Modifié

ByteDance choisit un partenariat avec Oracle pour TikTok aux Etats-Unis

Le réseau social chinois Tik Tok annonce qu'il renonce à vendre ses activités aux Etats-Unis, privilégiant un partenariat [RTS]
Le réseau social chinois Tik Tok annonce qu'il renonce à vendre ses activités aux Etats-Unis, privilégiant un partenariat / 19h30 / 1 min. / le 14 septembre 2020
Le groupe chinois ByteDance privilégie la société Oracle, et non pas Microsoft, pour poursuivre les activités du réseau social TikTok aux Etats-Unis. La transaction ne prendrait pas la forme d'une vente pure et simple, mais plutôt d'un partenariat.

"Nous avons reçu une proposition au cours du week-end qui inclut Oracle comme partenaire technologique de confiance, avec de nombreuses recommandations en matière de sécurité nationale", a annoncé lundi sur la chaîne CNBC le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin.

Le ministre de Donald Trump n'a pas précisé sous quelle forme le partenariat pourrait se faire entre le groupe chinois et Oracle, spécialisé dans les logiciels et services à destination des entreprises.

Un accord semble néanmoins se dessiner, puisqu'Oracle a confirmé de son côté dans un communiqué que sa proposition fait partie de celle "soumise par ByteDance au département du Trésor au cours du week-end".

Date butoir le 20 septembre

Une source proche du dossier a indiqué au Wall Street Journal que l'accord ne sera "probablement pas structuré comme une vente pure et simple" tandis que certains médias citant des sources chinoises, évoquaient lundi un "partenariat technologique privilégié" et non pas une vente des activités américaines de TikTok.

Donald Trump avait exigé par décret une vente des opérations. Reste donc à savoir si un partenariat pourrait satisfaire l'hôte de la Maison Blanche. Le temps presse puisque la date butoir a été fixée le 20 septembre, soit dimanche, a précisé Steven Mnuchin.

Le président américain, qui accuse TikTok d'espionnage pour le compte du gouvernement chinois, avait, lui, évoqué mardi comme échéance. TikTok conteste la mesure américaine et a porté plainte contre le gouvernement américain.

Alors que TikTok est surtout connue pour ses vidéos de danse qui font fureur auprès des adolescents, les dirigeants américains ont dit craindre que des données personnelles des utilisateurs puissent être transférées aux autorités chinoises.

Microsoft écarté

Microsoft avait fait part dès début août de son intérêt pour le rachat des opérations américaines de TikTok. Le groupe de supermarchés Walmart s'était allié avec lui dans ces négociations avant que l'opération ne soit rejetée dimanche par ByteDance, la maison-mère du réseau social.

Outre des activités aux Etats-Unis, celles présentes au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande sont aussi sur la table.

"Nous pensons que Microsoft voulait acheter TikTok uniquement AVEC son algorithme principal, une concession sur laquelle le gouvernement chinois et ByteDance ne voulaient absolument pas céder", avait décrypté dimanche dans une note Daniel Ives, analyste pour la société d'investissement Wedbush Securities.

afp/gma

Publié Modifié