Modifié

Pékin assouplit l'entrée à certains étrangers - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Plusieurs ambassades de Chine en Europe ont annoncé l'information mercredi sur leur site internet. [Stringer - EPA/Keystone]
Plusieurs ambassades de Chine en Europe ont annoncé l'information mercredi sur leur site internet. [Stringer - EPA/Keystone]
Les ressortissants européens - dont les Suisses - au bénéfice d'un permis de séjour en Chine peuvent à nouveau s'y rendre. En Belgique, le port du masque en extérieur est rendu obligatoire dans les 19 communes de Bruxelles.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait plus de 743'100 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à la mi-journée.

Plus de 20'382'000 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont toujours le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 164'545 décès pour 5'141'879 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Viennent ensuite le Brésil avec 103'026 morts pour 3'109'630 cas, le Mexique avec 53'929 morts (492'522 cas), le Royaume-Uni avec 46'526 morts (312'789 cas), et l'Inde avec 46'091 morts (2'329'638 cas).

>> La carte du SARS-CoV-2 dans le monde:

CHINE - Certains visas facilités pour 36 pays européens dont la Suisse

Pékin a assoupli mercredi les conditions d'entrée des ressortissants de 36 pays européens, dont la Suisse, facilitant l'accès au visa pour les personnes déjà titulaires d'un permis de séjour mais bloquées à l'étranger depuis quatre mois pour cause de coronavirus.

Plusieurs ambassades de Chine en Europe ont publié mercredi sur leur site internet un communiqué stipulant que les personnes en possession d'un permis de séjour en cours de validité pouvaient désormais "demander un visa chinois à titre gratuit". Parmi les pays concernés figurent l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, la France, l'Italie, la Pologne, le Royaume-Uni et la Suisse.

La Chine a recensé par ailleurs 25 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus au cours des vingt-quatre dernières heures, contre 44 cas supplémentaires la veille, ont indiqué mercredi les autorités sanitaires.

Dans un communiqué, la Commission nationale de la santé a précisé que 16 de ces nouveaux cas impliquaient des personnes arrivées de l'étranger. Aucun décès supplémentaire n'a été signalé.

Selon les données officielles, 84'737 cas de contamination ont été confirmés en Chine continentale depuis l'apparition de l'épidémie, qui a causé 4634 morts dans le pays.

FRANCE- L'Hexagone ajoute 16 pays à sa liste "écarlate"

La France a ajouté 16 nouveaux noms à une liste "écarlate" de pays où le nouveau coronavirus circule activement, ce qui obligera les voyageurs français en provenance de ces pays à passer un test PCR avant leur départ ou à leur arrivée en France.

La mesure entrera en vigueur le 17 août.

Voici la liste des pays concernés: Maldives - Colombie - Monténégro - Bolivie - Kosovo - République dominicaine - Argentine - Costa Rica - Chili - Guinée équatoriale - Kirghizistan - Bosnie-Herzégovine - Moldavie - territoires palestiniens - Arménie - Mexique,

A noter que la France a enregistré 2524 nouvelles contaminations en l'espace de 24 heures, soit deux fois plus que la veille. Parallèlement le nombre d'hospitalisations continue de diminuer. Par ailleurs, le pays a enregistré

HONG KONG - Cathay Pacific terrassée par la pandémie

La compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific, terrassée par le coronavirus, a annoncé mercredi une perte nette historique de 9,9 milliards de dollars hongkongais (1,2 milliard de francs) au premier semestre, un résultat qui avait été anticipé.

Comme tous les transporteurs aériens, Cathay essuie de plein fouet l'impact de la pandémie et l'effondrement du trafic international. Mais la fermeture des frontières pèse d'autant plus sur la compagnie hongkongaise qu'elle n'a pas de marché intérieur sur lequel se rabattre.

BELGIQUE - Masque obligatoire en extérieur à Bruxelles

Le port du masque devient obligatoire dans l'espace public à compter de mercredi sur tout le territoire de la région de Bruxelles pour lutter contre la propagation du coronavirus, a annoncé le gouvernement régional.

Il l'était déjà dans la plupart des lieux publics clos depuis le 11 juillet. La généralisation de l'obligation dans les 19 communes de la région s'explique par le franchissement du seuil de 50 contaminations quotidiennes pour 100'000 habitants (plus de 600 nouvelles infections par jour sur ce territoire d'environ 1,2 million d'habitants), selon un communiqué.

>> Ecouter le sujet du 12h30:

Le port du masque était déjà obligatoire dans les magasins brussellois. [Olivier Hoslet  - EPA/Keystone]Olivier Hoslet - EPA/Keystone
Le masque sera obligatoire dans l’espace publique à Bruxelles / Le 12h30 / 40 sec. / le 12 août 2020

>> Lire aussi: Le port du masque obligatoire à l'extérieur divise les milieux médicaux

ITALIE - Quarantaine pour les retours de certains pays

Plusieurs régions d'Italie vont imposer une quarantaine aux voyageurs de retour de certains pays européens considérés comme à risque pour la propagation du coronavirus, a rapporté mercredi la presse italienne.

Une quarantaine est désormais obligatoire dans les régions des Pouilles (sud) et de Campanie (sud) pour les voyageurs de retour d'Espagne, de Grèce et de Malte. Et la Sicile se prépare à appliquer la même mesure, ont annoncé les autorités locales.

Les autorités sanitaires de ces régions d'Italie craignent une nouvelle vague de contaminations provoquée par les vacanciers ayant fréquenté plages, soirées et lieux publics dans des pays de l'espace Schengen aujourd'hui plus exposés au virus.

Dix décès supplémentaires, contre six la veille, ont été enregistré durant les dernières 24 heures. Tandis que le nombre de nouveaux cas de contamination s'établit à 481, contre 412 la veille. A ce jour, plus de 251'000 personnes ont été contaminées par le nouveau coronavirus en Italie, pour 35'000 décès.

ESPAGNE - 1'690 nouveaux cas

L'Espagne a fait état mercredi de 1.690 nouveaux cas de contamination au cours des dernières 24 heures, contre 1418 la veille, soit la plus forte hausse quotidienne d'infections depuis vendredi dernier.

Au total, 329.784 cas de contamination au SARS-CoV-2 ont été recensés dans le pays depuis le début de l'épidémie, selon les données du ministère de la Santé.

ALLEMAGNE - La capitale espagnole classée en zone à risque

Le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus en Allemagne a grimpé à 218'519, soit 1226 cas de plus que la veille, selon les données communiquées mercredi par l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses. C'est la plus forte hausse quotidienne de nouvelles contaminations en plus de trois mois.

Six décès supplémentaires ont été signalés, d'après RKI, ce qui porte le total à 9207 morts depuis le début de l'épidémie dans le pays.

Berlin a étendu mardi ses mises en garde contre les voyages touristiques en Espagne, classant Madrid et le Pays basque espagnol comme zones à risque en raison "d'une nouvelle montée" des infections au Covid-19, indique le ministère des Affaires étrangères.

NORVEGE- Oslo recommande d'éviter tout voyage à l'étranger

Les autorités ont aussi recommandé mercredi aux Norvégiens d’éviter tout voyage à l'étranger, ce jusqu'au 1er octobre.

En outre, la Norvège va rétablir samedi une période d'isolement de dix jours pour tous les voyageurs en provenance de Pologne, de Malte, d’Islande, de Chypre et des Pays-Bas, ainsi que des îles Féroé et de certaines régions du Danemark et de la Suède, face à la hausse des contaminations au nouveau coronavirus.

ROYAUME-UNI - "La pire récession jamais enregistrée"

Le Royaume-Uni a vu son économie subir une contraction "record" de 20,4% au deuxième trimestre après 2,2% lors des trois premiers mois de l'année et subit officiellement une récession.

D'après l'Office national des statistiques, qui publie ces chiffres mercredi, l'économie britannique est confrontée à sa "pire récession jamais enregistrée". Le plus fort de la contraction est survenu en avril, mois entier de confinement et d'arrêt quasi total de l'activité, avec un léger rebond en mai de 2,4% de la croissance (chiffre révisé), suivi d'une accélération en juin (+8,7%), précise l'ONS.

Par ailleurs, les autorités britanniques ont annoncé mercredi avoir modifié leur méthode de comptage des décès et avoir revu le nombre de morts à la baisse. Le nombre de décès survenus depuis le début de l'épidémie s'établit désormais à 41'329 contre 46'706 annoncés précédemment.

TURQUIE - Report de près d'un mois de la rentrée des classes

Les établissements scolaires et universités commenceront à ouvrir en Turquie près d'un mois après le début de l'année scolaire, a annoncé mercredi le gouvernement.

Les autorités turques craignent un rebond de l'épidémie, le nombre de cas enregistrés chaque jour ayant grimpé de 900 à 1000 le 4 août, et n'étant pas redescendu depuis. Un total de 243'180 personnes ont été contaminées en Turquie, et 5873 décès ont été enregistrés.

RUSSIE - Plus de 900'000 contaminations

La Russie a fait état mercredi de 5102 nouveaux cas de contaminations au coronavirus, portant le bilan total à 902'701, ce qui en fait le quatrième pays au monde le plus touché par la pandémie en termes d'infections.

Le nombre de décès a progressé de 129 au cours des dernières 24 heures pour un total de 15'260 morts depuis le début de l'épidémie.

BRESIL - A nouveau plus de 50'000 cas en une journée

Le Brésil a enregistré 52'160 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus et 1274 décès supplémentaires liés à l'épidémie au cours des vingt-quatre dernières heures, a rapporté mardi le ministère de la Santé.

Le bilan de l'épidémie dans le pays dépasse les 3,1 millions de cas d'infection, et 103'026 décès ont été recensés au total, selon les données gouvernementales.

Le Brésil est le deuxième le plus touché par la crise sanitaire après les Etats-Unis, qu'il s'agisse du nombre d'infections ou de décès.

COLOMBIE - Lits occupés à presque 90% en soins intensifs

Le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus en Colombie a dépassé le seuil des 400'000, alors que le nombre de décès causés par l'épidémie s'est alourdi à près de 13'500, selon les données gouvernementales communiquées mardi.

Le ministère de la Santé a indiqué qu'il y avait 165'698 cas "actifs" dans le pays. Dans la capitale Bogota, les unités de soins intensifs fonctionnent à 89% de leurs capacités, ont rapporté les autorités sanitaires locales.

Un confinement national a été instauré fin mars, mais la plupart des commerces ont commencé à rouvrir ou peuvent fonctionner par correspondance.

VENEZUELA - Plus de 1000 cas en 24 heures, une première

Le Vénézuela a pour la première fois dépassé le seuil des 1000 cas de contamination au nouveau coronavirus en 24 heures, a annoncé mardi le gouvernement. 1138 nouveaux cas ont été répertoriés entre lundi et mardi, pour un total de 27'938 cas.

L'épidémie a officiellement fait 238 morts depuis le début de la pandémie. Le pays, qui fait face à une accélération de la contamination, ne comptait il y a encore neuf jours que moins de 20'000 cas.

Ce bilan officiel toutefois est mis en doute par l'opposition ou des organisations non gouvernementales, comme Human Rights Watch, qui considèrent qu'il est très en deçà de la réalité.

AUSTRALIE - Pire bilan quotidien depuis le début de l'épidémie

L'Australie a annoncé mercredi le pire bilan quotidien de l'épidémie de nouveau coronavirus depuis le début de celle-ci et la plus forte augmentation du nombre de nouveaux cas en trois jours alors que les autorités espéraient une stabilisation après les mesures prises pour freiner une deuxième vague.

L'Etat de Victoria, le plus peuplé du pays, a enregistré 21 décès - deux de plus que le précédent pic - et 410 nouveaux cas de contamination en 24 heures.

Un foyer d'infections à Melbourne, capitale de l'Etat et deuxième ville d'Australie, a forcé la semaine dernière les autorités à imposer un nouveau couvre-feu, à durcir les règles encadrant les déplacements et à ordonner l'arrêt d'une grande partie des activités économiques. Avec celui de Victoria, l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud est le seul a avoir annoncé de nouveaux cas mercredi, soit 428 en 24 heures.

Au total, l'Australie a enregistré un peu plus de 22'000 cas d'infections et 352 décès liés au virus.

VACCIN - Doutes sur l'annonce de la Russie

De Moscou à Washington, la course effrénée des grandes puissances pour trouver un vaccin contre le coronavirus s'accélère sur fond d'inquiétudes grandissantes concernant une seconde vague de la pandémie dans de nombreux pays.

A la surprise générale, le président russe Vladimir Poutine a annoncé mardi avoir développé le "premier" vaccin contre le Covid-19 et son intention de le produire dès septembre alors même que les essais ne sont pas terminés.

Cette annonce a été accueillie avec prudence par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a rappelé que la "préqualification" et l'homologation d'un vaccin passaient par des procédures "rigoureuses".

>> Les explications d'Alexandra Richard dans La Matinale:

Le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
L'OMS émet des doutes sur le vaccin annoncé par la Russie / Le Journal horaire / 1 min. / le 12 août 2020

Dans la soirée de mardi, le président américain Donald Trump a de son côté annoncé un contrat de 1,5 milliard de dollars pour la livraison de 100 millions de doses du vaccin expérimental de la biotech américaine Moderna, le sixième contrat de ce genre depuis mai.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié