Modifié

Accélération de la pandémie moins rapide, mais le nombre de décès augmente - Le suivi du Covid-19 dans le monde

La pandémie liée au coronavirus s'est accélérée moins rapidement la semaine dernière dans le monde. Le ralentissement en Europe s'est vérifié. Mais le nombre de nouveaux décès augmente dans toutes les régions.

La pandémie de coronavirus a fait plus de 1'410'000 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'afp mercredi en soirée. Plus de 60 millions cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont toujours le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 259'976 décès pour 12'421'216 cas recensés. Viennent ensuite le Brésil avec 170'115 morts et 6'087'608 cas, l'Inde avec 134'699 morts (9'177'840 cas), le Mexique avec 102'739 morts (1'049'358 cas) et le Royaume-Uni avec 55'838morts (1'527'495 cas).

La France a dépassé mardi la barre des 50'000 morts, tout comme l'Italie la veille.

>> La carte des nouvelles contaminations sur 14 jours en Europe:

Une progression de 1% dans le monde

Les nouvelles infections au Covid-19 ont progressé de 1%, selon les données publiées mardi soir par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève et qui portent jusqu'à dimanche à la mi-journée. L'Afrique a observé la progression la plus importante, à 15%. Le continent américain suit à un peu plus de 10%.

De son côté, l'Europe a enregistré un ralentissement pour la seconde semaine consécutive. Mais si le recul des nouveaux cas s'est établi à 6%, ceux-ci restent proches d'1,8 million, après près de 1,85 million la semaine précédente.

Concernant les décès, aucune zone n'a observé une diminution du nombre de nouvelles victimes. Là aussi, l'Afrique constate l'augmentation la plus importante, de 30%. Le continent américain est à nouveau deuxième avec 15%.

Mais là encore, l'Europe, même si elle ne fait face qu'à une extension de 10%, reste la région la plus affectée actuellement, toujours avec près de la moitié des nouvelles victimes. Au total, plus de 1,3 million de personnes ont succombé dans le monde. Environ 58 millions ont été infectées.

AFRIQUE - Un continent délaissé par la recherche d'un vaccin

L'Afrique veut éviter la saturation de ses systèmes de santé déjà fragiles, mais seuls 4% des études sur le Covid-19 proviennent du continent africain.

Une situation problématique qui a conduit une alliance d'instituts de recherche et d'ONG à lancer une vaste étude pour trouver des médicaments contre les formes légères de la maladie.

Même si ce continent semble avoir été relativement épargné ce printemps, la deuxième vague est redoutée. Les chercheurs doivent trouver une réponse qui corresponde à la situation spécifique africaine et il espèrent pouvoir valider un traitement lors du premier semestre 2021.

>> Les précisions de La Matinale:

Ecoliers à Harare au Zimbabwe [EPA/AARON UFUMELI - KEYSTONE]EPA/AARON UFUMELI - KEYSTONE
Le continent africain à la recherche d'un traitement contre le Covid-19 / La Matinale / 1 min. / le 25 novembre 2020

ALLEMAGNE - Prolongement des mesures jusqu'à début janvier

L'Allemagne va prolonger jusqu'à début janvier ses restrictions pour lutter contre la pandémie de Covid-19, dont la fermeture des bars et restaurants et les limitations de participants à des réunions privées, a annoncé mercredi soir Angela Merkel.

"Nous devons encore faire des efforts (...) le nombre d'infections quotidiennes se situe encore à un niveau beaucoup trop élevé", a déclaré la chancelière à l'issue de plus de sept heures de discussions avec les dirigeants des 16 Etats régionaux allemands.

Les restrictions décidées lors d'une précédente séance en novembre vont donc continuer à s'appliquer "jusqu'au début du mois de janvier, à moins que nous ayons une diminution inattendue du taux d'infection mais cela est à ce stade improbable", a expliqué Mme Merkel.

Pour une interdiction du ski dans l'UE

L'Allemagne veut que l'Union européenne interdise les séjours de ski d'ici le 10 janvier pour éviter de nouvelles infections au Covid-19, indique mercredi le texte négocié par Angela Merkel et les Etats régionaux allemands.

"Je vais être honnête avec vous, ce ne sera probablement pas facile, mais nous allons essayer", a précisé dans la foulée lors d'une conférence de presse la chancelière allemande.

FRANCE - Allègement du confinement lancé dès samedi

Emmanuel Macron a annoncé à la télévision un allègement en trois étapes des restrictions destinées à enrayer l'épidémie due au nouveau coronavirus en France. Les commerces pourront rouvrir samedi, avec un strict protocole sanitaire.

Si les attestations vont rester obligatoires, les déplacements pour les loisirs seront aussi autorisés dans un rayon de 20 km pour une durée de trois heures et les offices religieux seront autorisés dans la limite de 30 personnes.

La deuxième étape débutera le 15 décembre, à condition que le reflux de l'épidémie se confirme. Les cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir à cette date et "le confinement pourra être levé" afin de pouvoir passer Noël en famille, "même s'il ne s'agira pas de vacances de Noël comme les autres", a dit le président de la République en invitant les Français à éviter les rassemblements d'adultes trop nombreux.

La troisième étape commencera le 20 janvier, là encore si les conditions sanitaires le permettent, avec notamment la réouverture éventuelle des bars et des restaurants.

De premiers vaccins contre le Covid-19 seront par ailleurs disponibles en France dès fin décembre ou début janvier, à condition qu'ils soient validés par les autorités de régulation sanitaires, mais la vaccination ne sera pas obligatoire, a déclaré Emmanuel Macron.

La France a passé mardi le seuil symbolique des 50'000 morts après 1005 décès supplémentaires enregistrés dans les hôpitaux et les Ehpad, montrent les chiffres publiés par les autorités sanitaires.

>> Voir le sujet du 12h45 sur le déconfinement annoncé par Emmanuel Macron:

Emmanuel Macron a annoncé un allègement en trois étapes des restrictions destinées à enrayer l'épidémie en France. [RTS]
Emmanuel Macron a annoncé un allègement en trois étapes des restrictions destinées à enrayer l'épidémie en France. / 12h45 / 1 min. / le 25 novembre 2020

USA - La situation s'aggrave en Californie

La Californie a enregistré un record dans les contaminations alors que les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé du monde avec près de 260'000 morts, dont 2000 nouveaux décès mardi.

Les autorités de Los Angeles, deuxième plus grande ville du pays, ont décidé la fermeture à partir de mercredi soir et pour au moins trois semaines des restaurants, brasseries et bars, qui ne pourront pratiquer que la vente à emporter.

Et le secrétaire à la Santé en Californie Mark Ghaly a appelé à éviter les grandes réunions de famille traditionnelles à l'occasion de Thanksgiving, affirmant qu'il avait interdit à sa propre mère de le rejoindre pour célébrer cette fête jeudi.

Les autorités sanitaires de Washington ont pour la première fois appelé les Américains à ne pas voyager pour aller rejoindre des proches autour de la traditionnelle dinde de Thanksgiving.

SUEDE - La gestion de l'épidémie critiquée dans les maisons de retraite

Un rapport officiel a lourdement épinglé mardi la gestion de l'épidémie de coronavirus au printemps dans les maisons de retraite en Suède, frappées par une hécatombe à l'origine de la moitié des quelque 6500 décès du Covid-19 dans le pays.

Dans un pays qui s'est longtemps enorgueilli de son Etat-providence, l'inspection suédoise des services de santé et sociaux a constaté des "carences graves" dans le traitement des résidents dans toutes les régions du pays, relevant que certains patients étaient morts sans aucun examen médical.

Près d'un résident sur cinq n'a fait l'objet d'aucune consultation et dans 40% de ces cas, ils n'ont même pas été examinés par une infirmière. Quand une consultation a eu lieu, la majorité a eu lieu par téléphone et seulement 5 à 7% ont eu lieu physiquement.

Près de la moitié des décès enregistrés du Covid-19 en Suède ont eu lieu dans les maisons de retraite, où la grande majorité des résidents ont plus de 85 ans, et un quart supplémentaire a touché des personnes âgées suivies à domicile.

>> Le reportage de Frédéric Faux:

 

Le premier ministre suédois Stefan Lofven [Jonathan NACKSTRAND/AF - AFP]Jonathan NACKSTRAND/AF - AFP
La Suède multiplie les mesures pour faire face à la deuxième vague / Le Journal horaire / 1 min. / le 25 novembre 2020

PAKISTAN - Crainte d'une seconde vague plus meurtrière

Les hôpitaux au Pakistan se remplissent de malades du Covid-19 et sont proches de la saturation, a-t-on appris mercredi de sources médicales, les autorités craignant une seconde vague plus meurtrière que la première.

Des patients atteints du coronavirus commencent à être refusés par des hôpitaux, ont indiqué à l'AFP des docteurs, qui craignent que le pays, largement épargné jusqu'ici, ne se dirige vers une crise sanitaire majeure.

"Les deux prochaines semaines seront cruciales et notre situation va s'aggraver", a déclaré Qaisar Sajjad, le secrétaire-général de l'Association médicale pakistanaise.

Inquiet de la tendance actuelle, le gouvernement du Premier ministre Imran Khan, qui s'est toujours refusé à imposer un confinement national, estimant que l'économie de son pays ne pouvait se le permettre, a annoncé cette semaine la fermeture des écoles et interdit aux restaurants d'accueillir des clients en intérieur.

BULGARIE - Instauration de nouvelles restrictions

Le gouvernement bulgare, jusqu'ici réticent à imposer des restrictions pour lutter contre le coronavirus, s'est décidé mercredi à fermer écoles, restaurants et centres commerciaux, alors que les hôpitaux sont débordés face à l'explosion du nombre d'infections.

Les mesures, destinées à endiguer la deuxième vague de la pandémie de Covid-19, prendront effet vendredi soir et resteront en vigueur jusqu'au 21 décembre, a annoncé le ministre de la Santé, Kostadin Anguelov.

Sur les sept derniers jours, les autorités bulgares ont fait état de 813 nouveaux décès liés au coronavirus, ce qui place le pays parmi ceux les plus touchés en Europe par rapport à leur population, avec 11,7 décès pour 100'000 habitants en une semaine.

Outre la fermeture des crèches, écoles, universités, ainsi que des restaurants, cafés et centres commerciaux, les voyages touristiques organisés sont interdits et les épreuves sportives se dérouleront sans public. Les salles de sport seront fermées, mais les théâtres fonctionneront à 30% de la capacité des salles.

Dans un contexte de pénurie de personnel et d'un corps médical vieillissant, les hôpitaux se trouvent souvent dans l'incapacité d'accueillir de nouveaux malades. Les médias rapportent des exemples déchirants de patients repoussés d'hôpital en hôpital, morts chez eux ou même dans l'escalier d'un établissement.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié