Publié

Comment les pays verrouillent leurs frontières pour freiner le Covid-19

Une carte montre l'étendue de la fermeture des frontières dans le monde pour lutter contre la propagation du Coronavirus dans le monde. [Mouna Hussain / Valentin Tombez - RTS]
Une carte montre l'étendue de la fermeture des frontières dans le monde pour lutter contre la propagation du Coronavirus dans le monde. [Mouna Hussain / Valentin Tombez - RTS]
Il est devenu impossible de voyager dans la plupart des pays. Des simples quarantaines aux fermetures complètes des frontières, tour d'horizon des mesures qui diffèrent d'un Etat à l'autre.

Le Covid-19 marque le retour des frontières. Face à la pandémie mondiale, plus de 160 Etats ont émis des restrictions d'accès à leur territoire, d'après des données obtenues auprès du cabinet Mayer Brown et complétées par la RTS.

Trois types de mesures se dégagent: les Etats qui imposent uniquement une quarantaine aux voyageurs, ceux qui interdisent l'entrée aux voyageurs provenant de régions touchées par la pandémie et ceux qui ferment complètement leurs frontières.

>> Voir la carte des restrictions aux frontières dans le monde (Etat au 1er avril):

Près de la moitié des 160 pays concernés ont choisi la restriction pour certains pays, principalement la Chine, l'Italie, l'Iran ou l'Espagne. Environ 40% des Etats ont totalement fermé leurs frontières, souvent avec des exceptions pour leurs citoyens, résidents et travailleurs. Enfin, 10% ont choisi de ne pas limiter les voyages mais d'imposer des quarantaines ciblées, généralement d'une durée de 14 jours.

Similitudes géographiques

La carte montre des similitudes géographiques. Le système de simples quarantaines est surtout utilisé par des pays africains. Les Etats d’Asie et d’Amérique du Sud optent plutôt pour la fermeture complète des frontières.

L'Union européenne a décidé le 17 mars de restreindre ses frontières extérieures. Une majorité des Etats membres continuent ainsi d'accueillir les ressortissants de l'espace Schengen. Malgré cette recommandation, certains pays ont décidé de tout de même fermer leurs frontières, complètement comme l'Espagne, la Hongrie, le Danemark ou la Pologne, ou partiellement comme l'Autriche avec l'Italie et la Suisse.

Si une majorité de pays dont les frontières sont fermées acceptent le retour de leurs ressortissants en les soumettant à des quarantaines, quelques rares Etats comme l'Equateur refoulent aussi leurs citoyens.

>> Lire aussi: Comment les différents pays tentent de rapatrier leurs ressortissants

Le cas de la Suisse

Le 16 mars, la Confédération a d'abord opté pour une canalisation du trafic frontalier provenant d'Italie, d'Allemagne, de France et d'Autriche aux grands passages frontières. Le 18 mars, elle a étendu ses mesures de restriction au trafic aérien provenant de ces pays et suspendu les visas aux ressortissants d'Etats tiers.

A partir du 25 mars, les restrictions ont été étendues à tous les Etats Schengen. Les frontières suisses, terrestres et aériennes, sont depuis fermées. Exception faite pour les ressortissants suisses et liechtensteinois, les résidents, les travailleurs et les personnes en situation de nécessité absolue. Le trafic de transit et de marchandises sont également autorisés. Aucune quarantaine n'est imposée aux personnes entrant sur le territoire.

Mouna Hussain / Valentin Tombez

Publié