Modifié

Epidémie hors de contrôle dans une partie des Etats-Unis - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Le docteur Anthony Fauci a appelé les Américains à utiliser des masques. [KEVIN DIETSCH - EPA]
Le docteur Anthony Fauci a appelé les Américains à utiliser des masques. [KEVIN DIETSCH - EPA]
Les hauts responsables sanitaires américains ont appelé mardi les habitants à se couvrir le visage et à éviter les foules afin d'endiguer la pandémie de Covid-19. Elle est devenue hors de contrôle dans une partie des Etats-Unis.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 506'818 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l'apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 21h00.

Plus de 10'372'230 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont toujours le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 126'512 décès pour 2'612'259 cas.

Viennent ensuite le Brésil avec 58'314 morts pour 1'368'195 cas, le Royaume-Uni avec 43'730 morts (312'654 cas), l'Italie avec 34'767 morts (240'578 cas), et la France avec 29'843 morts (201'208 cas).

>> La carte du SRAS-CoV-2 dans le monde:

ETATS-UNIS - Courbe en hausse dans la moitié des Etats

Quatre médecins à la tête des grands organismes de santé américains ont témoigné mardi devant des sénateurs stupéfaits de voir la courbe des cas repartir dans plus de la moitié des Etats-Unis, alors que l'Europe a réussi à prendre le contrôle du virus. Ils ont notamment lancé un appel aux jeunes.

Le docteur Anthony Fauci, qui dirige l'Institut des maladies infectieuses, a livré une prédiction sinistre: de 40'000 nouveaux cas détectés par jour actuellement, la pandémie pourrait bondir à 100'000.

"Il est évident que nous n'avons pas le contrôle total actuellement", a insisté le docteur, membre de la cellule de crise présidentielle sur le coronavirus, et dont la parole est la plus libre.

"Je ne serais pas surpris si nous atteignions 100'000 par jour si on ne renverse pas la tendance", a-t-il ajouté. Au pire du printemps, le compteur était aux environs de 30'000 cas par jour. La plus grande disponibilité des tests de dépistage n'explique pas à elle seule la hausse actuelle.

Le docteur Fauci a déploré le "tout ou rien" pratiqué par nombre d'Américains: soit complètement confinés, soit "dans les bars, sans masques, sans éviter les foules, sans pratiquer la distanciation physique".

Quarantaine renforcée par l'Etat de New York

L'Etat de New York soumet désormais à quarantaine les visiteurs de 16 Etats américains où progresse la pandémie, soit un doublement du nombre d'Etats par rapport à la semaine dernière, a indiqué mardi le gouverneur Andrew Cuomo.

Il avait annoncé la semaine dernière une première liste de huit Etats du Sud et de l'Ouest des Etats-Unis soumis à quarantaine, dont la Floride et le Texas. La nouvelle liste inclut aussi la Californie, Etat le plus peuplé du pays. Les 16 Etats concernés représentent une population totale équivalant à près de la moitié de la population américaine.

CANADA - Craintes d'une deuxième vague à l'automne

Le Canada se prépare à une deuxième vague de coronavirus, qui pourrait frapper à l'automne, a déclaré lundi le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Il a appelé ses compatriotes à rester vigilants.

Le chef d'Etat a annoncé des investissements en équipements de protection et tests de dépistage afin de "réagir rapidement et fermement si jamais il y a une éclosion dans les mois à venir".

"Si nous ne voulons ne pas perdre tous les progrès que l'on a faits au cours des derniers mois, il va falloir que l'on continue à être vigilants même dans cette nouvelle phase de la pandémie", a-t-il poursuivi.

BRESIL - Plus de 24'000 nouveaux cas en un jour

Le Brésil a recensé 692 décès supplémentaires causés par le coronavirus au cours des vingt-quatre dernières heures, portant le bilan total de l'épidémie à 58'314 morts dans le pays, a rapporté lundi le ministère de la Santé.

Par ailleurs, 24'052 nouveaux cas de contamination ont été confirmés en une journée, pour un total de 1'368'195 cas depuis le début de l'épidémie.

MEXIQUE - La capitale entame, malgré tout, son retour à la normale

Au plus fort de la pandémie et avec un nombre de décès et de cas confirmés encore très élevés, la ville de Mexico, très affaiblie économiquement, a entamé ce lundi son retour à la normale.

Après trois mois d'une quasi-paralysie, les commerces de détail, les coiffeurs et les installations sportives ont rouvert dans la métropole de neuf millions d'habitants. Pour justifier de cette démarche, les autorités ont avancé une baisse des taux d'occupation des hôpitaux de la ville à moins de 65%.

A partir de mercredi, les hôtels et les restaurants seront autorisés à rouvrir à 30 % de leur capacité habituelle, et ce lorsque la ville ne sera plus dans le rouge du feu épidémiologique.

Tout au long de la semaine, les marchés et les centres commerciaux doivent en principe reprendre leurs activités, rejoignant ainsi les secteurs de la construction, l'exploitation minière et la fabrication de matériel de transport, précédemment réactivés car jugés "essentiels" à la reprise de la vie économique.

UNION EUROPEENNE - L'UE rouvre ses frontières à 15 pays

Les pays de l'Union européenne ont convenu de rouvrir les frontières de l'Union et de l'espace Schengen à partir de mercredi aux voyageurs d'une liste de 15 pays, qui comprend la Chine sous condition, mais qui exclut les Etats-Unis, selon un communiqué officiel publié mardi.

Cette liste de pays dont la situation épidémiologique liée à la maladie Covid-19 est jugée suffisamment sûre pour la reprise des voyages, doit être actualisée toutes les deux semaines. Elle compte également l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay.

>> Les précisions du 19h30:

L'espace Schengen rouvre ses frontières à plusieurs pays à partir du 1er juillet. Les détails avec Stephen Mossaz. [RTS]
L'espace Schengen rouvre ses frontières à plusieurs pays à partir du 1er juillet. Les détails avec Stephen Mossaz. / 19h30 / 1 min. / le 30 juin 2020

ROYAUME-UNI - "Une révolution par les infrastructures"

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis mardi "une révolution par les infrastructures" avec un plan de cinq milliards de livres (près de 5,9 milliards de francs) pour relancer l'économie britannique, durement touchée par la pandémie de nouveau coronavirus.

"Ce moment nous donne une occasion bien plus grande d'être radical et de faire les choses différemment", a expliqué le chef du gouvernement conservateur dans un discours à Dudley (centre de l'Angleterre), rejetant toute tentation de revenir à une politique d'austérité.

FRANCE - Vers la suppression de 7500 postes chez Air France

Air France veut supprimer plus de 7500 postes d'ici la fin 2022, selon des sources syndicales.

Le gouvernement français, qui a débloqué une aide de 7 milliards d'euros pour la compagnie face à la crise du coronavirus, a dit espérer le 18 juin par la voix du ministre de l'Economie Bruno Le Maire qu'il y aurait moins de 8.000 suppressions d'emplois chez Air France. Le ministre avait aussi qualifié de "ligne rouge" l'éventualité de départs forcés.

PORTUGAL - La TAP devrait être à nouveau nationalisée

Le gouvernement portugais va soumettre au président du pays un décret de nationalisation de la compagnie aérienne TAP, rapporte mardi l'hebdomadaire Expresso sur son site internet.

Cette décision a été prise après l'échec des discussions entre l'Etat portugais, qui détient 50% de la compagnie, et Atlantic Gateway, un consortium privé appartenant à l'homme d'affaires David Neeleman et détenant 45% du capital, sur un plan de sauvetage public de 1,2 milliard d'euros (près de 1,3 milliard de francs), précise Expresso.

La compagnie portugaise, partiellement privatisée en 2015, a publié mardi une perte nette de 395 millions d'euros (421 millions de francs) au premier trimestre avec la quasi-paralysie du transport aérien provoquée par la pandémie liée au nouveau coronavirus.

ALLEMAGNE - Pas de fléchissement des nouveaux cas

Le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus en Allemagne a grimpé à 194'259, soit 498 cas de plus que la veille, montrent les données rapportées mardi par l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

Douze décès supplémentaires ont été recensés, selon les données de RKI, pour un total de 8973 morts depuis le début de l'épidémie dans le pays.

RUSSIE - Près de 650'000 contaminations

La Russie a fait état mardi de 6693 nouveaux cas d'infection au coronavirus, portant le bilan total à 647'849 contaminations dans le pays depuis le début de l'épidémie.

Les autorités sanitaires russes ont recensé 154 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures. Au total, le coronavirus a tué 9320 personnes en Russie depuis le début de la crise, selon les chiffres officiels.

CHINE - Vaccin testé sur des militaires

Les autorités sanitaires chinoises ont indiqué mardi avoir recensé 19 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus au cours des vingt-quatre dernières heures, dont 7 dans la capitale Pékin.

Dans son point quotidien, la Commission nationale de la santé a indiqué que le nombre total de cas de contamination depuis le début de l'épidémie, apparue en fin d'année dernière dans le centre de la Chine, s'élevait à 83'531.

Un feu vert officiel a par ailleurs été donné en Chine pour utiliser sur des soldats du pays un vaccin conçu par un institut de recherche militaire et la société pharmaceutique CanSinoBIO. "Les données des essais cliniques ont montré un bon profil de sécurité et des niveaux élevés de réponse immunitaire", a expliqué CanSinoBIO.

Plus d'une centaine de projets de vaccins sont en cours de mise au point dans le monde. Parmi les pistes les plus avancées, se trouvent plusieurs "candidats-vaccins" chinois.

INDE - La fabrique mondiale de vaccins

Des dizaines d’essais cliniques sont en cours dans le monde pour trouver un vaccin efficace contre le nouveau coronavirus, mais beaucoup des laboratoires devront se tourner à un moment ou à un autre vers un pays pour le produire: l’Inde.

C'est là-bas que sont fabriqués les deux tiers des vaccins utilisés dans le monde. Une entreprise peu connue, Serum Institute of India, leader de ce marché, a pris de l’avance en produisant les premières doses d’un vaccin en cours de développement.

>> Ecouter le sujet du correspondant de RTSinfo dans l'émission Tout un monde:

Laboratoire de l'India's Serum Institute à Pune, dans l'Etat indien du Maharashtra. [Euan Rocha - Reuters]Euan Rocha - Reuters
Deux tiers des vaccins contre le Covid-19 seront produits en Inde / Tout un monde / 4 min. / le 30 juin 2020

ONU - Le "déni" des Etats-Unis" dénoncé

L'ONU déplore les déclarations de "déni" aux Etats-Unis face à la pandémie. Mardi à Genève, la Haute commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet a dit redouter que celles-ci augmentent "la gravité" de la crise dans ce pays.

Il y a plus d'un mois, la responsable avait déjà regretté devant les correspondants accrédités à l'ONU à Genève l'attitude de dirigeants brésiliens, sans mentionner le président Jair Bolsonaro, qui avait contribué selon elle à la détérioration de la situation.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié