Modifié le 18 mars 2020 à 20:55

Le coronavirus a désormais fait plus de décès en Europe qu'en Asie

Les déplacements des habitants sont contrôlés via les smartphones en Italie.
Les déplacements des habitants sont contrôlés via les smartphones en Italie. [Claudio Furlan - Keystone/AP]
Plus de 200'000 cas du nouveau coronavirus étaient recensés mercredi dans le monde, selon un bilan établi par l'Agence France-Presse (AFP), et plus de 8000 personnes sont décédées. En Italie, le confinement de la population n'est pas totalement respecté.

Partie de Chine en décembre, la maladie Covid-19 a déjà tué plus de 8000 personnes à travers le monde. Depuis mercredi, elle a fait plus de morts en Europe qu'en Asie. Avec plus de 200'000 cas recensés, une partie croissante du monde est à l'arrêt, apprenant à vivre à la maison pour se protéger du virus, qualifié "d'ennemi de l'humanité" par le patron de l'OMS.

ITALIE - Nombre record de décès en une journée

La pandémie de coronavirus a tué 475 personnes en Italie dans les dernières 24 heures, le pire bilan enregistré dans un seul pays en une journée, a annoncé mercredi la protection civile. Désormais, ce sont près de 3000 personnes (2978) qui ont perdu la vie en Italie en raison de cette maladie, un bilan très proche de celui de la Chine (plus de 3200 morts) d'où est partie la pandémie.

Le confinement de la population n'est pas totalement respecté en Lombardie. Les autorités déplorent que seulement 60% des gens restent chez eux. Ces chiffres viennent de la surveillance des smartphones.

La Lombardie est la région la plus touchée d'Italie par l'épidémie, avec plus de 16'000 cas et un peu plus de 1600 morts. Le gouvernement italien a interdit tous les déplacements non essentiels pour raisons de travail ou de santé afin de tenter d'enrayer la diffusion du coronavirus.

Selon Il Corriere della Sera, principal quotidien italien, les opérateurs téléphoniques ont mis à disposition de la Lombardie, riche région du nord qui inclut Milan, les données concernant le passage d'un téléphone portable d'une borne téléphonique à une autre.

"Il ne s'agit pas d'un contrôle permettant de surveiller un téléphone en soi, la loi sur le respect de la vie privée ne le permettrait pas, mais d'une technologie qui permet de contrôler la baisse des déplacements des personnes par rapport à une période donnée", explique le quotidien.

L'Italie présente le bilan le plus lourd d'Europe avec 31'506 cas confirmés.

 

FRANCE - Confinement sans précédent

Au deuxième jour d'un confinement sans précédent pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, les inquiétudes s'intensifient mercredi sur les conséquences pour le pays, alors que le gouvernement s'apprête à créer un "état d'urgence sanitaire".

>> Voir la vidéo des rues désertes dans les métropoles:

RTS
L'actu en vidéo - Publié le 18 mars 2020

Les Français doivent "rester chez eux", sauf pour se nourrir, se soigner ou travailler dans les secteurs indispensables, a martelé mardi soir le Premier ministre, Édouard Philippe. Les autorités ont déployé 100'000 membres des forces de l'ordre pour faire respecter ces consignes drastiques.

Pour l'heure, l'épidémie poursuit sa progression exponentielle, selon le dernier bilan de mercredi soir, avec un total de 9134 personnes testées positives. On compte 264 décès (90 de plus que la veille).

Evolution des cas confirmés de COVID-19 par pays et par jour (hors Chine)

ESPAGNE - Progression spectaculaire

L'épidémie de Covid-19 poursuit sa progression spectaculaire en Espagne qui compte désormais plus de 13'700 cas et près de 600 morts, selon un nouveau bilan communiqué mercredi à la mi-journée par les autorités. C'est le deuxième pays le plus touché en Europe et le quatrième dans le monde.

En état d'alerte depuis samedi, l'Espagne a interdit à ses 46 millions d'habitants de sortir de chez eux sauf pour des raisons de première nécessité comme aller travailler ou acheter à manger.

ALLEMAGNE - Une situation inédite depuis la 2e Guerre mondiale

Angela Merkel a exhorté mercredi tous les Allemands à respecter les consignes de prévention de la maladie due au coronavirus. "C'est sérieux. Prenez cela au sérieux", a déclaré la chancelière lors d'une allocution télévisée. "Depuis la réunification allemande et même depuis la Seconde Guerre mondiale, notre pays n'a pas eu à relever pareil défi, qui nécessite une telle solidarité."

"Nous réexaminerons toujours ce qui peut être corrigé, mais aussi ce qui peut encore être nécessaire", a-t-elle ajouté. En Allemagne, les écoles sont fermées et la plupart des magasins "non essentiels" doivent l'être également progressivement.

Jamais encore en plus de 14 ans au pouvoir, la chancelière ne s'est adressée aux Allemands à la télévision en dehors de ses allocutions du Nouvel An. Un nouveau bilan établi mercredi fait état de 8198 cas confirmés de coronavirus en Allemagne, pour 12 à 16 morts.

Par ailleurs, l'Allemagne va doubler le nombre de lits d'assistance respiratoire dans les hôpitaux pour assurer la prise en charge de patients atteints du nouveau coronavirus.

ROYAUME-UNI - Les écoles aussi fermées

Le Royaume-Uni s'est résolu à son tour mercredi à fermer les écoles à la fin de la semaine et jusqu'à nouvel ordre face à la propagation de plus en plus rapide du nouveau coronavirus, qui a fait plus de 100 morts sur son sol. Les écoles fermeront leurs portes "vendredi après-midi et resteront fermées jusqu'à nouvel ordre", ont annoncé le Premier ministre Boris Johnson et son ministre de l'Education, Gavin Williamson.

Par ailleurs, des scientifiques disent craindre pour le Royaume-Uni une catastrophe avec des centaines de milliers de morts et un système de santé submergé. Une estimation de 55'000 cas d'infections dans le pays contre 1950 officiellement recensés semble "raisonnable", selon le conseiller scientifique du gouvernement, qui juge que moins de 20'000 morts constituerait "un bon résultat".

Un texte de loi sera présenté jeudi pour permettre des arrestations à des fins de santé publique et mobiliser les retraités des services médicaux.

PAYS-BAS - Concours Eurovision annulé

Le concours Eurovision de la chanson, qui devait se dérouler en mai aux Pays-Bas, est annulé en raison de la pandémie, ont annoncé mercredi les organisateurs.

"C'est avec un regret profond que nous annonçons l'annulation du concours Eurovision de la chanson 2020 à Rotterdam", a indiqué dans un communiqué l'organisation de cet évènement suivi chaque année par des millions de téléspectateurs dans le monde.

Le nombre de cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus au Pays-Bas a progressé de 20% au cours des 24 dernières heures pour s'établir à 2051, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires néerlandaises, qui ont également fait état d'un total de 58 décès.

 

ETATS-UNIS - Frontière avec le Canada partiellement fermée

La frontière entre les Etats-Unis et le Canada va être fermée au trafic non essentiel, a annoncé mercredi Donald Trump, assurant que cela n'affecterait pas le commerce entre les deux pays.

Par ailleurs, le nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus dépassera le millier mercredi à New York, où des mesures de confinement sont envisagées, a déclaré le maire de la ville, Bill de Blasio.

Tous les Etats américains sont désormais touchés par l'épidémie. Le nombre de cas confirmés dépasse les 6000 dans le pays et 100 décès ont été déplorés. Le président Donald Trump a lancé un appel à l'unité.

>> Lire également: Les Etats américains rappelés à l'ordre par un Donald Trump méconnaissable

 

 

 

IRAN - Nouveau record journalier

L'Iran a annoncé 147 décès supplémentaires, un nouveau record journalier dans un pays parmi les plus touchés par la pandémie, avec désormais 1135 morts au total, selon un bilan officiel.

"A présent, tout le monde est au courant de cette maladie, ce qui est étrange, c'est qu'il y en a qui ne la prennent pas au sérieux", a regretté le vice-ministre de la Santé, Alireza Raisi.

Il a fait état de 1192 nouveaux cas de contamination confirmés ces dernières 24 heures, portant à 17'161 le nombre total de personnes touchées.

AMERIQUE LATINE - Ordre dispersé

Du Pérou à l'Argentine, les pays latino-américains adoptent en ordre dispersé des mesures pour contenir la propagation du coronavirus. Conséquence: des milliers de touristes se retrouvent bloqués sur le continent.

Mercredi midi, l'Amérique latine et les Caraïbes recensaient 1222 cas de Covid-19 et 9 décès, des chiffres qui ne cessent d'augmenter sur un continent qui jusqu'ici s'était cru épargné. Désormais rattrapé par la pandémie, chaque pays joue sa partition en solo.

>> Lire également: Face au coronavirus, l'Amérique latine se claquemure à son tour

AFRIQUE -  Premier mort au Burkina

Le Burkina Faso a enregistré mercredi un mort du nouveau coronavirus, le premier en Afrique subsaharienne, qui reste encore peu touchée par la pandémie, même si le nombre de cas augmente rapidement.

En Afrique de l'Ouest, c'est le Sénégal qui est le pays le plus touché par l'épidémie avec 27 cas.

Le nombre total de cas de coronavirus s'élevait mercredi à 588 dans toute l'Afrique, dont 16 décès (6 en Egypte, 6 en Algérie, 2 au Maroc, 1 au Soudan et désormais 1 au Burkina), selon le dernier bilan de l'Agence France-Presse (AFP).

>> Lire également: Après Ebola, l’Afrique est mieux préparée pour dépister le coronavirus

JAPON - Restrictions étendues

Le Japon renforce les mesures d'interdiction d'entrée sur son territoire. Cela concerne désormais notamment certaines régions de Suisse, d'Italie et d'Espagne, ainsi que toute l'Islande.

L'archipel va également ajouter de nouveaux pays, parmi lesquels ceux de l'espace Schengen, à ses règles de quarantaine qui consistent à demander aux voyageurs arrivant sur le sol nippon de respecter un confinement de 14 jours sans mesures coercitives.

CHINE - Un seul nouveau cas

La Chine a fait état mercredi d'une seule nouvelle contamination locale par le coronavirus pour la deuxième journée consécutive. Elle a aussi annoncé 12 cas importés.

Le nouveau cas de contamination d'origine locale a, comme la veille, été recensé dans la ville de Wuhan où l'épidémie est apparue à la fin de l'an dernier, selon le ministère de la Santé.

La contagion s'est considérablement ralentie en Chine ces dernières semaines par rapport à la mi-février, lorsque les nouvelles contaminations se comptaient chaque jour par milliers. Le pays dénombre désormais près de 80'900 cas.

agences/gma

Publié le 18 mars 2020 à 15:42 - Modifié le 18 mars 2020 à 20:55