Modifié

Un couvre-feu imposé à Melbourne, deuxième ville d'Australie – Le suivi du Covid-19 dans le monde

Les rues sont vides à Melbourne, quelques heures avant l'introduction d'un couvre-feu pour lutter contre le Covid-19. Australie, le 2 août 2020. [Erik Anderson - Keystone/epa]
Les rues sont vides à Melbourne, quelques heures avant l'introduction d'un couvre-feu pour lutter contre le Covid-19. Australie, le 2 août 2020. [Erik Anderson - Keystone/epa]
L'Australie a renforcé dimanche le confinement instauré début juillet à Melbourne, deuxième ville du pays, pour contrer une flambée de Covid-19. Malgré ces mesures, Melbourne a continué d'enregistrer des centaines de nouveaux cas quotidiennement.

La pandémie de SARS-CoV-2 a fait plus de 200'000 morts en Amérique latine et aux Caraïbes, dont près des trois quarts au Brésil et au Mexique, selon un bilan réalisé par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 10h30.

Avec un total de 200'212 morts – pour 4'919'054 cas – l'Amérique latine et les Caraïbes sont la deuxième région la plus durement touchée par la pandémie de Covid-19, derrière l'Europe (210'435 décès, 3'189'322 cas).

Au total, 685'192 morts (17'868'148 cas) ont été recensés dans le monde.

Le Brésil (93'563 morts), le Mexique (47'472) sont les pays latino-américains les plus atteints, suivis du Pérou (19'408), de la Colombie (10'330) et du Chili (9533).

Si l'on rapporte le nombre de morts à la population, le Pérou enregistre 589 morts par million d'habitants, au sixième rang mondial, devant le Chili (499), le Brésil (440), le Mexique (368) et le Panama (336).

>> La carte du SARS-CoV-2 dans le monde:

Les morts en Amérique latine et aux Caraïbes représentent près d'un tiers des décès enregistrés dans le monde dus au Covid-19, juste derrière l'Europe (plus d'un tiers), mais devant les Etats-Unis/Canada (près d'un quart).

La région avait passé la barre des 10'000 morts le 28 avril et celle des 100'000 morts le 23 juin. Il aura fallu un peu plus d'un mois pour doubler ce total et dépasser le seuil des 200'000 morts, avec une accélération marquée au mois de juillet. En moyenne, durant le dernier mois écoulé, quelque 2610 nouveaux décès ont été enregistrés quotidiennement dans la région.

Le nombre de contaminations en Amérique latine et aux Caraïbes approche 5 millions de cas confirmés, dont plus de la moitié au Brésil (plus de 2,7 millions de cas officiellement déclarés), ce qui en fait le deuxième pays recensant le plus de cas de Covid-19 au monde, derrière les Etats-Unis avec ses plus de 4,6 millions de cas.

Certains experts estiment que le nombre de décès officiellement déclarés dans certains pays de la région est sous-estimé.

AUSTRALIE – Confinement renforcé à Melbourne

L'Australie a renforcé dimanche le confinement instauré début juillet à Melbourne, deuxième ville du pays, pour contrer une flambée de Covid-19. Malgré ces mesures, Melbourne a continué d'enregistrer des centaines de nouveaux cas quotidiennement.

Un couvre-feu nocturne, de 20h à 5h du matin, pour les six prochaines semaines, et une interdiction des mariages ont été instaurés pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Des policiers parlent avec un homme assis sur les marches du Shrine of Remembrance à Melbourne, le 31 juillet 2020. [William West - AFP]Des policiers parlent avec un homme assis sur les marches du Shrine of Remembrance à Melbourne, le 31 juillet 2020. [William West - AFP]Déclarant un "état de catastrophe" dimanche, Daniel Andrews, le Premier ministre de l'Etat de Victoria (sud-est), a expliqué que la capitale de l'Etat passait à la "phase 4" des restrictions jusqu'au 13 septembre à cause de niveaux de contamination "inacceptablement élevés".

Une heure d'exercice par jour

Les habitants pourront faire une heure d'exercice par jour, à cinq kilomètres maximum de chez eux, à partir de dimanche soir. Seule une personne par foyer sera autorisée à faire des achats essentiels, toujours dans les mêmes limites.

Quelques semaines après être revenus en classe, la plupart des élèves des écoles et universités reprendront les cours par internet à partir de mercredi minuit, tandis que les crèches et autres structures d'accueil seront fermées à partir de jeudi.

Les mariages sont annulés dans la ville jusqu'à nouvel ordre. Au plus haut de la première vague de la pandémie, les mariages avaient été limités à cinq personnes en Australie.

Des restrictions supplémentaires concernant les lieux de travail seront annoncées lundi, a-t-il précisé, suggérant que les activités non essentielles pourraient être interrompues.

Portes fermées aux habitants de l'Etat de Victoria

L'Etat de Victoria a recensé dimanche 671 nouveaux cas de Covid-19 et sept morts. Hors de Melbourne, le reste de l'Etat va passer à la phase 3 de confinement à partir de mercredi minuit. Les habitants ne pourront quitter leur foyer que pour travailler, aller à l'école et acheter des biens de première nécessité.

Les autres Etats australiens, allégeant les restrictions, n'ont déclaré aucun ou très peu de nouveaux cas depuis des semaines. Mais ils ont fermé leurs portes aux habitants du Victoria et de Sidney (sud-est), un autre point de contaminations.

Au total, près de 18'000 cas de coronavirus et au moins 208 morts ont été recensés en Australie, qui compte quelque 25 millions d'habitants.

OMS – Appel à une réponse "nationale, régionale et globale"

"Le risque posé par le Covid-19 est très élevé", constate l'OMS, qui appelle à une réponse "nationale, régionale et globale".

Le comité d'urgence de l'organisation, réuni depuis vendredi pour la quatrième fois pour réévaluer la pandémie, a averti que "sa durée allait être certainement très longue".

"La plupart des habitants de la planète peuvent être touchés, même ceux qui n'habitent pas dans des zones durement affectées", prévient l'organisation.

Aucun continent n'apparaît épargné.

BELGIQUE – Interdiction des "voyages non essentiels"

La Belgique a interdit samedi les "voyages non essentiels" vers les régions espagnoles de Navarre, Aragon, Barcelone et Lérida en Catalogne.

Sont également compris la région lémanique en Suisse – Vaud, Valais, Genève – et le département français de la Mayenne, en raison de leur situation épidémiologique.

Mi-juillet, la Belgique avait temporairement considéré le Tessin comme une zone à risque. Après des protestations de ce canton auprès du DFAE, Bruxelles avait fait marche arrière.

>> Lire: Bruxelles classe l'arc lémanique en zone rouge

Les autorités belges incluent aussi dans leur liste des parties de la Bulgarie (Severoiztochen, Yugozapaden) ainsi que plusieurs zones de Roumanie (Centre, sud-est, Sud-Munténie en Sud-ouest Olténie).

FRANCE – Nouveaux foyers dans le département de la Mayenne

De nouveaux foyers ont été identifiés cette semaine dans le département de la Mayenne, dans l'ouest de la France. Le masque y sera rendu obligatoire à compter de lundi dans les lieux publics de 69 communes.

Depuis samedi matin, les passagers arrivant en provenance de seize pays "à risque" dans les aéroports parisiens doivent par ailleurs présenter "la preuve du résultat d'un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol" ou à défaut se faire tester à l'aéroport.

Liste orange

Plusieurs départements intègrent la liste orange où les voyageurs sont invités à faire preuve d'une vigilance accrue.

Il en est ainsi pour la région du Nord (Nord-Pas de Calais), le Haut-Rhin, et la Haute-Savoie qui rejoignent donc l'Ile de France – excepté le département de Seine-et-Marne qui repasse en vert – et le Pays de la Loire qui étaient déjà et restent en zone orange.

PHILIPPINES – Système de santé "submergé"

Des associations représentant plusieurs dizaines de milliers de médecins ont rédigé une lettre ouverte en forme de "message de détresse à la nation" face à un système de santé dépeint comme "submergé".

"Nous sommes en train de perdre la bataille contre le Covid-19", s'alarment-ils, soulignant qu'un nombre croissant de soignants tombent malades ou quittent leur emploi. Certains hôpitaux surchargés refusent d'admettre de nouveaux patients, préviennent-ils.

Des villageois retournent chez eux, en province, grâce à un bus affrété par le gouvernement. Manille, le 30 juillet 2020. [Francis R. Malasig - Keystone/epa]Des villageois retournent chez eux, en province, grâce à un bus affrété par le gouvernement. Manille, le 30 juillet 2020. [Francis R. Malasig - Keystone/epa]

Selon le ministère de la Santé, trente-quatre professionnels de santé sont décédés du Covid-19 aux Philippines. Le nombre total de décès s'établissait à 2039 samedi.

TUNISIE – Rebond de la pandémie

Le nombre de personnes contaminées par le SARS-CoV-2 a décuplé en Tunisie, un mois après l'ouverture des frontières, et le pays a enregistré le premier mort depuis plusieurs semaines, a annoncé le ministère de la Santé.

La Tunisie, dont l'économie dépend fortement du tourisme, avait pris des mesures précoces et strictes au début de l'épidémie en mars, et l'avait relativement bien circonscrite.

Mi-juin, le pays ne comptait plus que quelques nouveaux cas par semaine, tous parmi les personnes rapatriées de l'étranger et placées en quarantaine obligatoire, lorsqu'il a commencé à lever les restrictions, dont les 14 jours de confinement à l'hôtel à l'arrivée.

Les frontières ont ensuite ouvert le 27 juin, sans précautions spécifiques imposées aux voyageurs venus de pays classés "verts", dont la France, l'Italie ou la Grande-Bretagne.

En juillet, le nombre de cas recensés est passé à plusieurs dizaines par semaine.

Décès d'un malade samedi soir

Le ministère de la Santé a annoncé samedi soir le décès d'un malade atteint du Covid-19, le premier décès constaté depuis le 17 juin, portant le bilan total à 51 morts depuis début mars. Plus de 1500 cas de personnes contaminées ont été recensés.

La commission de suivi du Covid-19 doit se réunir la semaine prochaine pour examiner les mesures à prendre, alors que toutes les restrictions ou presque ont été levées depuis juin: commerces et lieux de culte ou attractions touristiques sont ouvertes.

Les frontières avec les pays voisins, l'Algérie, très touchée par la pandémie, et la Libye, sont toujours fermées.

DANEMARK – Volte-face pour le port du masque

Le Danemark recommande désormais le port du masque dans les transports publics afin de contenir la propagation du SARS-CoV-2, a annoncé vendredi l'autorité sanitaire dans un revirement de doctrine, sur fond de légère reprise de l'épidémie dans le royaume.

Si le maintien de la distanciation sociale reste de rigueur pour freiner la propagation, avec le retour progressif des usagers dans les transports avec la fin des vacances cela "pourrait être plus difficile" à respecter, a expliqué Sundhedsstyrelsen, l'autorité danoise de la santé, dans un communiqué.

Comme ses voisins nordiques – Suède, Norvège, Finlande – le Danemark n'a pas recommandé le port du masque sauf dans de très rares exceptions, plaçant ces pays habituellement connus pour leur prudence dans le peloton de queue mondial du port du masque par la population.

Taux faible de nouveaux cas

Le taux d'incidence de nouveaux cas reste très faible au Danemark avec neuf cas pour 100'000 habitants sur les 14 derniers jours; mais il a augmenté de plus de 80% par rapport à la quinzaine précédente, selon les données de l'OMS Europe.

Vendredi, le pays nordique recensait 14'028 cas confirmés d'infections au Covid-19 (+69 cas enregistrés en 24 heures) et 615 décès, selon les chiffres officiels.

NORVÈGE – Confinement de l'équipage d'un bateau de croisières

Trente-six membres d'équipage confinés sur un bateau de la compagnie norvégienne Hurtigruten, spécialiste des croisières d'expédition, ont été testés positifs au coronavirus, a annoncé samedi la ville de Tromsø où le navire est amarré, une situation qui alimente les craintes d'une résurgence de l'épidémie en Norvège.

Sur les 158 personnels du MS Roald Amundsen, 36 ont été testés positifs au Covid-19, a annoncé Pål Jakobsen, responsable presse à la mairie de Tromsø.

Le navire MS Roald Amundsen, spécialiste des croisières d'expédition, est à quai à Tromsø, en Norvège, le 1er août 2020. [Rune Stolz Bertinussen - Keystone/epa]Le navire MS Roald Amundsen, spécialiste des croisières d'expédition, est à quai à Tromsø, en Norvège, le 1er août 2020. [Rune Stolz Bertinussen - Keystone/epa]La majorité de l'équipage testé positif est d'origine philippine tandis que trois autres sont Français, Norvégien et Allemand.

Vendredi, le pays nordique recensait 9208 cas confirmés d'infections au nouveau coronavirus (+36 cas enregistrés en 24h).

Une personne est morte du virus vendredi soir, portant le nombre de décès à 256. Il s'agit du premier décès lié au Covid-19 enregistré dans le royaume depuis deux semaines.

Secteur des croisières sinistré

Le secteur des croisières, sinistré, a dû renoncer à une grande partie de son activité. Plusieurs paquebots de différents armateurs ont été bloqués en avril et mai pour des cas suspects ou avérés de contamination au coronavirus.

Hurtigruten avait annoncé en mars la suspension de presque toutes ses activités à cause de la pandémie.

SUÈDE – Télétravail jusqu'au Nouvel An

La Suède, qui a attiré l'attention avec sa stratégie moins stricte face au coronavirus, a appelé jeudi à continuer le travail à domicile au moins jusqu'au Nouvel An.

La mesure, qui vise en partie à réduire la promiscuité dans les transports publics, est destinée à faciliter les choses notamment pour les travailleurs essentiels.

L'Agence suédoise de santé publique note que si les "contacts augmentent à nouveau, il y a un risque considérable d'une nouvelle propagation au cours de l'automne".

Depuis le début de la crise sanitaire, le pays a enregistré 80'100 cas de Covid-19, dont 318 ces dernières 24 heures, soit un des niveaux de contamination par habitant parmi les plus élevés d'Europe. Au total, 5739 personnes sont décédées du virus en Suède, selon les autorités.

Contrairement à d'autres pays européens, la Suède n'a jamais imposé de confinement à sa population et a suscité la controverse sur la pertinence de sa stratégie face au coronavirus. Elle a gardé les écoles pour les moins de 16 ans ouvertes, ainsi que les cafés, bars et restaurants.

Quant au masque, seul le personnel de santé est invité à le porter.

VENEZUELA – Dix millions de dollars pour lutter contre la pandémie

L'Organisation panaméricaine de santé (OPS), la branche régionale de l'OMS, pourra consacrer 10 millions de dollars à la lutte contre la pandémie au Venezuela à la suite d'un accord entre le gouvernement et l'opposition, ont-ils annoncé jeudi.

Il s'agit d'un "accord humanitaire" passé en juin entre le gouvernement du président Nicolas Maduro et l'opposition menée par Juan Guaido, sous l'égide de la Norvège, a déclaré la vice-présidente Delcy Rodriguez, après une réunion avec le directeur de l'OPS, Gerardo De Cossio.

La députée d'opposition Manuela Bolivar a précisé que ces fonds seraient prioritairement dirigés vers les Etats "où se trouvent des foyers d'infection au Covid-19 comme Zulia, Apure, Bolivar, Tachira et le District fédéral (Caracas)".

Le Venezuela, 30 millions d'habitants, a enregistré 158 décès liés au coronavirus et s'approche des 18'000 contaminations; des chiffres remis en cause par des organisations comme Human Rights Watch, qui les considère peu crédibles.

ALLEMAGNE – Manifestation contre les restrictions à Berlin

Des milliers de manifestants ont défilé dans les rues de Berlin contre les mesures de restriction liées à la pandémie. [Markus Schreiber - Keystone/AP Photo]Des milliers de manifestants ont défilé dans les rues de Berlin contre les mesures de restriction liées à la pandémie. [Markus Schreiber - Keystone/AP Photo]Plusieurs milliers de manifestants ont défilé pacifiquement samedi après-midi dans le centre de Berlin. Ils sont hostiles aux mesures restreignant les libertés individuelles pour combattre le Covid-19.

Estimés à quelque 15'000 par la police, les manifestants étaient finalement bien moins nombreux que les 500'000 annoncés par les organisateurs de cette mobilisation intitulée "la fin de la pandémie – Jour de la liberté".

Parmi les participants à ce cortège hétéroclite, qui se dirigeait vers la porte de Brandebourg, plusieurs scandaient "nous sommes la deuxième vague", "résistance" ou encore "la plus grande théorie conspirationniste est la pandémie du nouveau coronavirus".

AFRIQUE DU SUD – Plus d'un demi-million de cas recensés

L'Afrique du Sud, le pays du continent africain le plus touché par le nouveau coronavirus, a officiellement recensé plus de 500'000 cas de Covid-19, a annoncé samedi le ministre de la Santé.

"Aujourd'hui, l'Afrique du Sud a dépassé la barre du demi-million de personnes contaminées, avec un total de 503'290 cas confirmés de Covid-19", a déclaré le ministre de la Santé, Zweli Mkhize, dans son communiqué quotidien.

RTSinfo et les agences

Publié Modifié