Modifié

Youtube supprime des chaînes racistes, dont celle du polémiste Dieudonné

Le logo YouTube. [Jaap Arriens  - AFP]
Le logo YouTube. [Jaap Arriens - AFP]
Le site d'hébergement de vidéos Youtube a supprimé plus de 25'000 chaînes à caractères racistes ou haineux. Parmi elles, les chaînes de suprémacistes américains ou encore celle de l'humoriste français Dieudonné.

Les vidéos du polémiste Dieudonné M'Bala M'Bala, condamné à plusieurs reprises pour ses déclarations antisémites et dont la chaîne Youtube comptait environ 400'000 abonnés, ont disparu de la plateforme ces dernières heures.

Sa chaîne a été supprimée par la plateforme, a confirmé mardi Google France. Cette suppression "rentre dans le cadre des processus de modération classiques de Youtube" et "fait suite à des enfreintes répétées à notre règlement", a expliqué la maison-mère du site, qui vient également de supprimer plusieurs chaînes de suprémacistes blancs aux Etats-Unis.

La décision a également été saluée par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui a signalé "des dizaines de vidéos" du polémiste à Youtube ces derniers mois. "Les centaines de milliers d'abonnés de Dieudonné se retrouvent orphelins de leur prêcheur de haine, et c'est tant mieux", a déclaré dans un communiqué sa présidente, Noémie Madar, en saluant une décision qui "marque une avancée majeure dans la lutte contre la haine sur internet".

De son côté, le polémiste a réagi sur Facebook en dénonçant des "pressions israéliennes".

Ex-chefs du KKK bannis

Aux États-Unis aussi, YouTube est passé à l'action face aux contenus haineux, en supprimant des vidéos et des chaînes de suprémacistes blancs, qui ont enfreint "de façon répétée" ses règles, a indiqué lundi la plateforme.

"Après avoir mis à jour nos règlements pour mieux résoudre la question des contenus suprémacistes, nous avons assisté à une multiplication par cinq du nombre de vidéos retirées et nous avons mis fin à plus de 25'000 chaînes pour violation de nos règles sur les discours de haine", a expliqué un porte-parole.

Parmi elles figurent les chaînes d'American Renaissance, du militant néo-nazi Richard Spencer ou encore celle de David Duke, connu pour avoir dirigé le Ku Klux Klan.

Youtube a rappelé que la lutte contre les contenus suprémacistes avait été amorcée il y a un an. La plateforme avait alors décidé d'interdire "toute vidéo affirmant qu'un groupe était supérieur afin de justifier la discrimination, la ségrégation ou l'exclusion".

Toutefois, la mort fin mai de George Floyd à Minneapolis a suscité un immense mouvement de lutte contre le racisme systémique, forçant de nombreuses entreprises à accélérer ou réexaminer leurs actions.

jop avec ats

Publié Modifié