Publié

Les musulmans dans le monde fêtent prudemment la fin du ramadan

Au Bangladesh, des musulmans prient avec masques et gants dans la mosquée de Dhaka. [ Rehman Asad - AFP]
Au Bangladesh, des musulmans prient avec masques et gants dans la mosquée de Dhaka. [ Rehman Asad - AFP]
Masqués, à distance de sécurité, en drive-in ou à la maison, les musulmans du monde célèbrent depuis dimanche l'Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du mois de jeûne du ramadan, assombrie par les mesures contre la pandémie de Covid-19. Tour d'horizon en images.

Cette fête de trois jours, l'une des plus importantes du calendrier musulman, est traditionnellement célébrée par des prières à la mosquée, des visites familiales et des achats de vêtements, de cadeaux ou de friandises.

Mais cette année, les célébrations doivent composer avec la pandémie de coronavirus. De l'Egypte à l'Irak, en passant par la Turquie et la Syrie, plusieurs pays ont interdit les prières collectives.

>> Voir la galerie de photos montrant les célébrations de l'Aïd à travers le monde:

En Arabie Saoudite, la Mecque désertée

Certains ont renforcé les restrictions après un certain relâchement pendant le ramadan qui a entraîné une hausse des infections.

L'Arabie saoudite, qui abrite les lieux les plus saints de l'islam, a vu le nombre d'infections quadrupler depuis le début du jeûne, pour atteindre plus de 72'000 cas. Le royaume a ainsi instauré samedi un couvre-feu total pour cinq jours.

La grande mosquée de La Mecque était quasiment vide dimanche. Du haut d'une tribune, un imam a tenu une prière à huis clos.

En Arabie Saoudite, la Mecque est quasi déserte en ce jour d'Aïd, le pays ayant proclamé cinq jours de confinement strict. [STR - AFP]En Arabie Saoudite, la Mecque est quasi déserte en ce jour d'Aïd, le pays ayant proclamé cinq jours de confinement strict. [STR - AFP]

Heurts à Jérusalem

A Jérusalem, la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l'islam, était fermée. A l'aube, des heurts ont opposé des membres des services de sécurité israéliens à des fidèles réunis autour du site, où des prières ont eu lieu.

A Jérusalem, la police israélienne immobilise un palestinien qui tente d'entrer dans la mosquée Al-Aqsa à l'occasion de la fête du fin du ramadan. [Mahmoud Illean - Keystone]A Jérusalem, la police israélienne immobilise un palestinien qui tente d'entrer dans la mosquée Al-Aqsa à l'occasion de la fête du fin du ramadan. [Mahmoud Illean - Keystone]

A Gaza, le Hamas a autorisé les prières dans les mosquées malgré l'annonce d'un premier décès dû au coronavirus samedi. Dans une mosquée, les fidèles, espacés les uns des autres, portaient des masques.

Deuil en Syrie

Dans la province d'Idleb, ultime grand bastion insurgé dans le nord-ouest syrien où aucun cas n'a été officiellement recensé, plusieurs centaines d'enfants ont investi les manèges de la foire traditionnellement organisée pour l'Aïd.

Abou, un forain, se réjouit "de faire jouer les enfants et de leur apporter de la joie". "Les enfants n'en peuvent plus de la guerre et des bombardements."

À Damas, des fidèles ont prié sur les tombes de leurs défunts.

En Syrie, à l'occasion de l'Aïd, une musulmane lit le coran sur la tombe de ses proches dans le cimetière de Damas. [YOUSSEF BADAWI - Keystone]En Syrie, à l'occasion de l'Aïd, une musulmane lit le coran sur la tombe de ses proches dans le cimetière de Damas. [YOUSSEF BADAWI - Keystone]

Au Pakistan, fêter coûte que coûte

En Asie, les musulmans se sont rués sur les marchés pour faire leurs achats avant la fête, sans distanciation.

"Pendant plus de deux mois, mes enfants ont été confinés à la maison", raconte Ishrat, mère de quatre enfants, sur un marché de la ville pakistanaise de Rawalpindi.

"Cette fête est pour les enfants et s'ils ne peuvent pas la célébrer avec de nouveaux vêtements, il ne sert à rien de travailler si dur toute l'année."

Au Pakistan, les musulmans achètent des ballons aux enfants devant une mosquée à Lahore, à l'occasion de l'Aïd. [K.M. Chaudary - Keystone]Au Pakistan, les musulmans achètent des ballons aux enfants devant une mosquée à Lahore, à l'occasion de l'Aïd. [K.M. Chaudary - Keystone]

En Inde, festivités sous haute sécurité

Au Cachemire indien, les célébrations se font silencieuses avec les principales mosquées fermées et la sécurité renforcée après une série d'affrontements entre forces gouvernementales et rebelles.

En Inde, la sécurité a été renforcée près des mosquées de Delhi. La majorité des musulmans fêtent la fin du ramadan à leur domicile. [RAJAT GUPTA - Keystone]En Inde, la sécurité a été renforcée près des mosquées de Delhi. La majorité des musulmans fêtent la fin du ramadan à leur domicile. [RAJAT GUPTA - Keystone]

Migration illégale en Indonésie

En Indonésie, plus grand pays musulman du monde, certains se sont tournés vers les passeurs et les faux certificats pour contourner l'interdiction de voyager dans l'archipel, selon la grande migration de fin de ramadan.

Dans la province conservatrice d'Aceh, de larges groupes de fidèles, dont peu portaient des masques, ont prié dans la grande mosquée de Baiturrahman, pleine.

En Indonésie, les participants à la prière de l'Aïd passent devant un spray de désinfectant après que leur température aie été contrôlée. [Binsar Bakkara - Keystone]En Indonésie, les participants à la prière de l'Aïd passent devant un spray de désinfectant après que leur température aie été contrôlée. [Binsar Bakkara - Keystone]

Cessez le feu en Afghanistan

En Afghanistan, les talibans ont annoncé un cessez-le-feu de trois jours pour marquer l'Aïd. Les rues de Kaboul étaient presque vides du fait d'un confinement strict mais certains se sont aventurés dehors, se serrant parfois la main malgré les consignes.

>> Lire aussi: Une trêve de trois jours en Afghanistan à l'initiative des talibans

En Iran, la crainte d'une nouvelle vague

L'Iran, pays le plus touché au Moyen-Orient, a demandé à ses citoyens d'éviter de voyager pendant l'Aïd qui est célébrée dimanche ou lundi en fonction des autorités religieuses.

"Notre plus grande inquiétude" est d'avoir "de nouveaux pics de la maladie à cause du non-respect des consignes sanitaires", ont indiqué les autorités.

En Iran, des musulmanes prient masquées dans la cour d'un mausolée de Téhéran à l'occasion de l'Aïd. [Ebrahim Noroozi - Keystone]En Iran, des musulmanes prient masquées dans la cour d'un mausolée de Téhéran à l'occasion de l'Aïd. [Ebrahim Noroozi - Keystone]

Appel à rester à la maison en Russie

En Russie, deuxième pays le plus touché au monde en nombre de contaminations, les dignitaires musulmans ont appelé les croyants à "rester à la maison".

En Russie, des représentants religieux portent des masques et des gants pour faire la prière de l'Aïd dans la grande mosquée de Moscou. [Conseil des Muftis russes - Keystone]En Russie, des représentants religieux portent des masques et des gants pour faire la prière de l'Aïd dans la grande mosquée de Moscou. [Conseil des Muftis russes - Keystone]

En Suisse, un lien virtuel

A Neuchâtel, l'association Niya, dont l'un des objectifs est de souder la jeunesse de la communauté musulmane et d'avancer ensemble dans la spiritualité, a créé le hashtag "balance ton jeûne" sur Instagram.

Chaque jour, une personne confinée a raconté son quotidien à travers plein de petites vidéos allant du partage de recettes aux réflexions autour de la foi.

>> Ecouter l'interview d'une jeune neuchâteloise musulmane dans le 12h30:

Clara Jouval, jeune musulmane membre de l'association qui a lancé l'opération #balancetonjeûne. [niya.ch - Clara Jouval]niya.ch - Clara Jouval
Reportage auprès de l’association neuchâteloise Niya pour la fin du ramadan / Le 12h30 / 2 min. / le 24 mai 2020

Mouna Hussain avec afp

Publié