Modifié

Donald Trump parle de "tuerie de masse mondiale" - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Donald Trump hausse toujours plus le ton face à Pékin. [Jim Lo Scalzo - EPA/Keystone]
Donald Trump hausse toujours plus le ton face à Pékin. [Jim Lo Scalzo - EPA/Keystone]
Le président américain s'est est pris une nouvelle fois à la Chine, mercredi, dans des termes toujours moins diplomatiques face à ce qu'il juge comme "l'incompétence" de Pékin. Le Brésil a dépassé pour la première fois les 1000 morts en 24 heures.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi que 106'000 nouveaux cas de contamination au coronavirus avaient été dénombrés dans le monde au cours des 24 dernières heures, un chiffre qui n'avait encore jamais été atteint.

"Nous avons encore un long chemin à parcourir face à cette pandémie (...) Nous sommes très préoccupés par l'augmentation du nombre de cas dans les pays à revenus faibles et intermédiaires", a souligné Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse.

La pandémie a fait plus de 325'000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi soir. Plus de 4'943'000 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont les Etats-Unis avec 1404 nouveaux morts, le Brésil (1179) et le Royaume-Uni (363).

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 92'583 décès pour 1'539'633 cas.

En Europe, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 35'704 morts pour 248'293 cas, l'Italie avec 32'330 morts (227'364 cas), la France avec 28'132 morts (181'575 cas), et l'Espagne avec 27'888 morts (232'555 cas).

Statistiques du coronavirus dans le monde:

ETATS-UNIS - Des tweets toujours plus forts contre Pékin

Le président américain a encore haussé le ton mercredi face à la Chine, en estimant que son "incompétence" face au coronavirus avait provoqué une "tuerie de masse mondiale".

"Un cinglé en Chine vient de publier un communiqué accusant tout le monde à l'exception de la Chine pour le virus qui a tué des centaines de milliers de personnes", a tweeté Donald Trump.

"Merci d'expliquer à cet abruti que c'est 'l'incompétence de la Chine', et rien d'autre, qui a provoqué cette tuerie de masse mondiale!", a-t-il ajouté, sans préciser à qui il faisait référence.

Le locataire de la Maison Blanche martèle depuis plusieurs semaines que le lourd bilan du Covid-19 aurait pu être évité si la Chine avait agi de manière responsable dès l'apparition du virus dans la ville de Wuhan.

Il y a une semaine, il a menacé rompre toute relation avec le géant asiatique et assuré qu'il ne souhaitait plus, pour l'heure, parler à son homologue Xi Jinping.

>> Le Covid-19 favorise-t-il la montée en puissance des dirigeants populistes? Ecouter le sujet du 12h30:

Erwan Lecoeur. [DR]DR
Le bilan des populistes dans la lutte contre le coronavirus est mauvais: interview d’Erwan Lecœur / Le 12h30 / 5 min. / le 20 mai 2020

L'épidémie a fait 1324 morts de plus et 23'405 cas supplémentaires en 24 heures aux Etats-Unis, où le bilan s'élève désormais à 91'664 décès pour 1'528'235 contaminations, rapportent mercredi les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

BRESIL - Usage de la chloroquine encouragé

Le ministère brésilien de la Santé a recommandé mercredi pour les patients légers du Covid-19 l'usage de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine, jusqu'ici réservé aux cas graves, au lendemain d'un record quotidien de décès.

Dans ses nouvelles directives, le ministère, dont le titulaire intérimaire est un général de l'armée, Eduardo Pazuello, recommande la prise des deux molécules dès les premiers symptômes, dans le système public de santé, et avec l'accord du médecin, comme du patient.

Le Brésil a enregistré mardi une nette accélération des cas confirmés et des décès (+ 1179 morts en 24 heures) et déplore déjà 17'971 morts, alors que le pic n'est attendu qu'en juin dans ce pays qui recense plus de la moitié des cas confirmés en Amérique latine et Caraïbes.

Encore une démission au gouvernement

La célèbre actrice de télénovélas brésilienne Regina Duarte a annoncé mercredi qu'elle quittait le secrétariat à la Culture du gouvernement Bolsonaro deux mois après sa prise de fonctions, à la suite de tensions avec le chef de l'Etat.

Elle est la quatrième membre du gouvernement à quitter le navire en un peu plus d'un mois, après le ministre de la Justice Sergio Moro et surtout deux ministres de la Santé, en pleine pandémie.

AMERIQUE LATINE - Fortes progressions

Des ouvrières et des ouvriers sortent du travail à Managua, au Nicaragua, le 11 mai 2020. [Alfredo Zuniga - Keystone]Des ouvrières et des ouvriers sortent du travail à Managua, au Nicaragua, le 11 mai 2020. [Alfredo Zuniga - Keystone]Mis à part le Brésil, d'autres pays d'Amérique latine enregistrent également de fortes progressions du Covid-19. Le Pérou, deuxième pays le plus touché après le Brésil, a franchi mercredi la barre des 100'000 contaminations et des 3000 décès, a annoncé le ministère de la Santé.

Le Chili, lui, a connu mercredi sa plus forte hausse de contaminations (4038) et de décès (35) en 24 heures. Le nombre de cas déclarés est désormais de 53'617. "Nous sommes dans un moment très complexe, très difficile", a déclaré le ministre de la santé Jaime Manalich.

Le Nicaragua a, lui aussi, enregistré une forte augmentation des infections, avec 254 cas, soit 10 fois plus qu'il y a une semaine, et 17 décès, a annoncé mardi la ministre de la santé, Martha Reyes. Les chiffres officiels sont toutefois bien loin de ceux d'ONG, qui font état de plus d'un millier de contaminations.

ESPAGNE - Etat d'alerte prolongé jusqu'au 6 juin

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a obtenu mercredi des députés la prolongation de l'état d'alerte pour deux semaines sur fond d'opposition parlementaire de plus en plus dure et de manifestations contre son gouvernement.

La chambre des députés a approuvé la prolongation de cette mesure d'exception, qui expirait samedi, jusqu'au 6 juin inclus par une majorité de 177 votes, 162 votes contre et 11 abstentions.

Le port d'un masque de protection est par ailleurs désormais obligatoire en Espagne dans les lieux publics, y compris dans la rue, pour tout individu âgé de six ans et plus, a annoncé mercredi le ministère de la Santé. Cette nouvelle mesure, publiée au journal officiel, s'applique quand il est impossible de maintenir une distance de sécurité d'au moins deux mètres avec autrui.

Le décret vise à réduire la propagation du coronavirus alors que l'Espagne, qui a relâché son confinement, a enregistré mercredi 95 nouveaux décès en l'espace de 24 heures, un chiffre en légère hausse par rapport aux 83 annoncés mardi.

SUEDE - Le "marathon" se poursuit

A l'heure où de nombreux pays européens lèvent leurs mesures de confinement contre le nouveau coronavirus, la Suède envisage de maintenir ses restrictions encore longtemps.

"Cette lutte est un marathon. Les mesures prises ont donc été choisies, car nous croyons fermement qu'elles sont viables sur le long terme", a martelé la semaine dernière le Premier ministre Stefan Löfven en conférence de presse.

Tandis que la plupart des Européens retournent progressivement travailler, le royaume nordique recommande toujours le télétravail. Et il conseille à sa population d'envisager à longue échéance les mesures actuelles. L'interdiction de se rendre dans les maisons de retraite, où plus de la moitié des décès ont été enregistrés, restera ainsi probablement en vigueur encore plusieurs mois, prévient le gouvernement.

ITALIE - Réouverture des aéroports le 3 juin

Tous les aéroports italiens pourront rouvrir à partir du 3 juin, a annoncé mercredi la ministre des Transports et des Infrastructures devant les députés.

La compagnie aérienne italienne Alitalia a annoncé pour sa part qu'elle allait accélérer la reprise de ses vols, avec une hausse de ses liaisons de 36% en juin par rapport à mai.

A partir du 2 juin, elle reprendra ses liaisons entre Rome et New York, avec l'Espagne et entre Milan et le sud de l'Italie. Ceci entraînera une hausse de 36% des vols par rapport à mai: Alitalia effectuera ainsi 30 liaisons vers 25 aéroports, dont 10 à l'étranger.

>> Lire aussi: Après deux mois de confinement, l'Italie à la recherche de sa Dolce vita

Le nombre quotidien de décès liés au coronavirus est resté stable mercredi en Italie, avec 161 morts recensés en l'espace de 24 heures contre 162 mardi, a annoncé l'Agence de la protection civile italienne. Le nombre de nouveaux cas de contamination est lui passé de 813 à 665, a-t-elle précisé.

GRECE - Ouverture de la saison touristique le 15 juin

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a fixé au 15 juin le début de la nouvelle saison touristique en Grèce, tandis que le ciel grec sera rouvert aux vols internationaux à partir du 1er juillet.

Dans un pays moins touché que ses voisins par le nouveau coronavirus, "la saison touristique commencera le 15 juin quand les hôtels saisonniers pourront rouvrir et les vols directs avec l'étranger reprendront progressivement à partir du 1er juillet", a déclaré le chef du gouvernement.

FRANCE - Quarantaine pour les citoyens qui reviennent de l'étranger

Le bilan de l'épidémie de coronavirus s'établit mercredi à au moins 28'132 morts en France, avec 110 nouveaux décès enregistrés depuis la veille, a indiqué la Direction générale de la santé. Le nombre de patients en réanimation, indicateur important de la pression sur le système hospitalier, poursuit de son côté sa décrue, avec 1794 cas graves en réanimation, soit 100 de moins en 24 heures.

Les voyageurs français et résidents permanents en France arrivant de l'étranger hors UE seront invités à se soumettre à une quarantaine de 14 jours sur une base "volontaire" à compter du mercredi 20 mai, a annoncé le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

"Cette initiative sera une initiative autononome, sur la base de la responsabilité personnelle, et cette quatorzaine pourra s'effectuer au domicile ou dans le lieu choisi" par le voyageur de retour en France, a-t-il ajouté.

ROYAUME-UNI - Rolls-Royce supprime 9000 postes

Rolls-Royce réduit sérieusement la voilure. Le fabricant de moteurs d'avion britannique  va supprimer "au moins" 9000 postes, soit pas loin de 20% de son effectif, à cause de l'effondrement du trafic aérien provoquée par la pandémie de coronavirus.

Dans un communiqué, le groupe justifie mercredi sa décision en évoquant l'impact "sans précédent" du Covid-19 sur le secteur aérien.

Il devient "de plus en plus clair qu'il faudra plusieurs années pour que le marché de l'aéronautique commercial retrouve ses niveaux d'il y a quelques mois", ajoute-t-il.

ALLEMAGNE - Hausse des contaminations dans les abattoirs

Plus de 90 employés d'un abattoir dans le nord-ouest de l'Allemagne ont été testés positifs au coronavirus, dernier exemple en date dans ce secteur que Berlin s'apprête à réguler plus strictement.

Un autre abattoir de l'Etat de Schleswig-Holstein, dans le nord, a récemment fait état de 100 cas, et 60 employés d'un établissement de Bavière ont été contaminés.

Les cas de Covid-19 se multiplient dans les abattoirs de plusieurs pays, notamment la France et les Etats-Unis, et les experts en cernent encore mal les raisons, sans doute liées à la promiscuité, mais peut-être aussi à des conditions de froid et de ventilation propres à ces usines.

>> Nouveaux foyers de Covid-19 dans des abattoirs en Allemagne et en France:

Plusieurs foyers de coronavirus dans des abattoirs [RTS]
Plusieurs foyers de coronavirus dans des abattoirs / 19h30 / 1 min. / le 18 mai 2020

RUSSIE - Lente décrue des nouveaux cas

La Russie a fait état mercredi de 8764 cas supplémentaires de contamination au cours des dernières 24 heures, soit la progression quotidienne la plus faible depuis le 2 mai. Le nombre total de cas d'infection confirmés depuis le début de l'épidémie s'établit désormais à 308'705.

Le centre national de crise dédié à la gestion de cette crise sanitaire a recensé dans le même temps 135 nouveaux décès imputés au COVID-19, qui a fait un total de 2972 victimes en Russie.

>> Lire aussi: Le coronavirus révèle le système de santé vieillissant de la Russie

COREE DU SUD - Les écoles rouvrent

Des centaines de milliers d'élèves en Corée du Sud sont revenus à l'école mercredi, grâce à la réouverture d'établissements fermés depuis plus de deux mois pour cause de pandémie de coronavirus.

Cette rentrée s'est faite avec les précautions d'usage: vérification de la température corporelle, gel hydroalcoolique, et salutations à distance.

La Corée du Sud avait été pendant un moment le deuxième pays le plus touché au monde par la maladie (Covid-19), ce qui avait incité les autorités à ne pas faire revenir les élèves après des vacances début mars.

INDE - Les vols vont reprendre

Les vols intérieurs vont reprendre progressivement à partir du 25 mai en Inde, après deux mois d'interdiction en raison du confinement national décrété contre la pandémie de coronavirus, a annoncé mercredi le ministre de l'Aviation indien.

"Les opérations d'aviation civile intérieure recommenceront de manière calibrée à partir du lundi 25 mai 2020. Tous les aéroports et transporteurs sont en train d'être informés pour être prêts", a tweeté Hardeep Singh Puri. Le gouvernement n'a donné aucune indication quant à un éventuel calendrier de reprise des vols internationaux au départ et à destination de l'Inde.

Plusieurs régions indiennes ont débuté mardi leur déconfinement, et notamment New Dehli. La capitale a enregistré jusqu'ici 10'000 cas de Covid-19, soit 10% de tous ceux déclarés dans le pays.

>> Le reportage du correspondant de RTSinfo Sébastien Farci dans le 12h30:

Les autorités indiennes ont décidé d’autoriser la réouverture de certains commerces et des transports publics. [EPA/STR - Keystone]EPA/STR - Keystone
La vie reprend dans les rues de New Delhi / Le 12h30 / 1 min. / le 19 mai 2020

IRAN - Hassan Rohani optimiste

Le président iranien Hassan Rohani a affirmé mercredi que son pays était proche de la "maîtrise" de l'épidémie, le jour où plus de 2000 nouveaux cas ont été annoncés en 24 heures.

L'Iran est le pays le plus touché au Moyen-Orient avec 126'949 cas de contamination et 7183 morts selon les chiffres officiels.

"Nous avons progressé sur tous les points de la lutte contre ce dangereux virus (...) et nous sommes sur le point de maîtriser cette maladie", a dit Hassan Rohani lors d'une réunion du cabinet retransmise à la télévision.

AFRIQUE DU SUD - Projections préoccupantes

La pandémie pourrait infecter jusqu'à un million de personnes en Afrique du Sud et faire au moins 40'000 morts d'ici à novembre, révèlent les projections d'un consortium de scientifiques.

Elaborées par l'université du Cap en collaboration avec les experts d'autres institutions, ce modèle a été pour la première fois rendu public mardi soir lors du point quotidien du ministre de la Santé Zweli Mkhize.

L'Afrique du Sud est à ce jour le pays d'Afrique subsaharienne le plus touché par la maladie, avec plus de 17'000 cas recensés, dont 312 mortels.

CAMEROUN - Paul Biya pour la première fois à la télévision

Le président du Cameroun Paul Biya s'est exprimé mardi soir à la télévision pour la première fois depuis le début de l'épidémie de SARS-CoV-2 dans ce pays rompant ainsi un silence médiatique de plus de deux mois très critiqué par l'opposition.

Paul Biya a appelé au respect "des mesures prises par le gouvernement", comme le port obligatoire du masque. Il a également demandé aux Camerounais à "ne pas céder à la panique et ne pas croire les fausses informations relayées sur les réseaux sociaux".

Paul Biya, 87 ans dont 37 à la tête du Cameroun, ne s'était pas adressé à la nation depuis l'annonce le 5 mars du premier cas de coronavirus, alors même que son pays est l'un des plus touchés en Afrique subsaharienne. Selon un dernier décompte rendu public lundi, le Cameroun compte plus de 3500 cas, dont 140 décès.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié