Modifié mardi à 23:12

Un tiers de l'Humanité est en confinement depuis mardi soir

Le Premier ministre indien Narendra Modi a ordonné mardi 24 mars un confinement total de l'Inde, géant de 1,3 milliard d'habitants, pendant trois semaines pour lutter contre la pandémie de coronavirus.
Le Premier ministre indien Narendra Modi a ordonné mardi 24 mars un confinement total de l'Inde, géant de 1,3 milliard d'habitants, pendant trois semaines pour lutter contre la pandémie de coronavirus. [Manish Swarup - Keystone/ap photo]
Alors que la province chinoise du Hubei s'apprête à lever les restrictions de déplacements, le Premier ministre indien Narendra Modi a ordonné mardi un confinement total de l'Inde et de ses 1,3 milliards d'habitants pendant trois semaines pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Avec l'Inde qui se rajoute mardi, plus de 2,6 milliards personnes sont confinées dans le monde, soit un tiers de l'Humanité.

Le bilan est de presque 17'000 morts; plus de 386'300 personnes ont été testées positives dans 175 pays et territoires. Les systèmes de plusieurs pays développés sont au bord de l'asphyxie: la pandémie de coronavirus continue de s'accélérer et de semer le chaos partout à travers le monde.

>> La carte de la pandémie par pays:

   

Lors d'un point avec la presse mardi matin à Genève, la porte-parole de l'OMS Margaret Harris a estimé que le bilan humain de l'épidémie au niveau mondial devrait "augmenter considérablement" au fur et à mesure que les nouveaux cas de contamination sont signalés. 85% des nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24 heures étaient concentrés en Europe et aux Etats-Unis.

Priée de dire si les Etats-Unis pourraient en devenir le nouvel épicentre, Margaret Harris a répondu: "Nous assistons à une très forte accélération du nombre de cas aux Etats-Unis. Je pense donc qu'ils en ont le potentiel."

L'Inde en confinement total

"A compter de minuit aujourd'hui, tout le pays va entrer en confinement. Pour sauver l'Inde, pour sauver chaque citoyen, vous, votre famille", a déclaré le chef de gouvernement indien lors d'une adresse télévisée à la nation. "Si ces 21 jours ne sont pas respectés, le pays et votre famille vont revenir 21 ans en arrière", a-t-il estimé.

Le Premier ministre Narendra Modi a appelé les Indiens à respecter une distanciation sociale et à rester à la maison.

L'Inde dénombre 519 cas confirmés de coronavirus dans le pays, qui y a déjà causé la mort de 10 personnes, selon le dernier bilan officiel mardi soir. Les experts estiment que ce nombre est grandement sous-estimé en raison de la faible quantité de tests réalisés dans la deuxième nation la plus peuplée de la planète.

Wuhan rouvre ses portes

Des lueurs d'espoir en revanche, se font jour en Asie. Les autorités locales de la ville de Wuhan ont ainsi annoncé leur décision mardi, après plus de deux mois de confinement. Les habitants du reste de la province du Hubei pourront sortir des frontières provinciales dès le 25 mars. Mais seuls les habitants sains (porteurs d'un code QR vert) pourront dans un premier temps se déplacer librement.

>> Les précisions du correspondant de RTSinfo Michael Peuker dans le 12h30:

Les habitants du Hubei pourront sortir des frontières provinciales dès le 25 mars.
Chen Yehua - Xinhua/AFP
Le 12h30 - Publié mardi à 12:31

Le nombre de nouveaux cas a été extrêmement faible ces dernières semaines dans le Hubei, même si une contamination supplémentaire a été rapportée mardi à Wuhan. Cette zone peuplée de 56 millions d'habitants avait été placée en quarantaine fin janvier. Les écoles, elles, resteront pour l'instant fermées.

>> Voir aussi le sujet du 12h45:

En Chine, les premiers signes d'un retour à la normale. Les mesures de confinement sont en train d'être levées.
12h45 - Publié mardi à 12:45

Au niveau national, la Chine a fait état mardi de 78 cas nouveaux cas de Covid-19, dont 74 qui sont le fait de personnes arrivant depuis l'étranger – une tendance qui fait craindre une nouvelle vague de contagion dans le pays. Sept décès ont par ailleurs été enregistrés, tous à Wuhan.

Avec plus de 81'000 cas et 3277 décès officiellement recensés, la Chine est le second pays le plus endeuillé au monde par le nouveau coronavirus après l'Italie.

Nombre total de guérisons et nombre total de décès causés par le COVID-19 dans le monde:

Tendance à la baisse aussi en Corée du Sud

La Corée du Sud a fait état mardi de 76 nouveaux cas confirmés, maintenant une tendance à la baisse qui alimente les espoirs d'un contrôle de l'épidémie dans cet important foyer d'infection.

D'après les données du Centre de contrôle et de prévention des maladies, 9037 personnes ont contracté le virus depuis que l'épidémie est apparue en Corée du Sud. Deux décès supplémentaires ont été signalés, portant le bilan à 120 morts.

En Iran, les autorités ont publié mardi un nouveau décompte faisant état de 122 nouveaux décès. Le bilan officiel se monte désormais à 1934 morts. La Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme Michelle Bachelet a demandé mardi que les sanctions internationales frappant le pays et d'autres comme le Venezuela, Cuba et la Corée du Nord soient "assouplies ou suspendues" en cette "période cruciale" de pandémie.

Japon: les Jeux olympiques de Tokyo, prévus initialement du 24 juillet au 9 août 2020, ont été reportés "au plus tard à l'été 2021" en raison de la pandémie, a annoncé mardi le Comité international olympique (CIO).

>> Lire: JO 2020

Et selon un professeur japonais, les habitants de l'archipel nippon seraient moins sensibles au coronavirus que les Italiens, les Suisses ou les Français, pour des raisons génétiques.

>> Ecouter à ce propos l'interview de Jacques Fellay (EPFL) dans le 12h30:

Le Japon comptait 814 cas de contamination pour 24 décès en fin de semaine dernière.
Jae C. Hong - Keystone
Le 12h30 - Publié mardi à 12:36

EUROPE - La France en "état d'urgence sanitaire"

En Europe, le cap des 10'700 personnes tuées par le coronavirus a été franchi, la majorité en Italie (plus de 6000), pour un total de plus de 200'000 cas d'infection avérés mardi à la mi-journée (63'927 en Italie et 39'673 en Espagne) – une comptabilité officielle sans doute inférieure à la réalité.

La Norvège a annoncé mardi l'extension jusqu'au 13 avril au moins des mesures, "les plus intrusives" jamais prises dans le pays en temps de paix, visant à enrayer la pandémie de nouveau coronavirus.

Cela signifie que les crèches, écoles et universités resteront fermées jusqu'à après les vacances de Pâques, de même que les bars et les restaurants. Les événements sportifs et culturels demeurent interdits et les règles de quarantaine et d'isolement restent en vigueur.

Le gouvernement a émis comme nouvelles consignes de limiter à cinq personnes les regroupements en plein air et de respecter une distance minimale de deux mètres entre individus dans les espaces confinés – sauf membres d'une même famille ou d'un même foyer.

La France est entrée mardi en "état d'urgence sanitaire" pour deux mois, un régime qui encadre le confinement et d'autres mesures restrictives des libertés. Le pays a enregistré 1100 morts mardi, soit plus de 240 décès en 24 heures.

La France se prépare à un confinement prolongé de plusieurs semaines, vraisemblablement jusqu'au 28 avril.

Le Parlement avait adopté dimanche un texte "d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid-19". Le nouveau régime d'exception prévoit des mesures limitant la liberté d'aller et venir, de réunion et d'entreprendre.

La France connaîtra cette année une chute de son produit intérieur brut (PIB) de bien plus de 1%, a averti le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, et la sortie de crise après le coronavirus ne se fera pas du "jour au lendemain" pour le pays qui, comme ses voisins européens, subit en mars une chute record de son activité.

>> Les précisions de la correspondante de RTSinfo Ariane Hasler dans le 12h30:

Des personnes font la queue à l'entrée d'un commerce parisien en respectant les distances.
Rafael Yaghobzadeh - AP/Keystone
Le 12h30 - Publié mardi à 12:30

L'Espagne a enregistré un nouveau record de morts dus au coronavirus en 24 heures avec 514 décès supplémentaires entre lundi et mardi. Cela porte le bilan total à 2696, a annoncé le ministère de la Santé. Le nombre total de cas confirmés s'approche lui des 40'000 alors que les autorités multiplient les tests.

Ce nouveau bilan est publié alors que le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez a décidé mardi de prolonger jusqu'au 11 avril le confinement des Espagnols, décrété le 14 mars. Il a également demandé l'aide humanitaire de l'OTAN.

En Allemagne, le bilan de l'épidémie s'est alourdi à 27'436 cas confirmés de contamination, soit une augmentation de 4764 cas par rapport à lundi, selon l'institut Robert Koch, autorité fédérale de la santé allemande. Le nombre de décès liés au coronavirus était de 114, soit 28 de plus que la veille.

La Grèce comptait lundi soir 17 morts et 712 personnes contaminées, dont 113 hospitalisées. Les mesures pour stopper la propagation se multiplient et sont de plus en plus restrictives. Parmi elles, l'interdiction de la communion lors de la messe. Mais des popes font de la résistance.

>> Le récit de la correspondante de RTSinfo Angélique Kourounis:

L'église orthodoxe Agios Dimitros à Thessalonique.
Sakis Mitrolidis - AFP
La Matinale - Publié mardi à 06:00

Cas à multiplier par dix en Italie?

L'Italie a enregistré lundi une deuxième baisse consécutive du nombre de morts et de nouveaux cas positifs. Avec 601 nouveaux décès liés au Covid-19. Les autorités sanitaires ont appelé à "ne pas se faire d'illusions" sur la baisse du nombre de nouveaux cas, exhortant la population à respecter plus que jamais les règles de sécurité.

Le nombre de cas de contamination par le nouveau coronavirus en Italie est probablement dix fois supérieur au bilan officiel, a estimé de son côté mardi le patron de la Protection civile italienne, qui assure la collecte des données concernant cette épidémie.

>> Lire: Plus faible hausse journalière des décès liés au coronavirus en Italie

Certains territoires réussissent à mieux contenir la maladie que la Lombardie, c'est le cas notamment de la région voisine de Vénétie.

>> Les explications du correspondant de RTSinfo Eric Jozsef dans La Matinale:

La Lombardie (ici à Milan) peine à contrer la propagation du virus.
Antonio Calanni - AP/Keystone
La Matinale - Publié mardi à 06:00

Le Royaume-Uni serre à son tour la vis pour combattre le coronavirus: le Premier ministre Boris Johnson a décrété lundi un confinement de la population pour au moins trois semaines, afin de freiner la propagation de la pandémie qui a fait déjà plus de 300 morts dans le pays.

>> L'annonce de Boris Johnson avait des accents churchilliens:

Au Royaume-Uni Boris Johnson change de cap. Il a décrété un confinement d'au moins trois semaines dans tout le pays.
12h45 - Publié mardi à 12:45

>> Lire: Boris Johnson décrète un confinement de trois semaines au Royaume-Uni

En Finlande, l'ancien président et prix Nobel de la paix 2008 Martti Ahtisaari (82 ans) est porteur du coronavirus, a annoncé la présidence en précisant que le malade se portait bien étant donné les circonstances.

En Russie, la fermeture effective des écoles est entrée en vigueur, tandis que les Moscovites âgés de plus de 65 ans étaient contraints soit de rester chez eux, soit de se retirer dans leur maison de campagne.

Le maire de Moscou Sergueï Sobianine, qui pilote le groupe de travail de lutte contre l'épidémie et participait mardi à une réunion avec le président Vladimir Poutine, a reconnu ne pas avoir une "image claire" de l'ampleur des contaminations dans le pays, alors que jusqu'ici le nombre de cas recensés reste faible comparé notamment à l'Europe occidentale.

Nouveaux cas de coronavirus recensés chaque jour dans neuf pays:

AMERIQUES - Paquebot errant au large du Chili

Un paquebot avec plus de 1800 personnes à bord, dont 42 présentant un état grippal, errait lundi au large du Chili, pays qui lui a interdit d'accoster par crainte du coronavirus. Le Zaandam, exploité par Holland America (groupe Carnival), avait quitté Buenos Aires le 7 mars à destination de Fort Lauderdale (Floride) aux Etats-Unis via le canal de Panama.

Holland America a indiqué dans un communiqué que treize passagers sur les 1243, et 29 membres d'équipages sur les 586, étaient souffrants.

Le monde selon Trump: les affaires avant tout

Les Etats-Unis, eux, vont "très bientôt" se rouvrir au monde des affaires, a paradoxalement déclaré Donald Trump dans la nuit de lundi à mardi. "L'Amérique sera bientôt de nouveau ouverte aux affaires. Très bientôt. Bien plus tôt que trois ou quatre mois comme quelqu'un le suggérait. Bien plus tôt. Nous ne pouvons pas laisser le remède être pire que le problème lui-même", a déclaré le président américain lors de son point presse quotidien à la Maison Blanche.

Mardi il a dit vouloir lever les restrictions mi-avril malgré l'accélération des décès aux Etats-Unis: "J'adorerais rouvrir d'ici Pâques", qui tombe cette année le 12 avril, a-t-il dit à plusieurs reprises sur Fox News, assurant – en dépit des réserves de nombreux scientifiques et responsables locaux – que cette échéance était réaliste à condition que les gens retournent au travail "en pratiquant la distanciation sociale".

Les Etats-Unis comptaient mardi en début d'après-midi 600 morts et plus de 50'000 cas officiellement déclarés de Covid-19, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence. Le premier décès d'un mineur a par ailleurs été enregistré près de Los Angeles.

L'Etat de New York, épicentre de l'épidémie de coronavirus aux Etats-Unis observe "un doublement du nombre de cas confirmés tous les trois jours", a déclaré mardi son gouverneur Andrew Cuomo. Cet Etat compte désormais plus de 25'000 cas, soit près de 10 fois le nombre de cas confirmés en Californie, le deuxième Etat le plus touché, a-t-il souligné.

>> Lire: New York connaît un "doublement des cas tous les trois jours"

Les autorités new-yorkaises avaient appelé lundi le président à déclarer un confinement coercitif national.

>> L'analyse du correspondant de RTSinfo Raphaël Grand dans l'émission Tout un monde:

Poste destiné aux tests du Covid-19 dans un hôpital de Park Ridge (illinois).
Nam Y. Huh - AP/Keystone
Tout un monde - Publié mardi à 08:12

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) constate de son côté mardi "une très forte accélération" du nombre de cas aux Etats-Unis, qui pourraient devenir selon elle l'épicentre de l'épidémie. 85% des cas enregistrés sur les dernières 24 heures, dit-elle, sont concentrés en Europe et aux Etats-Unis.

Précarité et Covid-19 au Mexique

Le Mexique est touché lui aussi par le nouveau coronavirus mais dans de moindres proportions. Les écoles sont fermées, les activités non-essentielles suspendues et les habitants invités à limiter leurs déplacements. Mais le président Andrés Manuel López Obrador rechigne à adopter des mesures plus strictes. Etant donné la précarité des travailleurs, leur demander de rester chez eux semble de toute façon illusoire.

>> Le reportage de la correspondante de RTSinfo Emmanuelle Steels dans l'émission Tout un monde:

Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador.
Jose Mendez - EPA/Keystone
Tout un monde - Publié mardi à 08:17

Cuba placera à l'isolement tous les touristes encore présents sur l'île mardi, à l'entrée en vigueur de la fermeture partielle des frontières pour un mois. Le pays compte 40 cas.

En Argentine, belle histoire au coeur de la crise: un couple dont le mariage a dû être annulé en raison des mesures de prévention a choisi de convoler en juste noces sur internet, en visioconférence planétaire devant 400 invités connectés via les réseaux sociaux.

>> Voir le sujet du 12h45:

En Argentine, un couple a convolé en justes noces sur internet avec 400 invités connectés.
12h45 - Publié mardi à 12:45

AFRIQUE - La musique pleure Manu Dibango

Le saxophoniste camerounais Manu Dibango est mort à 86 ans des suites du Covid-19, a annoncé sa famille mardi. Le chanteur et musicien de jazz était hospitalisé en région parisienne après avoir été contaminé par le virus.

>> Lire: Le saxophoniste Manu Dibango est mort à 86 ans des suites du Covid-19

Plusieurs pays d'Afrique se sont mis lundi au confinement, comme l'Afrique du Sud, pays du continent le plus touché, où des militaires ont été déployés dans la capitale économique Johannesburg. Le nombre de contaminations officiellement recensé en Afrique du Sud a atteint 554, un bond de plus de cent cinquante cas en vingt-quatre heures, a annoncé mardi le ministre de la Santé Zweli Mkhize.

>> Lire: Couvre-feux et confinements en Afrique où le coronavirus progresse

Ont été parallèlement instaurés l'état d'urgence et le couvre-feu nocturne au Sénégal et en Côte d'Ivoire; un confinement partiel à Alger et total dans la région de Blida, la plus touchée d'Algérie; et le confinement dans la capitale économique de République Démocratique du Congo, Lubumbashi, ainsi que dans les deux premières villes de Madagascar, Antananarivo et Toamasina.

"Tous les habitants d'Abuja et de Lagos sont fermement invités à rester chez eux", a tweeté la présidence du Nigeria à propos de la capitale et de la ville la plus peuplée du pays.

>> Lire aussi l'actualité de la pandémie en Suisse: Plus de 8800 cas et 86 morts en Suisse, le point de presse de l’OFSP en direct

oang/sjaq avec les agences

Publié mardi à 09:59 - Modifié mardi à 23:12