Modifié

Encore plus à droite que Fox News, OAN TV a ravi le coeur de Donald Trump

Donald Trump ne jure plus que par la chaîne de télévision OAN TV [Erin Scott - Keystone/EPA]
Donald Trump ne cache plus ses accointances avec la chaîne de télévision ultraconservatrice OAN TV / La Matinale / 1 min. / le 6 octobre 2020
Le président américain Donald Trump ne cache plus sa préférence pour One America News Network, une chaîne de télévision ultraconservatrice qui bénéficie de faveurs à la Maison Blanche. Elle n'hésite pas à relayer des thèses conspirationnistes.

La chaîne d’info préférée de Donald Trump n’est plus Fox News, mais OAN TV, pour One America News Network. Le président américain ne jure plus que par cette chaîne, plus jeune et plus à droite que Fox News, qui était jusqu'ici sa chaîne préférée. Il ne manque jamais une occasion de la citer en exemple dans ses tweets et ses points presse.

Cette chaîne du câble américain est totalement dévouée au président américain. Meetings, conférence de presse et déplacement y sont diffusés en intégralité. Et le reste de l’actualité est traité de manière très orientée.

"Toujours un traitement extrêmement favorable à Trump"

"Que ce soit sur le traitement du coronavirus, sur la mort de George Floyd, ou sur toutes les questions sociales, ils ont toujours un traitement extrêmement favorable à Trump. Ils dénoncent tous ces mouvements comme étant de l'agitation gauchiste qui cherche à nuire aux intérêts des Etats-Unis", a analysé le professeur de civilisation à l’Université de Lausanne Boris Vejdovski dans La Matinale de la RTS mardi. En comparaison, Fox News apparaît comme un modèle de modération.

Cette loyauté de OAN TV plaît à Donald Trump, qui la récompense en donnant souvent à la petite chaîne le privilège de la première question à la Maison Blanche, comme le montre un montage du comédien britannique John Olivier dans son émission Last Week Tonight. "Le simple fait qu'on lui accorde cette audience, qu'on lui donne un siège de presse au sein de la Maison Blanche lui donne du crédit", constate pour sa part l'historien spécialiste des Etats-Unis Jerôme Gygax. Alors même que la chaîne, une émanation de Youtube née en 2013, n’hésite pas à relayer des thèses conspirationnistes.

Sujet radio: Xavier Alonso
Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié Modifié