Modifié

Vingt millions de Français sous couvre-feu depuis samedi soir - Le point sur la pandémie dans le monde

Couvre-feu pour 20 millions de Français, interdiction de se réunir à Londres, appel à rester chez soi d'Angela Merkel: des mesures draconiennes sont entrées en vigueur samedi en Europe dans l'espoir de juguler la deuxième vague de la pandémie de Covid-19. Israël, de son côté, entame un début de déconfinement progressif.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1'111'152 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 11H00 GMT.

Plus de 39'742'730 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie. Sur la journée de samedi, 5302 nouveaux décès et 372'882 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

En chiffres absolus, Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé au monde avec 219'289 morts, suivis par le Brésil (153'675), l'Inde (114'031), le Mexique (86'059) et le Royaume-Uni (43'579).

>> La carte des nouvelles contaminations sur 14 jours en Europe:

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de l'épidémie):

FRANCE - Le couvre-feu est entré en vigueur

En France, où le nombre de contaminations a atteint un nouveau record samedi avec plus de 32'000 nouveaux cas répertoriés en 24 heures, une dizaine de grandes villes, dont Paris et sa banlieue, sont désormais soumis, à un couvre-feu de 21H00 à 06H00 pour au moins quatre semaines, une mesure qui concerne plus de 20 millions de personnes.

Les rues de la capitale française se sont progressivement figées dans le silence, une situation que Paris n'avait pas connue depuis 1961, dans un tout autre contexte, lorsqu'un couvre-feu strict avait été décrété pour les Français musulmans d'Algérie.

Comme pendant le confinement au printemps, les personnes sortant pendant le couvre-feu doivent se munir d'attestations de déplacements (à imprimer ou télécharger sur téléphone). Tout contrevenant s'expose à une amende de 135 euros puis, en cas de double récidive (trois fraudes au total), à six mois de prison et 3750 euros d'amende.

Quelque 12'000 policiers et gendarmes, auxquels s'ajoutent les équipes de police municipale, doivent être déployés pour faire respecter ces règles.

>> Ecouter le reportage sur place dans le 12h30:

Samedi à 21h00, les restaurants ont dû fermer dans neuf métropoles françaises, comme ici à Paris. [Lewis Joly - Keystone]Lewis Joly - Keystone
Vingt millions de Français sous couvre-feu depuis samedi soir / Le 12h30 / 2 min. / dimanche à 12:30

ALLEMAGNE - L'appel d'Angela Merkel

Angela Merkel a solennellement demandé samedi à ses concitoyens de réduire au maximum leurs relations sociales. Elle les a même incités à rester à leur domicile, alors que l'épidémie connaît une nette accélération en Allemagne.

"Renoncez à tout voyage qui n'est pas vraiment nécessaire, à toute célébration qui n'est pas vraiment nécessaire. Veuillez rester chez vous, sur votre lieu de résidence, dans la mesure du possible", a déclaré la chancelière dans son podcast hebdomadaire. "Ce que sera l'hiver, ce que sera notre Noël, sera décidé dans les jours et les semaines à venir", a-t-elle averti.

L'Allemagne a comptabilisé 7830 cas de coronavirus en 24 heures, un record pour le pays depuis l'éclatement de la pandémie de Covid-19. En tout, 9767 décès, soit plus de 33 que la veille, y ont été recensés depuis le début de la crise sanitaire, qui jusqu'ici avait moins frappé le pays par rapport à la plupart de ses voisins européens.

GRANDE-BRETAGNE - Début des nouvelles mesures

Plus de la moitié de la population de l'Angleterre, soit environ 28 millions d'habitants, notamment à Londres, vivent depuis samedi sous de nouvelles restrictions visant à enrayer la propagation du nouveau coronavirus. Les réunions entre famille et amis de différents foyers sont désormais interdites à l'intérieur.

Le serrage de vis est encore plus fort dans la région du Lancashire (nord-ouest), deuxième après Liverpool à être classée dans le niveau d'alerte "très élevé", en raison d'une très forte prévalence du nouveau coronavirus.

Les pubs ne servant pas de repas y sont fermés depuis samedi et les réunions privées sont drastiquement restreintes, les personnes de différents foyers ne pouvant se rencontrer ni à l'intérieur ni à l'extérieur, sauf dans un parc ou sur les plages.

Dans l'ensemble de l'Angleterre, les réunions de plus de six personnes étaient déjà interdites et les pubs et restaurant doivent fermer à 22h00.

POLOGNE - Enseignement à distance

De nouvelles restrictions entrent également en vigueur à Varsovie et d'autres grandes villes de Pologne: collèges et lycées pratiqueront l'enseignement à distance, les restaurants devront fermer à 21h00, les cérémonies de mariage seront interdites et le nombre de personnes admises dans les magasins, les transports publics et les offices religieux limité.

ISRAEL - Prudent déconfinement

"Avec prudence", Israël a entamé dimanche la première étape de son déconfinement progressif après avoir constaté une baisse du nombre de cas de personnes contaminées au nouveau coronavirus, un mois après l'entrée en vigueur des restrictions.

Les parcs nationaux et les plages ont rouvert, les entreprises n'accueillant pas de public ont pu reprendre le travail et les enfants en bas âge ont retrouvé le chemin de l'école maternelle et de la crèche.

Fin septembre, le nombre de contaminations quotidiennes se situait entre 8000 et 9000 cas mais est retombé à près de 400 samedi. Le ministère israélien de la Santé a officiellement recensé plus de 302'900 malades, dont 2200 décès depuis le début de la pandémie.

nr avec agences

Publié Modifié