Le monde en mode pause face au coronavirus

Grand Format

Antonin Burat / Hans Lucas - AFP

Introduction

De l'Italie aux Etats-Unis, le coronavirus frappe partout. Retour sur une semaine entre déni et confinement à travers une sélection de photographies et les reportages de la rubrique internationale de la RTS

Chapitre 01
L'Italie, épicentre de la crise

Alberto Pizzoli - AFP

Plus de 60 millions d'Italiens sont confinés chez eux et le resteront au moins jusqu'au 3 avril. Alors c'est à leurs fenêtres ou sur leurs balcons qu'ils s'encouragent avec pour adage: "Tutto andra bene" ou "Tout ira bien" en français.

Conscients de la situation dans leurs hôpitaux débordés, les habitants de la péninsule ont fait un effort de discipline et multiplié les avertissements à l'égard des autres pays. Le 19 mars, le coronavirus avait fait plus de victimes en Italie qu'en Chine.

>> Lire: Le nombre de morts est désormais plus élevé en Italie qu'en Chine

>> Voir le reportage du 12h45 sur la situation à l'hôpital de Crémone:

Reportage à l'hôpital de Crémone, dans le Nord de l'Italie, où les soins intensifs sont saturés [RTS]
12h45 - Publié le 19 mars 2020

Chapitre 02
Bal mortuaire à Bergame

Piero Cruciatti - AFP

Des cercueils, des cercueils, des cercueils... Au cimetière de Bergame, en Lombardie, les enterrement se succèdent au rythme d'un chaque 30 minutes et se tiennent en comité restreint. De quoi alourdir la peine des proches des défunts.

Des soldats à la rescousse

Quinze camions de l'armée et 50 soldats ont été déployés dans cette ville au nord de Milan pour transporter les corps des victimes vers d'autres provinces. Les autorités locales avaient auparavant lancé un appel à l'aide pour procéder à la crémation des corps, le crématorium de Bergame étant débordé.

>> Lire: Plus de 600 morts en un jour en Italie, le pire bilan depuis le début de l'épidémie

Chapitre 03
Le pape, à pied dans Rome

Vatican Media - AFP

Le pape François s'est distingué dimanche 15 mars en allant prier à pied dans une basilique de Rome. Il a parcouru à pied une partie de la Via del Corso, une des principales artères de Rome, complètement vide, accompagné seulement de quelques officiers de sécurité.

Destination: l'église San Marcello del Corso où se trouve un crucifix miraculeux qui en 1522 fut porté en procession dans les quartiers de la ville pour mettre fin à la "Grande Peste" à Rome.

Chapitre 04
L'armée déployée en Espagne

Burak Akbulit/Anadolu Agency - AFP

Plus d'un millier de militaires ont été déployés en Espagne en renfort de la police dans 14 villes du pays pour faire respecter le confinement.

Depuis le 14 mars au soir, 47 millions de personnes ne sont autorisées à sortir que pour aller au travail, acheter de la nourriture ou se rendre dans une pharmacie ou un hôpital afin de ralentir la propagation de l'épidémie.

L'Espagne est le deuxième pays le plus touché par le coronavirus d'Europe, le 4e au monde après la Chine, l'Iran et l'Italie.

>> Voir le reportage du 19h30 à Madrid:

En Espagne, l'état d'urgence sanitaire a été décrété samedi. C'est le 2e pays le plus touché en Europe par le coronavirus [RTS]
19h30 - Publié le 20 mars 2020

>> Lire: Des hôtels transformés en hôpitaux en Espagne pour parer au plus pressé

Chapitre 05
Des voyageurs bloqués

Luka Gonzales - AFP

Face à l'ampleur de l'épidémie, les pays d'Amérique du Sud ont commencé à réagir et à fermer leur frontière. C'est le cas notamment du Pérou qui a déclaré l'état d'urgence le 15 mars et mis l'aéroport de Lima à l'arrêt, laissant des milliers de voyageurs sur le carreau.

>> Lire: Face au coronavirus, l'Amérique latine se claquemure à son tour

Des situations similaires ont été rapportées dans le monde entier, le chaos règne également en Asie du Sud-Est et en Afrique du Nord où de nombreuses personnes se sont elles aussi retrouvées bloquées.

Durement touché par la pandémie de coronavirus, le trafic aérien mondial est également en baisse de 72% par rapport à la même période l'année passée, selon les données du site spécialisé Flightradar24.

>> Le sujet du 19h30 sur les Suisses bloqués au Maroc

Le Maroc suspend ses vols: des centaines de Suisses ne peuvent pas rentrer [RTS]
19h30 - Publié le 17 mars 2020

Chapitre 06
"Français, restez chez vous!"

Valéry Hache - AFP

Les policiers français ont eu fort à faire pour rappeler à l'ordre les passants dès le lendemain de l'entrée en vigueur du confinement en France. A Nice, la mairie a finalement décidé d'interdire l'accès à la Promenade des Anglais (en photo).

Malgré les incitations des autorités, une partie de la population a tardé à prendre les précautions nécessaires pour restreindre la propagation du coronavirus, ce qui a poussé le gouvernement à durcir le ton.

>> Lire: La France "entre en guerre" contre la "crise sanitaire mondiale" du coronavirus

>> Témoignages de Parisiens

Départ de Paris avant le confinement, le 17 mars 2020. [RTS]
L'actu en vidéo - Publié le 17 mars 2020

Chapitre 07
Paris à vide

Lionel Bonaventure - AFP

A 14h00, le 17 mars, deux heures après l'entrée en vigueur des mesures de confinement, Paris présentait son visage du 15 août, déserté et silencieux.

Seuls les boulangeries, les pharmacies et les supermarchés et supérettes avaient encore de la lumière, mais peu de clients aux caisses.

>> Lire: "On demande aux Français de rester chez eux", répète Edouard Philippe

>> Voyage dans Paris et sa banlieue avant et après le confinement

Un homme devant les Galeries Lafayette à Paris, vide, le 20 mars 2020.  [Thibault Camus - AFP]Thibault Camus - AFP
Vertigo - Publié le 20 mars 2020

Chapitre 08
Les stations de ski à l'arrêt

Valentin Flauraud - AFP

Un piéton regarde une carte éclairée dans une rue déserte de Zermatt. Le domaine skiable a dû, comme les autres, abréger la saison dès le 14 mars à la demande du Conseil fédéral. Des compensations financières ont depuis été annoncées en Suisse pour les stations de ski comme pour les entreprises pour les aider à affronter la perte de gain générée par l'épidémie de coronavirus.

A travers le monde, de nombreux sites touristiques ont été fermés ou arrêtés. Ces lieux très fréquentés et qui accueillent un public international sont en effet propices à la propagation de la maladie. La station autrichienne d'Ischgl est ainsi soupçonnée d'être à l'origine de la moitié des contaminations recensées en Norvège.

>> Lire: Une station du Tyrol autrichien a infecté la moitié de la Norvège

Chapitre 09
Musique au balcon

José Jordan - AFP

C'est assurément le phénomène de société qui restera du printemps 2020. Partout dans le monde, de Genève à Valence (photo), les gens se retrouvent sur leurs balcons ou à leur fenêtre, qui pour jouer de la musique, qui pour chanter ou applaudir le personnel soignant.

>> Un moment de vie saisi à Rome

Chapitre 10
Des supermarchés dévalisés

Oli Scarff - AFP

Cela semble être une réaction universelle. Dès l'annonce de mesures pour lutter contre le coronavirus, les gens se précipitent dans les supermarchés pour faire des provisions.

Dernier exemple en date, à York, dans le nord de l'Angleterre, au lendemain de l'annonce par Boris Johnson de la fermeture des écoles dès le 23 mars. Le Royaume-Uni, longtemps sceptique sur la stratégie des autres pays européens, a désormais pris des mesures. Le nombre de cas met déjà son système de santé sous pression.

>> Lire: Le Royaume-Uni fait cavalier seul dans sa gestion du Covid-19

>> Les explications de la psychologue Emna Ragama Pardos au 12h45

Les étalages des supermarchés se vident: les explications d'Emna Ragama Pardos, psychologue et psychothérapeute [RTS]
12h45 - Publié le 18 mars 2020

Chapitre 11
La Grèce sur le qui-vive

Manolis Lagoutaris - AFP

La Grèce a réagi dès le premier mort, le 12 mars, face à la pandémie du nouveau coronavirus pour éviter "l'écroulement" de ses hôpitaux "affaiblis" par une décennie de crise. Athènes veut aussi empêcher une propagation incontrôlable dans les camps surpeuplés de migrants.

Pour l'heure, aucun cas de coronavirus n'a été enregistré dans les camps. Mais des restrictions ont été imposées dès cette semaine sur les déplacements des migrants, qui ne sont plus autorisés qu'à sortir en petits groupes sur des tranches horaires définies. Les visites dans les camps sont également réduites au minimum.

Depuis le 15 mars, les voyageurs arrivant de l'étranger sont placés en quarantaine pour 14 jours.

>> Le sujet du 12h45:

La Grèce impose le confinement dans les camps de migrants. 40'000 personnes s'entassent dans ces camps [RTS]
12h45 - Publié le 20 mars 2020

Chapitre 12
Les Etats-Unis contaminés

Tayfun Coskun/Anadolu Agency - AFP

Après avoir longtemps nié le risque, le président américain Donald Trump a fini par inciter les Etats américains à prendre la menace du coronavirus au sérieux cette semaine.

La Californie, l'Illinois, la Pennsylvanie, le New Jersey, le Connecticut et New York ont donc annoncé des mesures de confinement.

Mais Donald Trump exclut encore à ce stade d'étendre ces mesures à tout le pays, alors que plus de 800 millions de personnes sont appelées à rester chez elles dans le monde.

>> Lire: Les Etats américains rappelés à l'ordre par un Donald Trump méconnaissable

>> Le sujet du 19h30:

Aux Etats Unis, plusieurs états imposent le confinement [RTS]
19h30 - Publié le 21 mars 2020

Chapitre 13
Espoir en Chine

China out - AFP

La Chine n'a rapporté aucune nouvelle contamination d'origine locale le 19 mars, une première depuis le début de l'épidémie apparue en décembre dans ce pays. Les autorités sanitaires font en revanche état de 34 cas "importés" supplémentaires, ce qui incite Pékin à rester vigilant.

>> Lire: Ces Etats asiatiques qui ont réussi à juguler l'avancée du coronavirus

Les soignants venus en renfort à Wuhan, la ville où l'épidémie a apparu, ont pu rentrer chez eux. Héros d'une guerre contre un ennemi invisible, ils se sont quittés étreints par une émotion bien visible.

>> Le sujet du 12h45

Pour la première fois depuis le début de l'épidémie, aucune nouvelle contamination locale au Covid-19 n'a été recensée en Chine [RTS]
12h45 - Publié le 19 mars 2020