Modifié

L’OMS juge préoccupante la hausse des cas de coronavirus hors de Chine

Coronavirus: l'Italie en état d'alerte. Le virus a fait une cinquième victime et 52'000 personnes sont placées en confinement. [RTS]
Coronavirus: l'Italie en état d'alerte. Le virus a fait une cinquième victime et 52'000 personnes sont placées en confinement. / 12h45 / 2 min. / le 24 février 2020
Le coronavirus a "un potentiel de pandémie", mais n'a pas encore atteint cette étape pour laquelle il faut se préparer, a déclaré lundi le directeur de l'OMS. La Corée du Sud et l'Iran connaissent le plus grand nombre de cas de contamination et de décès hors de Chine.

Traiter le Covid-19 comme une pandémie "ne reflète pas les faits" et ne ferait que provoquer davantage de craintes dans la population, a affirmé devant la presse le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus. Mais il se dit "très préoccupé" par l'augmentation importante des cas depuis quelques jours en Italie, en Corée du Sud et en Iran.

Avec 800 patients contaminés, la Corée du Sud est désormais le plus important foyer de l'épidémie de pneumonie virale en dehors de la Chine. Le centre coréen pour le contrôle et la prévention des maladies a fait état de sept morts dans le pays.

Dimanche, le président Moon Jae-in a rehaussé le niveau d'alerte au virus à son niveau maximal. Le gouvernement a également prolongé d'une semaine la fermeture des écoles et entend renforcer, durant deux semaines, la surveillance des personnes en provenance de Chine.

Plus de dix morts en Iran

Moins d'une semaine après la détection du nouveau coronavirus, Téhéran a pour sa part annoncé quatre nouveaux décès, portant à 12 le nombre de victimes de l'épidémie en République islamique, où une mission de l'OMS est attendue.

Avec 64 personnes contaminées en Iran, ce taux de mortalité d'un sur cinq semble beaucoup plus élevé que celui constaté jusqu'à présent en Chine (aux alentours de 3%).

Le Koweït et le royaume de Bahreïn ont par ailleurs annoncé lundi les premiers cas de personnes infectées, en précisant qu'elles revenaient de l'Iran voisin. L'Arménie, la Turquie, la Jordanie, le Pakistan, l'Irak et l'Afghanistan ont quant à eux fermé leur frontière ou restreint les échanges avec l'Iran. Au moins 200 personnes ont été mises en quarantaine au Pakistan voisin.

Un septième décès en Italie

En Italie, le bilan est monté lundi soir à sept morts dans le pays et plus de 220 cas de contamination.

Dix localités de Lombardie (nord), représentant une population de 50'000 personnes, sont placées en confinement. Une mesure semblable a été prise pour une petite commune de Vénétie (nord-est).

>> L'Italie en état d'alerte en raison du coronavirus:

Coronavirus: L'Italie en état d'alerte. Dans le nord du pays, onze communes sont totalement isolées. [RTS]
Coronavirus: L'Italie en état d'alerte. Dans le nord du pays, onze communes sont totalement isolées. / 19h30 / 2 min. / le 24 février 2020

>> Les précisions de Valérie Dupont dans le 19h30: 

Valérie Dupont, à Bastia, Ombrie "Le gouvernement a admis qu'il a été surpris. Les vols bloqués vers la Chine n'ont pas suffi." [RTS]
Valérie Dupont, à Bastia, Ombrie "Le gouvernement a admis qu'il a été surpris. Les vols bloqués vers la Chine n'ont pas suffi." / 19h30 / 1 min. / le 24 février 2020

Contagion en recul en Chine en dehors du Hubei

En Chine continentale, près de 2600 personnes ont succombé au coronavirus deux mois après son apparition, sur 77'000 cas de contamination.

L'OMS a jugé que la situation dans ce pays était globalement en voie d'amélioration. Selon l'agence spécialisée de l'ONU l'épidémie en Chine a connu un "pic" puis un "plateau" entre le 23 janvier et le 2 février. "Depuis lors elle n'a cessé de décliner", a assuré son directeur général.

A Wuhan, berceau de l'épidémie, les non-résidents en bonne santé vont être autorisés sous conditions à quitter la ville, a annoncé lundi la mairie de la métropole chinoise. Ces mesures sont les premières à atténuer la quarantaine sous laquelle est placée la cité de 11 millions d'habitants depuis le 23 janvier, hormis l'évacuation par avion de ressortissants de plusieurs pays.

Conséquence de l'apparition du virus sur un marché de la ville, le parlement chinois a décidé lundi d'interdire "complètement" et immédiatement le commerce et la consommation d'animaux sauvages.

>> Lire aussi: Aucun cas de coronavirus décelé en Suisse, mais le dépistage sera intensifié

ats/afp/ther/ani

Publié Modifié

L'épidémie fait plonger les marchés financiers mondiaux

La Bourse de Paris termine lundi en très forte baisse de 3,94% à 5791,87 points, alors que celle de Milan a dévissé de 5,43 %, sa plus forte baisse en une séance depuis fin mai 2018. Londres a terminé sur une chute de 3,34 %. Le DAX, principal indice allemand, a perdu 4,01 %.

En Suisse, l'indice des valeurs vedettes SMI a abandonné plus de 400 points lundi (-3,58%). A New York, Wall Street reculait aussi fortement en matinée.

Plus aucun malade en France

La France ne comptait lundi soir plus aucun malade infecté par le coronavirus mais reste vigilante pour éviter des contaminations venues d'Italie, pays frontalier qui est le plus touché en Europe.

"Il n'y a pas de malade identifié" ni de "circulation du virus ce soir sur le territoire national", a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran.