Publié

Un demi-million d'euros d'amende pour l'AfD après des dons venus de Suisse

Alice Weidel est l'une des têtes du parti allemand d'extrême droite Alternative für Deutschland. [Lennart Preiss - Keystone/epa]
Lourde amende pour l'AfD, qui a reçu des dons litigieux de Suisse / Le Journal horaire / 33 sec. / le 19 novembre 2020
La chambre basse du Parlement allemand (Bundestag) a infligé une amende de plus de 500'000 euros au parti d'extrême droite AfD, rapportent jeudi plusieurs médias. Le parti avait reçu des dons litigieux venant de Suisse.

Le parti Alternative pour l'Allemagne (AfD) va devoir débourser quelque 504'429 euros, selon deux lettres adressées à cette formation par le Bundestag, affirment l'hebdomadaire Der Spiegel et la chaîne publique ARD.

Une partie de l'amende, environ 396'000 euros, concerne un don litigieux de 150'000 francs qu'aurait reçu de Suisse Alice Weidel, co-présidente du groupe parlementaire d'extrême droite, lors de la campagne électorale législative de 2017. Le versement avait été effectué sur le compte de la section locale de l'AfD du lac de Constance, à laquelle elle appartient.

Financement d'un colloque en cause

L'autre partie de l'amende concerne le financement, via des comptes suisses, d'un colloque sur l'Europe organisé par l'AfD en février 2016 à Düsseldorf (ouest). En Allemagne, la loi proscrit les dons d'argent à un parti politique d'une entreprise d'un pays non membre de l'Union européenne.

L'AfD avait effectué une entrée remarquée au Bundestag allemand en 2017 en devenant la troisième force politique du pays derrière les conservateurs de la CDU, parti de la chancelière Angela Merkel, et des sociaux-démocrates du SPD qui forment actuellement un gouvernement de coalition au niveau national. Le parti prétend régulièrement rompre avec les pratiques supposées affairistes des autres formations politiques et en fait régulièrement un argument de campagne.

ats/ebz

Publié