Modifié

Première demande d'autorisation d'un vaccin aux Etats-Unis– Le suivi du Covid-19 dans le monde

Un volontaire reçoit le candidat vaccin de Pfizer à l'Université du Maryland, aux Etats-Unis, 01.07.2020. [University of Maryland School of Medicine/AP/Keystone]
Un volontaire reçoit le candidat vaccin de Pfizer à l'Université du Maryland, aux Etats-Unis, 01.07.2020. [University of Maryland School of Medicine/AP/Keystone]
Dix mois seulement après le séquençage du nouveau coronavirus, le groupe pharmaceutique américain Pfizer a demandé vendredi à l'Agence américaine des médicaments (FDA) d'autoriser son vaccin. L'Europe devrait suivre très prochainement.

La pandémie de coronavirus a fait plus de 1'373'381 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'afp samedi à la mi-journée. Plus de 57'583'290 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont toujours le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 254'424 décès pour 11'913'945 cas recensés. Viennent ensuite le Brésil avec 168'613 morts et 6'020'164 cas, l'Inde avec 132'726 morts (9'050'597 cas), le Mexique avec 100'823 morts (1'025'969 cas), et le Royaume-Uni avec 54'286 morts (1'473'508 cas).

>> La carte des nouvelles contaminations sur 14 jours en Europe:

USA - Première demande d'autorisation d'un vaccin

Dix mois seulement après le séquençage du nouveau coronavirus, le groupe pharmaceutique américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont demandé vendredi à l'Agence américaine des médicaments (FDA) d'autoriser leur vaccin contre la maladie causée par le virus. Ils sont les premiers fabricants à le faire aux Etats-Unis. L'Europe devrait suivre très prochainement.

>> Lire aussi: Onze vaccins dans la phase 3 des essais cliniques. Enjeux et zones d’ombre d’une course planétaire

La demande était attendue depuis plusieurs jours, suite à la publication des résultats de l'essai clinique selon lesquels le vaccin serait efficace à 95% pour prévenir le Covid-19, sans effets secondaires graves.

Le gouvernement de Donald Trump prévoit déjà de vacciner 20 millions de personnes à risque en décembre, puis 25 à 30 millions par mois.

>> Voir aussi le reportage du 19h30 sur la situation au Etats-Unis:

La pandémie de Covid-19 empire aux Etats-Unis. [RTS]
La pandémie de Covid-19 empire aux Etats-Unis. / 19h30 / 2 min. / samedi à 19:30

FRANCE - Baisse du nombre de morts et des admissions en réanimation

Près de 300 malades du Covid-19 sont décédés au cours des dernières 24 heures en France, soit 110 de moins que la veille, et le nombre de patients en réanimation poursuit sa décrue pour le 5e jour consécutif, selon les statistiques officielles publiées samedi.

Les données de l'agence sanitaire Santé publique France (SpF) font état de 276 décès en l'espace de 24 heures dans les hôpitaux, contre 386 la veille, portant le nombre de décès liés au coronavirus à 48.'18 depuis le début de l'épidémie en France.

Alors que le pic de la seconde vague a sans doute été franchi, selon l'agence sanitaire qui a appelé vendredi les Français à rester vigilants, l'étau se desserre lentement sur l'hôpital.

Les services de réanimation étaient occupés par 4'493 patients du Covid samedi, dont 220 nouvelles admissions. Un chiffre qui continue de baisser pour le 5e jour consécutif. La veille, ces services comptaient 4'566 patients du Covid, dont 264 nouvelles admissions.

Castex "espère" une réouverture des commerces "dans quelques jours"

Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement samedi à Dijon, a dit "espérer" une réouverture des commerces jugés non essentiels "dans quelques jours".

Les commerces dits "non essentiels" sont fermés en France depuis le 30 octobre dans le cadre du nouveau confinement national prévu pour durer au moins jusqu'au 1er décembre.

Mais leur réouverture est dans les tuyaux avec une réflexion engagée sur un nouveau protocole sanitaire, et le chef du gouvernement avait indiqué vendredi, à l'occasion d'un déplacement dans le Finistère, que la date de réouverture serait annoncée la semaine prochaine.

PORTUGAL - Écoles fermées pendants deux jours

Le gouvernement portugais a décidé de "renforcer" les restrictions pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, notamment en fermant les écoles les lundi 30 novembre et 7 décembre, à la veille de jours fériés, a annoncé samedi le Premier ministre Antonio Costa.

Confronté à un nombre de nouvelles contaminations "extrêmement préoccupant", l'exécutif socialiste a fait le pari de diviser le pays en quatre zones, selon leur risque de propagation de l'épidémie, auxquelles correspondront à partir de mardi différents niveaux de restrictions, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse à Lisbonne.

DANEMARK - Éleveurs de visons en colère à Copenhague

Des centaines d'agriculteurs et d'éleveurs danois de visons ont manifesté samedi en tracteur dans Copenhague, pour protester contre la décision gouvernementale d'abattre des millions de ces bêtes à fourrure pour lutter contre une mutation problématique du nouveau coronavirus.

Plus de 500 tracteurs décorés de drapeaux danois ont traversé la capitale, passant notamment devant le siège du gouvernement et du Parlement de Christiansborg, avant de se regrouper dans le port, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le gouvernement de la Première ministre Mette Frederiksen avait dû reconnaître que sa décision d'abattre l'immense cheptel danois - plus de 15 millions de visons élevés pour leur fourrure - n'avait pas de base légale pour les animaux non contaminés par le nouveau coronavirus, suscitant la colère des éleveurs.

>> Lire aussi: La mutation du coronavirus chez les visons au Danemark probablement éteinte

ESPAGNE - Grand plan de vaccination annoncé

Après huit mois d'angoisse et plus de 42'000 morts, le gouvernement espagnol a voulu redonner espoir au pays vendredi en annonçant un ambitieux plan de vaccination contre le Covid-19. Une grande partie de la population pourrait en bénéficier d'ici à l'été prochain. Ce plan doit encore être adopté mardi lors du prochain conseil des ministres.

Le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, a assuré que l'Espagne serait "le premier pays de l'UE, avec l'Allemagne, à avoir un plan global de vaccination" pour ses 47 millions de citoyens.

>> Revoir le reportage du 19h30 sur les défis logistiques de la vaccination de masse

Vacciner à grande échelle, c'est aussi un défi logistique sans précédent [RTS]
Vacciner à grande échelle, c'est aussi un défi logistique sans précédent / 19h30 / 2 min. / le 17 novembre 2020

ALLEMAGNE - La barre des 900'000 infections dépassée

Le nombre de cas confirmés a grimpé à 902'528, soit 22'964 cas de plus que la veille, selon les données communiquées samedi par l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

L'institut fait par ailleurs état de 254 décès supplémentaires, ce qui porte le bilan à 13'884 morts depuis le début de l'épidémie dans le pays.

BRESIL - Une deuxième vague se précise

Le Brésil a franchi vendredi le cap des six millions de cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé, alors que la crainte d'une deuxième vague épidémique grandit dans le pays.

Après un pic à un peu plus de 69'000 contaminations et environ 1600 morts le 29 juillet, l'épidémie semblait en partie maîtrisée fin octobre au Brésil avec des moyennes de 20'000 cas et 425 décès par jour. Mais le nombre quotidien de contaminations augmente à nouveau au Brésil, avec une moyenne quotidienne des infections étant remontée à 26'500 et celle des morts à 480.

CANADA - Toronto en "confinement" à partir de lundi

La plus grande ville du Canada, Toronto, et une grande partie de sa banlieue seront placées en "confinement" à partir de lundi en raison de l'aggravation de l'épidémie, a annoncé vendredi le Premier ministre de l'Ontario.

Ce confinement, pendant lequel tous les rassemblements privés intérieurs seront interdits, durera au moins 28 jours et les contrevenants s'exposeront à des amendes de 750 dollars canadiens (522 francs). Les rassemblements à l'extérieur, quant à eux, ils seront limités à 10 personnes, tout comme les services religieux, funérailles et mariages.

Les lieux de soins esthétiques, comme les salons de coiffure, ainsi que les salles d'entraînement, et les casinos seront fermés. Les restaurants et les commerces non essentiels ne seront ouverts que pour des commandes à emporter ou pour des livraisons. Les écoles demeureront ouvertes.

RUSSIE - Progression record des contaminations

Avec 24'822 nouvelles infections et 476 nouveaux décès, la Russie a enregistré samedi de nouveaux records en termes d'infections et de décès quotidien, deux jours après avoir dépassé la barre des deux millions de malades.

Si les autorités russes jugent la situation "préoccupante", elles affirment toutefois que celle-ci reste sous contrôle, et ont pour l'heure exclu tout nouveau confinement national pour ne pas mettre à l'arrêt l'économie russe, affaiblie déjà par un confinement strict au printemps, ainsi que par les sanctions occidentales.

IRAN - Fermetures des commerces non-essentiels dans de nombreuses villes

L'Iran a annoncé samedi la fermeture des commerces non-essentiels dans la majorité des villes iraniennes et pour une durée allant jusqu'à deux semaines, imposant de nouvelles mesures restrictives afin de juguler l'épidémie de nouveau coronavirus dans le pays.

"Avec ces nouvelles restrictions, nous voulions seulement dire au peuple que le problème du coronavirus est très sérieux" dans la République islamique, a indiqué le président Hassan Rohani lors d'une réunion du Comité de lutte contre le virus, retransmise à la télévision.

Dans les zones au risque épidémiologique le plus élevé, seuls les commerces considérés essentiels restent ouverts, notamment les centres sanitaires, le secteur alimentaire, la presse, le transport public, les pharmacies, les banques et les stations-services.

Selon les données officielles, plus de 400 personnes décèdent chaque jour du virus en Iran depuis début novembre, poussant Hassan Rohani à parler d'une "troisième vague" épidémique.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié