Modifié

La Corée du Nord présente son nouveau missile lors d'un défilé militaire géant

La Corée du Nord a présenté un nouveau missile intercontinental [KRT - Keystone/AP]
La Corée du Nord a organisé samedi à Pyongyang un grand défilé militaire / Le Journal horaire / 19 sec. / le 10 octobre 2020
A l'occasion du 75e anniversaire de la fondation de son Parti des travailleurs, la Corée du Nord a organisé samedi un grand défilé militaire, en dépit de la menace sanitaire. Un missile balistique intercontinental (ICBM) géant a notamment été présenté.

La Corée du Nord, qui détient l'arme nucléaire, va continuer à renforcer son armée, a annoncé son dirigeant Kim Jong-un en marge de la parade, organisée dans la capitale Pyongyang. "Nous continuerons à renforcer notre armée, à des fins d'autodéfense et de dissuasion", a déclaré le leader nord-coréen dans un discours retransmis par la télévision d'Etat.

Contrairement à de précédents défilés, aucun média étranger n'a été invité cette année. Nombre d'ambassades sont fermées du fait des restrictions liées au Covid-19, ce qui fait que le nombre d'observateurs étrangers est limité.

Escadrons de soldats

Samedi soir, la télévision d'Etat a commencé à retransmettre la cérémonie organisée pour le 75e anniversaire du Parti des travailleurs. Elle s'était déroulée la veille au soir.

>> Les images de la cérémonie:

La Corée du Nord a organisé un défilé militaire géant [RTS]
La Corée du Nord a organisé un défilé militaire géant / L'actu en vidéo / 1 min. / le 10 octobre 2020

Le défilé militaire a lui eu lieu le lendemain matin, samedi. Des escadrons de soldats armés et des véhicules militaires ont avancé vers la place Kim Il-sung, qui doit son nom au fondateur du régime. Le clou du spectacle était constitué par le défilé des missiles que Pyongyang veut montrer et qui sont attentivement suivis par les observateurs pour avoir une idée du développement du programme d'armement de la Corée du Nord.

Nouveaux missiles présentés

Convaincus que le pays a poursuivi ses programmes nucléaire et balistique, certains experts estimaient que Pyongyang pourrait profiter de l'occasion pour exhiber de nouveaux missiles, susceptibles d'atteindre le territoire continental américain. Fin décembre, le leader nord-coréen avait en effet menacé de présenter une "nouvelle arme stratégique".

Selon des analystes militaires, elle a effectivement dévoilé samedi un missile balistique intercontinental (ICBM) géant. Montré sur un véhicule de transport à 11 essieux, il serait l'un des plus grands missiles de ce type au monde s'il devenait opérationnel.

Le Hwasong-15, le missile à la plus longue portée jamais testé par la Corée du Nord, et ce qui semblait être un nouveau missile balistique lancé par des sous-marins (SLBM), étaient également exposés à cette occasion.

agences/vic

Publié Modifié

"Pas une seule personne" atteinte du Covid-19 en Corée du Nord

Le défilé militaire est intervenu dans un contexte intérieur très lourd du fait de l'impact de la pandémie et d'une série de typhons qui ont durement touché ce pays en proie à des sanctions drastiques.

Ni les participants au défilé ni le public ne portait de masque, mais il y avait moins de monde que d'habitude sur la place Kim Il-sung. Lors de son allocution, Kim Jong-un a assuré qu'il n'y avait "pas une seule personne" atteinte du Covid-19 dans le pays, alors que la pandémie a touché le monde entier. Il a souhaité "une bonne santé à tous les gens à travers le monde qui combattent les maux" du Covid-19.