Publié

Trois inculpations aux Etats-Unis dans le spectaculaire piratage de Twitter

Le principal accusé est un jeune homme de 17 ans vivant en Floride. [Olivier Douliery - AFP]
Trois inculpations dans le spectaculaire piratage de Twitter aux Etats-Unis / Le Journal horaire / 18 sec. / le 31 juillet 2020
Un jeune homme de 17 ans, soupçonné d'être le cerveau du spectaculaire piratage de comptes de célébrités sur Twitter mi-juillet, a été inculpé vendredi en Floride, a annoncé vendredi le ministère américain de la Justice. Deux autres jeunes sont également poursuivis.

"Cette fraude massive a été orchestrée ici même dans notre arrière-cour", a déploré le procureur David Anderson, officiant à Tampa en Floride.

Le principal suspect - considéré comme le cerveau de l'opération - a été arrêté tôt vendredi à Tampa. Il est accusé d'avoir usurpé l'identité de personnalités, dont l'ancien président Barack Obama ou le patron de Tesla Elon Musk.

Pour 100'000 dollars de bitcoins

Message laissé sur le compte de Bill Gates après le piratage. [Twitter/AP/Keystone]Message laissé sur le compte de Bill Gates après le piratage. [Twitter/AP/Keystone]"Il a posté des messages en leur nom demandant aux victimes d'envoyer des bitcoins (une crypto-monnaie) et a ainsi récolté plus de 100'000 dollars en bitcoins en une seule journée", détaille le communiqué du procureur. Le jeune homme est accusé de fraude ayant trait aux communications et à l'utilisation d'informations personnelles.

"Il vit ici à Tampa, il a commis le crime ici et il sera jugé ici", a ajouté Andrew Warren, précisant que la loi de l'Etat de Floride autorisait à inculper des mineurs comme des adultes pour fraude financière "dans un cas comme celui-ci, quand c'est approprié".

Comparse au Royaume-Uni

Le deuxième inculpé est un jeune de 19 ans domicilié au Royaume-Uni, poursuivi pour "complot en vue de commettre une fraude électronique, complot en vue de commettre un blanchiment d'argent et accès intentionnel à un ordinateur protégé".

Le troisième, âgé de 22 ans et résidant à Orlando, en Floride, est lui soupçonné d'avoir aidé et encouragé l'accès intentionnel à un ordinateur protégé.

Salariés de Twitter hameçonnés

Twitter avait fait savoir jeudi soir que l'attaque avait ciblé une poignée de salariés via une opération de hameçonnage par téléphone, pour obtenir leurs identifiants.

Sur 130 comptes visés, 45 ont été piratés, dont ceux de responsables politiques comme le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden, l'ancien président Barack Obama et de grands patrons comme le fondateur d'Amazon Jeff Bezos, le patron de Tesla Elon Musk, ou encore Bill Gates, fondateur de Microsoft.

afp/oang

Publié