Publié

Des bracelets biométriques testés au Liechtenstein pour détecter le coronavirus

Pour endiguer l'épidémie, le Liechtenstein a décidé d'équiper ses habitants de bracelets biométriques [RTS]
Pour endiguer l'épidémie, le Liechtenstein a décidé d'équiper ses habitants de bracelets biométriques / 19h30 / 2 min. / le 24 avril 2020
Le Liechtenstein veut contrôler l'épidémie de Covid-19 sur son territoire en équipant ses habitants de bracelets biométriques. Quelque 2000 volontaires participent à cette étude destinée à détecter les signes précoces d'infection.

Ces bracelets biométriques mesurent la température corporelle, le pouls et la fréquence de la respiration, ainsi que le débit sanguin et la variabilité du rythme cardiaque pendant le sommeil.

Un bracelet développé à l'origine pour observer les cycles de fertilité chez les femmes.

L'objectif est de repérer le moment où celui qui porte ce bracelet est infecté au Covid-19. En clair, de reconnaître les signes du développement d'une telle infection le plus tôt possible, avant même que les symptômes cliniques n'apparaissent.

Deux mille volontaires

Un peu plus de deux mille habitants ont été volontaires pour prendre part à ce projet pilote. Et d'ici cet automne, cinq mille personnes devraient être équipées d'un bracelet. A l'échelle du Liechtenstein, cela représente tout de même un habitant sur huit.

Cet échantillon devrait être suffisamment représentatif pour le développement de ce qui pourrait être une révolution venue d’un pays où la pandémie n’a fait qu’un mort. Les données seront analysées de manière totalement anonyme.

Soutenue par le gouvernement et le prince, la démarche ne présente aucune garantie de succès, mais dans ce petit pays niché au cœur des Alpes, l’attente envers cette étude est très grande.

Fanny Zürcher et Théo Jeannet/ddup

Publié