Modifié le 22 mai 2020 à 22:53

Les milliardaires américains ont glané 434 milliards au cours de la pandémie

La fortune de Jeff Bezos, propriétaire d'Amazon, a augmenté 34,6 milliards en deux mois.
Les milliardaires américains ont continué de s'enrichir pendant la pandémie. Le Journal horaire / 1 min. / le 22 mai 2020
Les milliardaires américains continuent de s'enrichir pendant que la pandémie de Covid-19 détruit des dizaines de millions d'emplois aux Etats-Unis, selon des données compilées par deux centres de réflexion.

Entre le 18 mars et le 19 mai, les 600 ultra riches américains ont ainsi vu leur fortune augmenter de 434 milliards de dollars, soit une hausse de près de 15% en deux mois, selon ces données publiées par le magazine Forbes jeudi.

>> Lire aussi : Les Etats-Unis pris de vertige face à la crise économique qui menace

Les mesures de confinement de la population, la fermeture des restaurants et des magasins ont fait bondir les achats en ligne et le besoin de rester connecté via les réseaux sociaux. Ce qui a fait grimper en Bourse la valeur des titres d'Amazon, de Facebook et des entreprises high-tech en général.

60 milliards entre Bezos et Zuckerberg

Entre mars et mai, la fortune de Jeff Bezos (Amazon) a augmenté de plus de 30%, et celle de Mark Zuckerberg, patron de Facebook, de plus de 46%, selon ce rapport d'Americans for Tax Fairness et de l'Institute for Policy Studies Program for Inequality, qui ont compilé les données de Forbes.

A eux deux, cela représente une augmentation de 60 milliards de dollars. Désormais, la fortune de Jeff Bezos atteint près de 148 milliards de dollars et celle de Mark Zuckerberg 80. L'ex-candidat à la primaire démocrate Michael Bloomberg a lui vu sa fortune passer de 48 à 60 milliards de dollars pendant ces deux mois.

Pas que des gagnants

Depuis le 16 mars, début des premières mesures de confinement aux Etats-Unis, la valeur du titre Facebook a bondi de près de 60%, celle d'Amazon a augmenté de 45%, celle de Netflix de 46%, celle d'Apple de 31%.

Et cela ne semble pas s'arrêter puisque les titres Amazon et Facebook ont atteint cette semaine leur plus haut historique.

A l'inverse, les milliardaires du secteur des voyages, de l'hôtellerie ou de la vente au détail ont vu leur fortune fondre au cours de cette même période, ces secteurs étant directement affectés par les mesures drastiques pour endiguer le coronavirus.

asch avec afp

Publié le 22 mai 2020 à 21:13 - Modifié le 22 mai 2020 à 22:53

Mois d'avril record pour l'industrie du jeu vidéo

Alors que la vie des Américains était en pause pendant le confinement, leurs parties de jeux vidéo, elles, tournaient à plein régime. Le secteur a connu un mois d'avril record avec un total de dépenses atteignant 1,5 milliard de dollars, selon des chiffres publiés vendredi.

Ce chiffre est en augmentation de 73% par rapport à celui de avril 2019, quand 846 millions de dollars avaient été dépensés pour jouer aux jeux vidéo. Cette année, cela a représenté 420 millions de dollars de matériel informatique, 662 millions en logiciels (les jeux) et 384 millions en accessoires.

Toutes plateformes confondues, le jeu le plus vendu a été "Final Fantasy VII: Remake", dernier opus de la célèbre saga sorti début avril. "Call of Duty: Modern Warfare", sorti l'année dernière, était le deuxième jeu le plus vendu, devant le très populaire "Animal Crossing: New Horizons" adopté par le grand public pendant le confinement.