Modifié

Les experts suisses dépêchés au Liban se sont mis au travail

Reportage à Beyrouth avec les experts du Corps suisse d'aide humanitaire actifs auprès des femmes enceintes. [RTS]
Reportage à Beyrouth avec les experts du Corps suisse d'aide humanitaire actifs auprès des femmes enceintes. / 19h30 / 2 min. / le 16 août 2020
Les ingénieurs suisses envoyés au Liban ont commencé à oeuvrer dans les rues de la ville sinistrée. Ils ont évalué la solidité des bâtiments publics touchés par l'énorme explosion du 4 août. La Suisse viendra notamment en aide à deux hôpitaux.

Les experts dépêchés par la Suisse à Beyrouth ont entamé leur travail. "Les ingénieurs spécialistes des infrastructures ont analysé durant cinq jours l'état des bâtiments publics, sous la supervision de la municipalité de Beyrouth. L'objectif était de déterminer ceux qui peuvent être utilisés sans risque", a indiqué jeudi Claude Wandeler, chef de l'équipe d'experts sur place.

 

Les dommages subis par l'ambassade de Suisse et les appartements de ses collaborateurs ont également été évalués. "Les travaux vont commencer, l'ambassade pourra bientôt fonctionner à nouveau normalement". Des psychologues ont par ailleurs été mis à disposition des collaborateurs qui en auraient besoin.

>> A lire aussi: Les dégâts à Beyrouth estimés à 15 milliards de dollars, selon le président

Mères et enfants

Sur demande des autorités libanaises, deux hôpitaux vont recevoir une aide pour la prise en charge des futures mères et de leurs enfants. "Il s'agit de décharger le personnel soignant local, occupé par les urgences dues à l'explosion", a expliqué Unal Ozgür, chargé d'information de l'équipe.

Trois médecins sont déjà sur place. Six autres doivent arriver de Suisse vendredi, avec environ 1500 kg de matériel médical pour la chirurgie, la pédiatrie et l'obstétrique.

Ecoles publiques

La Suisse va aussi participer à la réhabilitation d'écoles publiques endommagées par l'explosion. L'objectif est qu'elles soient utilisables à la rentrée, prévue fin septembre si la pandémie de coronavirus le permet, a indiqué Claude Wandeler.

Au total 80 écoles publiques ont subi des dégâts. Les architectes dépêchés sur place entamaient jeudi matin la sélection de celles à la reconstruction desquelles la Suisse va contribuer.

>> A lire aussi: Beyrouth, reportage au coeur d'une capitale sinistrée et en colère

Une vingtaine d'experts présents

Berne a envoyé une vingtaine d'experts à Beyrouth au total. Des séances de coordination ont lieu quotidiennement avec des représentants libanais et des autres pays présents. Les ingénieurs chargés d'évaluer l'état des bâtiments ont d'ores et déjà terminé leur travail.

La Suisse a aussi annoncé une contribution de quatre millions de francs pour soutenir la population libanaise. L'ambassadrice de Suisse à Beyrouth Monika Schmutz a précisé qu'aucune aide financière ne serait octroyée au gouvernement libanais, considéré comme corrompu. Berne soutient par ailleurs la Croix-Rouge libanaise à hauteur de 500'000 francs.

ats/fgn

Publié Modifié