Modifié

Des manifestations anti-Kremlin secouent l'Extrême-Orient russe

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Khabarovsk dans l'extrême-orient de la Russie contre la politique de Poutine. [AP Photo/Igor Volkov - Keystone]
Des manifestations anti-Kremlin secouent l'Extrême-Orient russe / Le Journal horaire / 24 sec. / le 25 juillet 2020
Pour le troisième week-end consécutif, des milliers de personnes ont manifesté samedi à Khabarovsk dans l'extrême-orient de la Russie pour protester contre la gestion de la crise politique locale par le président Vladimir Poutine.

Les manifestants protestent contre l'arrestation le 9 juillet dernier du gouverneur régional Sergueï Furgal, suspecté de meurtre, ce que ce dernier nie.

L'arrestation de Sergueï Furgal, dont les sympathisants dénoncent le caractère politique, a entraîné plus de deux semaines de manifestations. Le Kremlin l'a remplacé par un homme qui n'a jamais vécu dans cette région.

Manifestations importantes

Des dizaines de milliers de personnes ont marché dans les rues de Khabarovsk, près de la frontière avec la Chine, agitant le drapeau régional, brandissant des banderoles et scandant des slogans hostiles au président Vladimir Poutine. Les manifestants se sont rassemblés devant le siège de l'administration régionale sur la place Lénine, criant "Liberté" et "Poutine, démissionne".

Ces manifestations sont parmi les plus importantes contre le gouvernement en Russie depuis des années. Le Kremlin a affirmé cette semaine qu'elles étaient alimentées par des militants de l'opposition provenant de l'extérieur de la région.

agences/lan

Publié Modifié