Modifié

46 millions de Français sous couvre-feu dès samedi - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Le Premier ministre français a annoncé jeudi l'extension du couvre-feu à un total de 54 départements pour faire face à la deuxième vague de la pandémie de Covid-19. Jean Castex a mis en garde contre un mois de novembre promettant d'être "éprouvant".

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 1'133'136 morts dans le monde depuis décembre dernier, selon un bilan établi par l'AFP jeudi à la mi-journée. Plus de 41'304'020 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués jusqu'ici.

En chiffres absolus, les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé au monde avec 222'220 décès, suivis du Brésil (155'403), de l'Inde (116'616), du Mexique (87'415) et du Royaume-Uni (44'158).

>> La carte des nouvelles contaminations sur 14 jours en Europe:

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de l'épidémie):

FRANCE - Couvre-feu étendu à 54 départements

La situation sanitaire continue de se dégrader en France avec 41'622 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en 24 heures jeudi, soit 15'000 de plus que la veille, un nouveau record, selon les chiffres publiés jeudi par Santé publique France. Le pays compte également 165 nouveaux décès, selon l'agence sanitaire.

Lors d'une conférence de presse jeudi en fin d'après-midi, le Premier ministre français Jean Castex s'est alerté de la situation jugée "grave" dans l'Hexagone où "la circulation du virus est extrêmement élevée". Jean Castex a averti que le mois de novembre serait "éprouvant".

Il a annoncé dans la foulée de nouvelles mesures, qui entreront en vigueur vendredi à minuit. Le couvre-feu nocturne va ainsi être étendu à 38 nouveaux départements, à l'intégralité des départements dont jusqu'ici seules les grandes villes étaient concernées, et à la Polynésie. Au total, 54 départements de métropole et un territoire d'Outre-mer seront alors sous couvre-feu de 21h00 à 6h00, soit 46 millions de Français (plus de deux sur trois).

Cette mesure entre en vigueur pour six semaines, mais le chef du gouvernement a d'ores et déjà averti que le dispositif sera réévalué la semaine prochaine et qu'il pourrait encore être renforcé avec des mesures "beaucoup plus dures" si l'épidémie n'était pas jugulée.

Selon le Premier ministre, le taux d'incidence, c'est à dire le nombre de cas confirmé de Covid-19 pour 100'000 habitants, a progressé de 40% en une semaine, pour atteindre 251 sur le territoire national. Et le taux de reproduction du virus induit un doublement du nombre de cas tous les 15 jours.

Marché de Noël annulé à Strasbourg

L'aggravation soudaine de l'épidémie et le couvre-feu décrété jeudi dans le Bas-Rhin ont eu raison du marché de Noël de Strasbourg, le plus grand et le plus célèbre de France, où habituellement, deux millions de touristes viennent du monde entier admirer les illuminations et déambuler parmi les 300 chalets de bois.

ITALIE - La Lombardie à nouveau touchée de plein fouet

L'Italie a fait état jeudi d'un nombre record de nouveaux cas confirmés de contamination dus au coronavirus en 24 heures, avec 16'079 infections, soit 880 de plus que la veille.

Après une baisse au cours de l'été, le nombre quotidien d'infections a augmenté ces dernières semaines et le total s'élève désormais à 465'726.

Le ministère de la Santé a signalé 136 décès contre 127 mercredi, ce qui porte le bilan total à 36'968 morts.

La région la plus touchée est la Lombardie avec 4125 nouveaux cas signalés jeudi.

ALLEMAGNE - Une situation "très grave"

Le regain de l'épidémie en Allemagne rend la situation "très grave", a averti jeudi l'autorité sanitaire de référence qui estime encore possible de la contenir à condition de respecter les gestes barrières.

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le nombre de nouvelles infections a dépassé les 10'000 cas en moins de 24 heures, selon des données officielles publiées jeudi. L'Allemagne a ainsi comptabilisé 11'287 cas, un chiffre en nette augmentation de près de 3700 par rapport à la veille, qui dépasse largement le précédent record de vendredi dernier fixé à 7830 nouvelles infections enregistrées dans le pays par l'institut de veille sanitaire Robert Koch.

Face au rebond épidémique, les autorités allemandes ont durci les mesures, adoptant notamment des interdictions de rassemblement. L'Allemagne recommande désormais d'éviter les séjours non essentiels en Irlande, en Suisse, en Pologne et dans la majeure partie de l'Autriche.

ROYAUME-UNI - Nouvelles aides aux entreprises

Face à une sévère deuxième vague, le gouvernement britannique s'est résolu jeudi, pour la troisième fois en un mois, à renforcer ses aides aux entreprises affectées par les restrictions de plus en plus drastiques imposées à des pans entiers du pays.

Après plusieurs jours de critiques accusant le gouvernement de ne pas aider suffisamment ces régions défavorisées qui se sentent traditionnellement méprisées par Londres, le ministre des Finances Rishi Sunak a dévoilé des nouvelles mesures. Elles rendent plus avantageux le mécanisme de soutien à l'emploi et comportent en outre des subventions pour les pubs et restaurants dans les zones qui sont en niveau d'alerte "élevé", comme les villes de Londres et Birmingham.

BELGIQUE - Une ministre aux soins intensifs

Sophie Wilmès, ministre belge des Affaires étrangères et ancienne cheffe du gouvernement qui souffre du Covid-19, a été admise jeudi en soins intensifs, rapporte la chaîne publique VRT. Elle avait annoncé samedi avoir contracté le coronavirus. Il lui a, selon elle, été transmis par un proche, plutôt que dans l'exercice de ses fonctions. Sophie Wilmès est âgée de 45 ans. Son porte-parole n'a pas répondu aux sollicitations.

Alexander De Croo, qui lui a succédé début octobre à la tête du gouvernement, lui a souhaité un prompt rétablissement. "Personne n'est à l'abri de ce virus. Tous ensemble, nous vaincrons le Covid-19", écrit-il sur Twitter.

DANEMARK - Progression rapide des cas

Le Danemark a enregistré jeudi un record de 760 nouveaux cas quotidiens de Covid-19. La progression est rapide: lundi, le nombre de nouveaux cas lors des dernières 24 heures avoisinait les 450, tandis qu'il avait atteint 630 mercredi.

"Nous pourrions avoir besoin de nouvelles restrictions et s'attendre à ce qu'elles arrivent dans un futur proche", a réagi la Première ministre Mette Frederiksen. "Je suis de plus en plus inquiète. L'épidémie se répand vite dans toute l'Europe, qui est maintenant l'épicentre de l'épidémie", a-t-elle observé.

CROATIE - "Comportements irresponsables" dénoncés

La situation sanitaire est "grave" en Croatie, a prévenu jeudi le gouvernement en dénonçant les "comportements irresponsables" dans le pays balkanique qui enregistre ces derniers jours de nouveaux records quotidiens de contaminations au Covid-19.

Le pays de 4,2 millions d'habitants a enregistré au cours des dernières 24 heures 1563 nouveaux cas (près de 30'000 au total) et 13 nouveaux décès (406 au total).

Près de la moitié des nouveaux cas de contaminations ont été enregistrés dans la capitale, Zagreb.

BULGARIE - Masque dans les endroits animés

La Bulgarie a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans les espaces extérieurs animés à partir de jeudi, pour tenter d'enrayer la deuxième vague de la pandémie qui met sous pression le fragile système médical du pays.

Il faut désormais se protéger sur les marchés, dans les gares et stations de métro, les rues passantes et les files d'attente, a annoncé le ministère de la Santé, sauf s'il est possible de respecter une distance d'un mètre cinquante. Le gouvernement n'a pas annoncé d'autres restrictions par souci de limiter l'impact sur "la vie sociale et la santé psychique des Bulgares".

GRECE - Couvre-feu à Athènes et Thessalonique

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé jeudi l'instauration d'un couvre-feu à partir de samedi dans la capitale Athènes, la deuxième ville du pays Thessalonique et d'autres zones affectées par la pandémie.

Dans ces zones, un couvre-feu sera imposé de minuit et demi à 5h00 du matin, et le port du masque sera obligatoire à l'intérieur comme à l'extérieur, a-t-il annoncé lors d'une allocution télévisée, après qu'un nouveau record de 882 cas de coronavirus et 15 décès a été enregistré jeudi.

PORTUGAL - Reconfinement partiel dans le nord

Trois municipalités du nord du Portugal entreront vendredi dans une nouvelle phase de confinement partiel pour enrayer la reprise de l'épidémie de Covid-19, a annoncé le gouvernement.

La mesure concerne Felgueiras, Lousada et Paços de Ferreira, dont les 161'000 habitants ne pourront quitter leur domicile que pour se rendre sur leur lieu de travail, à l'école ou pour des activités essentielles telles que l'achat de nourriture et de médicaments.

Le télétravail sera par ailleurs recommandé, les visites dans les centres de soins seront interdites, les rassemblements limités à cinq personnes et les commerces devront fermer à 22 heures.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié