Modifié le 23 mai 2020 à 14:01

Le Covid-19 ravage l'Amérique du Sud - Le suivi de la situation dans le monde

21 mai: des employés du cimetière de Campo de Esperanza, à Brasilia, portent le cercueil d'une victime du Covid-19.
Des employés du cimetière de Campo de Esperanza, à Brasilia, portent le cercueil d'une victime du Covid-19, le 21 mai 2020. [Joedson Alves - EPA/Keystone]
La pandémie de coronavirus, qui a contaminé plus de cinq millions de personnes dans le monde, progresse avec une rapidité alarmante en Amérique latine, particulièrement au Brésil, où le seuil des 20'000 morts vient d'être franchi, mais aussi au Pérou, au Chili ou en Argentine.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 335'538 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 21h00.

Plus de 5'158'750 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 1'937'200 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

On constate aussi une accélération en Amérique latine, en particulier au Brésil qui a dépassé les 20'000 morts du coronavirus après une hausse record de 1188 décès en 24h. Des chiffres qui seraient bien en-dessous de la réalité, selon des scientifiques.

Statistiques du coronavirus dans le monde:

BRESIL: Davantage de jeunes adultes décédés qu'ailleurs

Pays de loin le plus touché d'Amérique latine avec 57% des morts déplorés sur le continent (35'000), le Brésil enregistre au total 20'047 décès et 31'087 cas confirmés.

Le nombre de morts a ainsi doublé en seulement 11 jours au Brésil, selon les chiffres du ministère de la Santé. Dans les cimetières des grandes villes, comme Sao Paulo, les fossoyeurs multiplient les cadences.

La proportion de jeunes adultes morts du coronavirus est par ailleurs plus élevée au Brésil que dans la plupart des autres pays, notamment chez les plus pauvres, qui ont plus de mal à respecter les règles de distanciation sociale. Ainsi, 69% des personnes décédées du Covid-19 au Brésil avaient plus de 60 ans, contre 95% en Espagne ou en Italie, selon les dernier bilans officiels.

Cette différence s'explique tout d'abord par la pyramide des âges -13,6% des Brésiliens seulement ont plus de 60 ans, contre 25% en Espagne et 28% en Italie - mais également par le fait que les jeunes adultes respectent moins les mesures de confinement, selon Mauro Sanchez, épidémiologiste à l'Université de Brasilia.

ARGENTINE - Prolongation du délai pour la restructuration de la dette

Le gouvernement argentin a prolongé jeudi pour la seconde fois le délai qu'il avait fixé à ses créanciers pour la restructuration de sa dette de 66 milliards de dollars, en fixant le 2 juin comme nouvelle date, a annoncé le ministère de l'Economie.

La pandémie du nouveau coronavirus a drastiquement ralenti l'activité économique et a forcé le gouvernement à débloquer des fonds pour atténuer ses effets sur les habitants et les entreprises les plus vulnérables.

Les cas de coronavirus détectés ont également bondi pour atteindre 648 au cours des dernières 24 heures, soit plus du double des bilans quotidiens d'il y a deux semaines, a annoncé le ministère argentin de la santé. Quelque 90% de ces infections se trouvent à Buenos Aires et dans sa périphérie.

COLOMBIE - La récolte de café en péril

Les producteurs de café colombien, l'un des plus réputés du monde, craignent que la récolte ne sèche sur pied. Le confinement, imposé depuis deux mois contre la propagation du covid-19, empêche les ramasseurs saisonniers de se déplacer pour rejoindre les plantations.

La pandémie a douché l'optimisme des caféiculteurs, dont 91% de la production part à l'exportation. A cette époque de l'année, les caféiculteurs de Colombie - troisième producteur mondial après le Brésil et le Vietnam, d'un café arabica de meilleure qualité - procèdent à une récolte intermédiaire.

Les grandes exploitations s'inquiètent déjà d'une aggravation de la pandémie et d'un prolongement du confinement au delà de juin. Cela se traduirait par un grave manque de main d'oeuvre pour la principale récolte, qui s'étend d'octobre à décembre. La Colombie, avec à ce jour plus de 18.300 cas confirmés, dont quelque 650 morts, a imposé le confinement à ses 48 millions d'habitants le 25 mars.

PEROU - Les hôpitaux de Lima au bord de la rupture

La plupart des hôpitaux de Lima sont au bord de la rupture en raison de la pandémie de coronavirus, a mis en garde jeudi le Bureau du défenseur du peuple péruvien, l'entité publique chargée de veiller au respect des droits de l'Homme dans le pays.

"L'impossibilité de se faire soigner dans les services de santé de Lima est imminente", a mis en garde l'organisme dans un communiqué, alors que le Pérou, pays de 32 millions d'habitants, a enregistré 108'769 contaminations et 3148 décès dus au Covid-19.

CHILI - Décès en augmentation de près de 30% en un jour

Les décès dus au coronavirus ont augmenté de 29% au cours des dernières 24 heures au Chili qui approche des 60'000 cas de contamination, a annoncé jeudi le ministre de la santé qui a comparé la crise sanitaire à une "énorme bataille".

Le pays de 18 millions d'habitants à enregistré 3964 nouvelles infections en 24h pour un total de 57'581 depuis l'apparition du premier cas le 3 mars.

ETATS-UNIS: Drapeaux en berne en hommage aux victimes

Le président américain Donald Trump a annoncé une mise en berne pendant trois jours, de vendredi à dimanche, des drapeaux flottant sur les édifices fédéraux américains pour honorer la mémoire des décès dus au coronavirus.

Pays le plus endeuillé par la pandémie, les États-Unis déplorent 94'661 décès dus au virus, avec 1255 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures.

Le président américain Donald Trump a par ailleurs assuré qu'il portait parfois un masque quand les conditions l'exigeaient, mais affirmé qu'il ne voulait pas le faire devant les journalistes. "J'en ai porté un (...) Mais je ne ne voulais donner aux journalistes le plaisir de le voir", a-t-il ironisé.

FRANCE - Deuxième tour des municipales le 28 juin

Le second tour des élections municipales en France aura bien lieu le 28 juin, avec des précautions sanitaires particulières, a annoncé Edouard Philippe, arguant que "la vie démocratique devait reprendre ses droits". Le Premier ministre  français a toutefois prévenu que cette décision était "réversible" si l'épidémie connaissait un rebond.

Ce second tour aura donc lieu avant les vacances d'été dans les quelque 5000 communes où le premier tour n'a pas été décisif. Cette décision reste cependant révocable si les conditions sanitaires étaient amenées à se détériorer, comme l'avait demandé le Conseil scientifique dans son avis.

Plus tôt dans la journée, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a prévenu de son côté qu'il fallait s'attendre à ce que la crise sanitaire liée au coronavirus entraîne "des faillites" et "des licenciements" en France "dans les mois qui viennent".

ALLEMAGNE - 460 nouveaux cas de contamination

L'Allemagne a enregistré 460 nouveaux cas de contamination, portant à 177'212 le nombre d'infections recensées, rapporte l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

Selon la même source, il y a eu 27 décès supplémentaires liés au coronavirus au cours des dernières vingt-quatre heures, ce qui porte à 8174 le nombre de décès liés à l'épidémie dans le pays.

ROYAUME-UNI - Quatorzaine imposée aux voyageurs de l'étranger

Le Royaume-Uni va imposer 14 jours de quarantaine aux voyageurs arrivant de l'étranger afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus. Les détails seront précisés en fin de journée.

Les citoyens britanniques qui reviennent pourront se mettre en quarantaine chez eux. Les visiteurs devront prendre des dispositions pour effectuer cette quarantaine durant 14 jours.

Cette mesure, qui sera réexaminée toutes les trois semaines, veut accompagner le déconfinement progressif du pays qui doit commencer à partir du 1er juin en cas de progrès dans la lutte contre la pandémie.

>> Les précisions du 12h30:

Le Royaume-Uni imposera une quarantaine de 14 jours aux voyageurs.
12h45 - Publié le 23 mai 2020

GRECE - Déconfinement des camps de migrants encore repoussé

Le ministère grec des Migrations a annoncé le prolongement jusqu'au 7 juin des mesures de confinement dans les camps de demandeurs d'asile, mises en place depuis plus de deux mois pour enrayer la pandémie du nouveau coronavirus. Aucune autre précision n'a été donnée sur cette décision.

Si le déconfinement a été entamé le 4 mai en Grèce pour la population générale, le gouvernement a prolongé, une première fois le 10 mai, le confinement des camps de migrants jusqu'au 21 mai. Avant de repousser une deuxième fois leur réouverture au 7 juin.

RUSSIE - Nombre record de morts en 24 heures

La Russie a annoncé un nouveau record du nombre de morts du nouveau coronavirus en une seule journée, avec 150 victimes. L'épidémie reste toutefois stable en ce qui concerne les nouvelles infections.

Au total, 3249 personnes sont mortes depuis le début de la pandémie en Russie, selon les chiffres officiels. Le pays a enregistré 8894 nouvelles infections ces dernières 24 heures pour un total de 326'448 cas détectés.

CHINE - "Réussite majeure" et mesures économiques

La Chine a vanté vendredi une "réussite majeure" dans son combat contre le coronavirus, à l'ouverture de la grand-messe annuelle du régime communiste, où se dessine un tour de vis contre l'opposition démocratique à Hong Kong.

"Nous, fils et filles de la nation chinoise, sommes restés unis pendant une période infiniment difficile et avons élevé une Grande muraille de solidarité", s'est félicité le Premier ministre, devant les quelque 3000 députés réunis, visage masqué, au Palais du peuple à Pékin.

Premier pays touché par le Covid-19 mais aussi premier à s'en sortir, le géant asiatique est à présent confronté à la "tâche immense" de relancer son économie en pleine dépression mondiale, a reconnu le Premier ministre Li Keqiang, à l'ouverture de la session annuelle de l'Assemblée nationale populaire (ANP, le parlement chinois).

>> Lire: La Chine bouleverse sa stratégie économique en raison du Covid-19

>> Ecouter le sujet de La Matinale sur la lutte contre le chômage dans les campagnes chinoises:

Distribution d'eau dans un village de la province de Guizhou, en Chine.
Reuters
La Matinale - Publié le 22 mai 2020

JAPON - Baisse des prix à la consommation

Affectés par l'impact de la pandémie et la chute des cours du pétrole, les prix à la consommation au Japon ont reculé en avril, selon des données publiées vendredi, une première depuis fin 2016, ressuscitant le spectre de la déflation.

Les prix à la consommation (hors produits frais) ont reculé de 0,2% en avril sur un an, après une hausse de 0,4% en mars, selon des chiffres du ministère des Affaires intérieures.

agences/kkub

Publié le 22 mai 2020 à 10:19 - Modifié le 23 mai 2020 à 14:01