernement de la chancelière Angela Merkel a fait appel au Conseil d'éthique allemand, un organisme indépendant qui fournit des recommandations sur des questions scientifiques et morales.

>> Revoir le sujet 19h30 sur le plan de vaccination qui se prépare en Allemagne:

En Allemagne, les autorités se préparent à lancer au plus vite leur plan de vaccination contre le Covid-19 [RTS]
En Allemagne, les autorités se préparent à lancer au plus vite leur plan de vaccination contre le Covid-19 / 19h30 / 2 min. / le 1 décembre 2020

Le nombre de cas confirmés de contamination a grimpé à 1'197'709, soit 14'054 cas de plus que la veille, selon les données rapportées mardi par l'Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses.L'institut fait aussi état de 423 décès supplémentaires, ce qui porte le total à 19'342 morts depuis le début de l'épidémie dans le pays.

Sévères restrictions en Saxe

Dans ce contexte, la Saxe, région la plus touchée par la pandémie, va adopter à partir de lundi de sévères restrictions, avec la fermeture des écoles et garderies comme de la plupart des magasins. La vente d'alcool sera par ailleurs interdite dans les lieux publics et les visites dans les maisons de retraite très encadrées, avec port du masque et test négatif obligatoires.

A noter que d'autres régions, comme la Bavière, devraient prochainement aussi durcir leurs règles.

DANEMARK - Mesures drastiques face à la flambée de cas

"L'infection est trop élevée et la situation est trop préoccupante. Par conséquent, nous devons prendre des mesures pour contrôler l'infection et donc l'épidémie", a justifié lors d'une conférence de presse Mette Frederiksen, qui appelle les Danois à ne pas fêter Noël ni le Nouvel An à plus de dix.

Comme au printemps, les collégiens et les lycéens retrouvent l'enseignement en ligne, à partir de mercredi, date à laquelle bars, cafés et restaurants doivent rester fermés - à l'exception de la vente à emporter. Bibliothèques, salles de sport et cinémas et théâtres doivent également baisser le rideau. Ces restrictions sont valables jusqu'au 3 janvier afin de maîtriser la hausse des cas qualifiée d'"exponentielle" par le ministre de la Santé, Magnus Heunicke.

Les autorités sanitaires ont enregistré lundi un record quotidien de 2046 cas en 24 heures, selon l'Autorité danoise de contrôle des maladies infectieuses. Les cas pourraient selon les autorités sanitaires avoisiner les 4000 quotidiens d'ici Noël dans ce pays de 5,8 millions d'habitants, a rapporté la télévision publique DR.

FRANCE - Légère hausse des hospitalisations

Le cap des 5000 contaminations quotidiennes par le nouveau coronavirus, fixé par le président français Emmanuel Macron pour lever le confinement au 15 décembre, s'avère ardu à atteindre. Le gouvernement se trouve face à un nouveau dilemme à quelques jours des fêtes de fin d'année.

Après avoir atteint un pic à plus de 50'000, voire 60'000 contaminations quotidiennes certains jours fin octobre, ce niveau a diminué sensiblement jusqu'à atteindre 10 à 11'000 cas par jour en moyenne fin novembre. Mais la semaine dernière, ce nombre s'est maintenu autour de 10'000 par jour, selon les données de Santé publique France.

AUTRICHE - Réouverture des écoles, magasins et musées

Le gouvernement autrichien a assoupli lundi les restrictions, rouvrant magasins, écoles et musées après trois semaines d'un confinement strict, tout en appelant à la prudence alors que le nombre de contaminations reste élevé.

Le chancelier conservateur Sebastian Kurz s'est lui-même soumis à un test dans la matinée, pour tenter de convaincre les Viennois de se faire dépister en masse. L'opération, lancée vendredi dans la capitale, peine pour le moment à attirer foule.

RUSSIE - Record de morts à Saint-Pétersbourg qui ferme pour les fêtes

Avec 86 morts comptabilisés en vingt-quatre heures, Saint-Petersbourg, la deuxième ville de Russie, a enregistré mardi un record de décès quotidiens dus au Covid-19. Les autorités ont prévenu que la cité était désormais à "un pas du confinement", fermant bars et restaurants pour les fêtes de fin d'année.

En fin de semaine dernière, la ville avait annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie, notamment la fermeture des bars et des restaurants du 30 décembre au 3 janvier, période où l'ancienne capitale des tsars et haut lieu du tourisme est une destination très populaire pour les Russes.

Plus de 100 bars et restaurants ont annoncé qu'ils ne respecteraient pas cet ordre, et ont publié sur internet une "carte de résistance" des établissements qui resteront ouverts.

L'administration de Saint-Pétersbourg a aussi ordonné la fermeture des théâtres, musées et des concerts du 31 décembre au 10 janvier, période fériée en Russie.

BRESIL - Vaccination dès le 25 janvier avec le Coronavac chinois

Le gouverneur de l'Etat de Sao Paulo, Joao Doria, a annoncé lundi le début des vaccinations contre le Covid-19 avec le Coronavac chinois dès le 25 janvier, même si ce dernier n'a pas encore été homologué par les autorités sanitaires.

Les personnels de santé seront les premiers vaccinés, selon le programme fourni par le gouverneur en conférence de presse. Puis viendront les personnes de plus de 60 ans, les indigènes et les quilombolas, membres de communautés de descendants d'esclaves fugitifs.

Au total, neuf millions de personnes devraient être vaccinées d'ici le mois de mars dans l'Etat le plus riche et le plus peuplé du Brésil, avec 46 millions d'habitants.

HONG KONG - Restrictions face à une quatrième vague

 La cheffe de l'exécutif hongkongais a annoncé une série de nouvelles restrictions afin d'endiguer la progression d'une quatrième vague épidémique de coronavirus. Les restaurants devront notamment fermer le soir.

L'objectif de la dirigeante du territoire semi-autonome est de "réduire le nombre de personnes dans les rues". Il sera ainsi désormais interdit de dîner dans un restaurant après 18h00, les salles de gym tout comme les salons de beauté et de massage seront fermés alors que les fonctionnaires sont invités à travailler depuis leur domicile, a-t-elle détaillé.

Les autorités ont également lancé une ligne téléphonique afin de permettre aux habitants de signaler toute infraction aux mesures de distanciation sociale mises en place.

JAPON - Nouveau plan de relance

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a dévoilé mardi un nouveau plan d'aide à l'économie nippone de plus de 625 milliards de francs pour financer des mesures sanitaires et sociales liées à la pandémie mais aussi à des projets de développement des technologies vertes.

Avec ce nouveau plan, l'archipel, sorti de la récession au troisième trimestre 2020, espère se maintenir sur le chemin de la croissance.

Le gouvernement japonais avait déjà lancé deux plans d'aide à l'économie, pour un montant d'environ 234'000 milliards de yens (2000 milliards de francs).

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié

Les résultats du vaccin de Johnson and Johnson attendu fin janvier

Alors que le Royaume-Uni a lancé mardi sa campagne de vaccination, avec le vaccin de l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech, le géant pharmaceutique américain Johnson and Johnson a quant à lui annoncé attendre les résultats des essais de son vaccin "à la fin janvier".

Son candidat vaccin est basé sur une dose unique d'un adénovirus, responsable du rhume, modifié de telle sorte qu'il ne puisse se répliquer et combiné à une partie du coronavirus Sars-CoV-2 appelée protéine de pointe (ou "spike") que celui-ci utilise pour pénétrer dans les cellules humaines.

Contrairement aux vaccins concurrents - qui nécessitent des températures extrêmement basses posant des défis logistiques et pratiques-, celui de Johnson and Johnson pourra être conservé à 2 degrés centigrades.

>> Le sujet de la Matinale sur les zones d'ombre qui entourent les vaccins:

Les zones d’ombre qui entourent les vaccins (vidéo) [RTS]
Les zones d’ombre qui entourent les vaccins (vidéo) / La Matinale / 3 min. / le 8 décembre 2020