Modifié

Catastrophes naturelles en hausse à cause du changement climatique

Le changement climatique est le principal responsable du doublement des catastrophes naturelles. [Liao Fa - Keystone/EPA]
Le changement climatique, principal responsable du doublement des catastrophes naturelles / Le Journal horaire / 24 sec. / le 12 octobre 2020
Le changement climatique est le principal responsable du doublement des catastrophes naturelles dans le monde en vingt ans, a alerté lundi l'ONU. L'organisation signale que les désastres naturels ont tué plus de 1,2 million de personnes depuis 2000.

Au cours des vingt dernières années (2000-2019), 7348 désastres naturels ont été enregistrés dans le monde (pour un coût évalué à près de 3000 milliards de dollars), soit près de deux fois plus qu'entre 1980 et 1999, révèle un rapport du Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNSDIR).

"Le Covid-19 a vraiment sensibilisé les gouvernements et le public en général sur les risques qui nous entourent. Ils peuvent voir que si le Covid-19 est aussi terrible, l'urgence climatique peut être encore pire", a déclaré la secrétaire générale de l'UNSDIR, Mami Mizutori, en conférence de presse.

"Sans relance verte, nous ne ferons qu'accroître l'urgence climatique", a-t-elle insisté.

Inondations et tempêtes

Le rapport, qui ne porte pas sur les risques épidémiologiques comme le coronavirus, montre que la progression des désastres naturels est surtout liée à l'augmentation des catastrophes climatiques, qui sont passées de 3656 (1980-1999) à 6681 (2000-2019).

Les inondations - qui ont doublé - et les tempêtes ont été les catastrophes les plus fréquentes au cours des deux dernières décennies. Pour la décennie à venir, l'ONU estime que le pire problème seront les vagues de chaleur.

L'Asie, région la plus touchée

Globalement, le nombre de morts n'a guère augmenté, passant de 1,19 million sur la période 1980-1999 à 1,23 million sur la période 2000-2019, alors que le nombre de personnes touchées par ces désastres naturels a bondi (passant de 3,25 milliards à 4 milliards).

"Davantage de vies sont sauvées mais davantage de personnes sont touchées par l'urgence climatique croissante. Le risque de catastrophe devient systémique", a souligné Mami Mizutori, en appelant le monde à suivre les recommandations des scientifiques et à investir dans les programmes de prévention et d'adaptation au changement climatique.

L'Asie - où se trouvent huit des dix premiers pays enregistrant le plus grand nombre de catastrophes - est la région la plus touchée, suivie par le continent américain et l'Afrique.

ats/gma

Publié Modifié