Modifié

L'Allemagne frappe par le nombre plutôt faible de décès liés au Covid-19

L'Allemagne réalise plus de tests que les autres pays européens. [Uwe Anspach - DPA/AP/Keystone]
L'Allemagne frappe par le nombre plutôt restreint de dècès liés au coronavirus / La Matinale / 1 min. / le 26 mars 2020
Depuis le début de la crise du nouveau coronavirus, une chose est frappante en Allemagne: le nombre de décès dus à la pandémie est extrêmement bas. Plusieurs explications sont avancées, dont le nombre de tests réalisés.

Le nombre de cas confirmés de contamination atteint 36'508 jeudi en Allemagne, selon les chiffres annoncés par l'institut Robert-Koch (autorité fédérale de la Santé). Le nombre de morts s'élève désormais à 198 pour une population d'environ 83 millions d'habitants.

La pandémie progresse donc dans le pays, mais moins qu'ailleurs. Le ministère allemand de la Santé dit qu'il ne faut pas surinterpréter cette situation, mais le phénomène peut s'expliquer par plusieurs facteurs.

Politique de tests précoce

En premier lieu, l'Allemagne teste beaucoup de monde. Avec désormais 500'000 tests par semaine, c'est le deuxième pays derrière la Corée du Sud à pratiquer cette politique. Et Berlin l'a fait très tôt dans l'épidémie, ce qui a permis d'imposer plus de quarantaines, donc de barrières au virus.

Une deuxième explication avancée est liée aux capacités d'accueil dans les hôpitaux: il y a plus de lits en soins intensifs avec assistance respiratoire qu'en France ou en Italie, et le système sanitaire n'est pas encore débordé. Tous les patients peuvent donc être correctement soignés.

Troisième facteur qui semble jouer un rôle: les personnes atteintes sont en majorité des jeunes entre 20 et 50 ans. Il y a eu un nombre important de contaminations en février dans les régions de ski, en Autriche et dans le nord de l'Italie où vont beaucoup d'Allemands. Cela concernait donc des gens plutôt jeunes et en bonne santé, qui ont sans doute mieux résisté au virus.

Juste un calendrier décalé?

Mais tout cela ne fait pas pour autant de l'Allemagne une exception. Le calendrier de l'épidémie a quelques jours de retard par rapport à la Suisse, l'Italie, l'Espagne et même la France. La vague se prépare ici aussi. Il y a également beaucoup de personnes âgées en Allemagne qui risquent d'être touchées dans les semaines qui viennent. Donc la situation pourrait bien s'aggraver.

>> Voir aussi le reportage du 12h45

En Allemagne, le faible taux de mortalité du coronavirus [RTS]
En Allemagne, le faible taux de mortalité du coronavirus / 12h45 / 2 min. / le 26 mars 2020

>> Lire aussi: Les USA passent le cap des 1000 morts. Notre tour d'horizon du Covid-19 dans le monde

Blandine Milcent/oang

Publié Modifié