Modifié

En Italie, plus de 350 personnes meurent en une journée du coronavirus

L'Italie comptabilise 1809 décès. [Luca Bruno - Keystone/AP]
L'Italie comptabilise 1809 décès. [Luca Bruno - Keystone/AP]
Le bilan de la pandémie de coronavirus a dépassé les 6000 morts dimanche, notamment à cause d'un bond des cas en Espagne et des morts en Italie. Rome a annoncé un nouveau bilan de 1809 décès, soit 368 morts de plus en 24 heures. Les confinements de populations et les fermetures de frontières se multiplient quant à eux à travers le monde.

Le nouveau coronavirus a fait au moins 6420 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi à partir de sources officielles dimanche à 17h GMT.

Plus de 163'930 cas d'infection ont été dénombrés dans 141 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'imparfaitement la réalité, les pays ayant des politiques de tests et des critères de comptabilité plus ou moins restrictifs.

Pays le plus touché d'Europe, l'Italie a annoncé dimanche un nombre record de 1809 décès en lien avec le coronavirus. Ce nouveau bilan signifie donc que 368 personnes sont décédées dans les dernières 24 heures.  Le nombre de cas confirmés s'élève quant à lui à 24'747, contre 21'157 samedi, ont précisé les autorités.

En Autriche, le gouvernement interdit à compter de lundi les rassemblements de plus de cinq personnes et a annoncé la fermeture des restaurants et cafés dès mardi. La population ne devrait sortir que pour aller au travail (si le télétravail n'est pas possible), acheter des vivres ou porter assistance à autrui.

L'exécutif a par ailleurs élargi dimanche la liste des pays avec lesquels les liaisons aériennes vont être suspendues: Grande-Bretagne, Pays-Bas, Russie et Ukraine s'ajoutent à l'Italie, l'Espagne, la France et la Suisse.

En France, (5423 cas et 127 morts) les élections municipales ont été maintenues et la participation s'est effondrée de 16 points. Le pays a également durci ses mesures: fermeture des restaurants, bars, discothèques, cinémas, écoles et réduction progressive des transports longue distance (trains, bus avions).

>> Lire: La France ferme restaurants et bars face à l'épidémie de coronavirus

Au Royaume-Uni, le gouvernement a indiqué qu'il prévoyait de confiner les plus de 70 ans jusqu'à quatre mois et s'apprête à interdire les grands rassemblements. Le tournoi de tennis de Wimbledon pourrait en faire les frais. La Grande-Bretagne comptabilise officiellement 1372 cas, dont 35 morts et Boris Johnson a déjà été très critiqué pour son attentisme.

Les Pays-Bas ordonnent la fermeture de toutes les écoles, bars, restaurants, maisons closes ou encore coffee shop, afin de contrôler la progression de la pandémie. Cette décision du gouvernement néerlandais prendra effet dès lundi et jusqu'au 6 avril.

Le Vatican a annoncé dimanche que toutes les célébrations liturgiques de la semaine de Pâques se tiendront sans fidèles sur la place Saint-Pierre.

>> Lire: L'Espagne impose une quarantaine quasi totale pour freiner l'épidémie

L'Espagne, deuxième pays le plus affecté d'Europe, est entré samedi en quarantaine quasi-totale, comme l'Italie. Ses habitants ne pourront sortir de chez eux que pour aller travailler ou acheter à manger. L'état d'alerte est décrété pour quinze jours.

>> Lire: L'Europe est désormais "à l'épicentre" de la pandémie de Covid-19, dit l'OMS

Donald Trump testé négatif

Aux Etats-Unis, le président Donald Trump a été testé négatif au coronavirus. Le pays, qui a déclaré l'état d'urgence, a étendu samedi l'interdiction durant trente jours d'entrée des voyageurs en provenance d'Europe au Royaume-Uni et à l'Irlande.

Le Canada a appelé ses ressortissants à rentrer au pays.

Point de départ de l'épidémie, la Chine (3189 morts) semble l'avoir désormais stabilisée, faisant état dimanche de 20 nouvelles contaminations, dont 16 ont été importées. Pékin placera les voyageurs venant de l'étranger en quarantaine durant deux semaines.

Aux Philippines, la capitale Manille a été placée dimanche en quarantaine pour un mois avec les accès routiers coupés et les vols intérieurs suspendus.

Ailleurs, la Russie (45 cas, aucun décès) a fermé dimanche ses frontières terrestres avec la Norvège et la Pologne aux étrangers.

Le Danemark et la Lituanie ont fermé leurs frontières tandis que d'autres pays (Lettonie, Estonie, Monaco) adoptent des restrictions drastiques.

La Serbie a interdit, dimanche, l'entrée sur son territoire des ressortissants étrangers arrivant des pays les plus touchés par le coronavirus (Italie, Espagne, France, Allemagne, notamment).

Au Liban, la population a été appelée à rester confinée chez elle pendant deux semaines. L'unique aéroport international du pays sera fermé à partir de mercredi et jusqu'au 29 mars. Pour l'instant, le pays a enregistré trois décès et près d'une centaine de cas.

Le Maroc, qui ne recense que huit cas, a fermé ses frontières et pris des mesures strictes de confinement.

En Iran, troisième pays le plus touché au monde, les autorités ont annoncé 113 décès supplémentaires (724 morts au total, 13'938 cas). Le gouvernement a demandé aux habitants d'"annuler tous leurs voyages et rester chez eux" et fermé le coeur du sanctuaire chiite de Machhad.

agences/ani

Publié Modifié