Publié

La liste des futurs nouveaux membres de la Chambre des Lords surprenante

L'ancien président de la Chambre des Communes John Bercow a marqué les esprits avec des cravates aux couleurs criardes et des ordres tonitruants en pleine séance. [Neil Hall - Keystone]
bercow / Le Journal horaire / 22 sec. / le 1 août 2020
Le premier ministre britannique Boris Johnson a offert à son frère Jo un siège à la Chambre des Lords, distinction qui échappe en revanche à l'ancien président de la Chambre des communes John Bercow.

Publiée vendredi, la liste des 36 futurs nouveaux membres de la chambre haute du Parlement britannique comporte de nombreux Brexiters. Leur nomination revient officiellement à la reine Elizabeth II.

Jo Johnson, un fervent pro-européen, avait quitté le gouvernement de son frère aîné en septembre dernier en invoquant "l'intérêt national", jugeant trop radicale la stratégie du premier ministre dans le dossier brûlant du Brexit.

Première depuis deux siècles

L'ancien "speaker" de la Chambre des communes John Bercow, dont les tonitruants "Order order" lors des mêmes votes sur le Brexit ont fait le tour du monde, ne figure pas sur la liste.

Une entorse à la tradition pour ce personnage haut en couleur aux cravates criardes, qui a été accusé de partialité de la part des rangs conservateurs dont il est issu, et qui a été accusé d'avoir harcelé et tyrannisé ses équipes, accusation qu'il dément avec force.

C'est la première fois depuis deux siècles que l'ancien "speaker" se voit refuser sa place sur les bancs de cuir pourpre de celle des Lords.

afp/br

Publié