Modifié le 18 février 2020 à 14:31

Plus de 540 passagers du Diamond Princess sont désormais contaminés

Le total de cas de COVID-19 sur le bateau de croisière au Japon monte à plus de 540.
Le total de cas de COVID-19 sur le bateau de croisière au Japon monte à plus de 540. [Koji Sasahara - Keystone/AP]
Un nouveau lot de tests du nouveau coronavirus effectués sur des personnes à bord du paquebot Diamond Princess en quarantaine à Yokohama, au Japon, a révélé 88 cas positifs supplémentaires. Ils portent le total des contaminations sur le bateau à 542.

Pas moins de 681 personnes ont été nouvellement testées sur le Diamond Princess, immobilisé dans la banlieue de Tokyo, a annoncé mardi le ministère japonais de la Santé. Quelque 3700 passagers, dont deux Suisses, et membres d'équipage étaient initialement à bord du navire de croisière.

D'autres résultats d'examens sont attendus, car tous les passagers et membres d'équipage encore sur le bateau (soit quelque 3000 personnes) ont désormais subi un prélèvement, a expliqué le ministre de la santé. Il est donc possible que le total grimpe davantage.

Période d'isolement prolongée

En théorie, la période de quarantaine débutée le 5 février s'achève mercredi. Environ 500 passagers, testés négativement, vont donc quitter le paquebot durant cette journée.

La période d'isolement se prolongera, à l'hôpital pour les individus testés positifs. "Nous préparons la sortie des personnes saines", a confirmé le ministre. Les opérations de débarquement débuteront mercredi, mais devraient durer jusqu'à vendredi.

Sans attendre la décision des autorités japonaises, qui essuient de plus en plus de critiques pour cette gestion de crise, les Etats-Unis ont déjà rapatrié leurs ressortissants par avion pour les placer en quarantaine dans leur pays. Le Canada, l'Australie, Hong Kong, la Corée du Sud, l'Italie et le Royaume-Uni ont décidé de faire de même.

Passagers "déçus"

Parmi les personnes coincées depuis le début du mois, un couple de Québécois s'étaient exprimés sur les ondes de la RTS, racontant leur galère dans la cabine du navire. "Sortez-nous d'ici!", demandaient alors Manon et Julien.

>> Lire également: "Sortez-nous d'ici!", demandent des passagers en quarantaine au Japon

Malheureusement, le couple ne sera pas du voyage dans l'avion dépêché par le gouvernement canadien. Julien a en effet été testé positif au coronavirus.

Les Québécois sortiront donc bien du paquebot, mais pour aller à l’hôpital au Japon et espèrent ne pas être séparés. "Nous sommes profondément déçus, les autorités canadiennes auraient dû agir beaucoup plus rapidement", témoigne Julien mardi.

gma avec ats

Publié le 18 février 2020 à 12:52 - Modifié le 18 février 2020 à 14:31

Baisse des nouveaux cas

En ce qui concerne l'avancée du coronavirus, 98 nouveaux décès ont été enregistrés mardi en Chine continentale, dont 93 dans la province du Hubei, épicentre de l'épidémie où 1807 nouveaux cas de contagion ont par ailleurs été recensés.

Hors du Hubei, seules 79 nouvelles personnes contaminées ont été dénombrées mardi, contre 890 le 4 février. Les autorités chinoises, qui ont bouclé le Hubei pour tenter de contenir l'épidémie, voient dans cette forte diminution du nombre de nouveaux malades le signe que la propagation du virus est sous contrôle.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus a toutefois mis en garde contre un excès d'optimisme. Selon lui, la tendance à la baisse des nouveaux cas "doit être interprétée avec beaucoup de prudence".