Modifié le 22 mai 2020 à 10:00

Les cas de coronavirus se multiplient dans les abattoirs de plusieurs pays

Les cas de Covid-19 se multiplient dans les abattoirs de plusieurs pays.
Les cas de contamination se multiplient dans les abattoirs La Matinale / 1 min. / le 22 mai 2020
De nombreux cas de Covid-19 sont recensés dans les abattoirs de plusieurs pays. Alors que les experts en cernent encore mal les raisons, qui sont sans doute liées à la promiscuité, l'Allemagne a renforcé l'encadrement du travail dans ces établissements.

L'Allemagne a décidé d'interdire les contrats de sous-traitance qui permettent de recourir massivement à des travailleurs détachés d'Europe de l'Est, après une série de cas de coronavirus dans les abattoirs.

"A partir du 1er janvier 2021, l'abattage et la transformation de la viande ne pourront être effectués que par les salariés de l'entreprise" finale, a annoncé mercredi le ministre du Travail allemand Hubertus Heil.

Habitats collectifs

Dénoncé depuis plusieurs années, le recours à la sous-traitance "détachée" a suscité une nouvelle polémique ces dernières semaines après la découverte de plusieurs foyers d'infection dans divers abattoirs du pays, pour des raisons encore floues (voir encadré).

Plus de 90 employés d'un abattoir du nord-ouest de l'Allemagne, à Dissen, ont notamment été testés positifs au nouveau coronavirus, alors que la pandémie marque le pas partout dans le pays.

Un "grand nombre" d'entre eux étaient employés dans le cadre d'un contrat de sous-traitance, vivant souvent dans des habitats collectifs aux conditions d'hygiène controversées.

>> Voir le sujet du 19h30:

Plusieurs foyers de coronavirus dans des abattoirs
19h30 - Publié le 18 mai 2020

En France et aux Etats-Unis

Au delà de l'Allemagne, les cas se multiplient dans les abattoirs de plusieurs pays. En France, plus de cent personnes ont été aussi testées positives au Covid-19 dimanche dans deux "clusters" au sein de deux abattoirs, en Bretagne et dans le Loiret.

Aux Etats-Unis, plusieurs abattoirs sont devenus des foyers de contagion du Covid-19.

En Suisse, les consignes sanitaires et autres mesures d'hygiènes émises par l'Office Fédéral de la santé publique s'appliquent plus que jamais à ce secteur d'activité. Le syndicat Unia a mis en ligne un formulaire pour signaler d'éventuels manquements sécuritaires, toutes professions confondues.

afp/gma

Publié le 22 mai 2020 à 07:37 - Modifié le 22 mai 2020 à 10:00

La viande en cause?

La viande elle-même peut-elle expliquer les nombreux cas dans les abattoirs? Cette question se pose à la lumière d'une précédente épidémie provoquée par un autre coronavirus, celle de Mers (syndrome respiratoire du Moyen-Orient), en cours depuis 2012. Une étude publiée en 2015 dans la revue Infection Ecology & Epidemiology montrait qu'une grande partie des dromadaires conduits à l'abattoir à Doha, au Qatar, étaient porteurs de ce virus, le MERS-CoV. Selon les chercheurs, ces endroits étaient "des vecteurs de sa circulation et des zones à haut risque pour l'exposition humaine".

Pour l'instant, ce n'est toutefois pas l'hypothèse que privilégient les scientifiques pour expliquer la multiplication des cas de Covid-19 dans les abattoirs, liée selon eux à l'activité elle-même. Dans un document du 12 mai sur les bonnes pratiques pour les travailleurs, les CDC américains insistent ainsi sur la distance physique, le port de masques ou la désinfection des outils, mais ne mentionnent pas la viande.

Promiscuité des travailleurs, et donc difficulté à appliquer les gestes barrière, dans un milieu confiné, est pour l'heure la principale piste.