Publié

USA et Chine en tête, la course aux armements a repris de plus belle en 2019

403150678 highres [Marijan Murat - Keystone/DPA]
Les dépenses militaires mondiales n'ont jamais été aussi élevées depuis dix ans. / Le Journal horaire / 21 sec. / le 14 février 2020
Le président allemand Frank-Walter Steinmeier a dénoncé vendredi en ouverture de la Conférence sur la sécurité de Munich la hausse record des budgets militaires mondiaux. Ils ont progressé de 4% en 2019, et même de 6,6% en Chine et aux USA.

"Année après année, nous nous éloignons de l'objectif d'une coopération internationale visant à créer un monde pacifique", a regretté vendredi le président allemand Frank-Walter Steinmeier en ouverture de la Conférence sur la sécurité de Munich, grand-messe annuelle internationale sur les questions de défense. "L'idée d'une compétition des grandes puissances imprègne la réalité sur toute la planète", a-t-il poursuivi, dénonçant une "dynamique destructrice" au plan mondial.

Nous nous éloignons de l'objectif d'une coopération internationale visant à créer un monde pacifique. L'idée d'une compétition des grandes puissances imprègne la réalité sur toute la planète

Recep Tayyip Erdogan aux côtés de Frank-Walter Steinmeier. [Omer Messinger - EPA/Keystone]
Frank-Walter Steinmeier, président de la République fédérale d'Allemagne

Plus forte hausse depuis 10 ans

Sur fond de rivalités croissantes, les dépenses militaires mondiales ont en effet connu l'an dernier leur hausse la plus élevée depuis dix ans. La progression a atteint au total 4%, selon le rapport annuel de l'International Institute for Strategic Studies (IISS), un think tank britannique du secteur de l'armement.

Les dépenses militaires "ont augmenté avec la sortie des économies de la crise financière (de 2008) et sous l'effet d'une perception accrue des menaces", a relevé pour sa part le directeur général de l'IISS John Chipman. La mort du traité FNI sur les forces nucléaires intermédiaires (portée de 500 à 5500 km) en 2019 et l'extinction potentielle du traité New Start sur les armes nucléaires intercontinentales en 2021 bouscule l'ordre international post-Guerre froide, tout comme la montée en puissance de la Chine, ainsi qu'une série de crises régionales, de l'Ukraine à la Libye.

>> Lire à ce sujet: Washington se retire d'un important traité nucléaire, Moscou proteste

Les deux plus gros budgets militaires mondiaux, ceux des Etats-Unis (685 milliards de dollars en 2019, soit un peu plus de 672 milliards de francs) et de la Chine (181 milliards), poursuivent leur croissance exponentielle. Les deux pays ont augmenté leur dépenses dans le domaine de 6,6% en 2019 par rapport à 2018. En chiffres absolus, les Etats-Unis creusent à nouveau l'écart sur la Chine depuis 2018.

L'écart des dépenses militaires entre les USA et la Chine (en jaune) croît à nouveau depuis 2018, alors qu'il diminuait depuis 2011. [IISS]L'écart des dépenses militaires entre les USA et la Chine (en jaune) croît à nouveau depuis 2018, alors qu'il diminuait depuis 2011. [IISS]

Tout comme la Russie, la Chine s'est lancée dans le développement d'armes hypersoniques susceptibles de déjouer les défenses antimissiles adverses, ce qui constitue une source majeure d'inquiétude aux Etats-Unis et auprès de ses partenaires en Asie-Pacifique, indique encore l'IISS.

>> Plus de détails dans notre article: Moscou déploie son "arme absolue", le missile hypersonique Avangard

L'OTAN dans le flou

Les pays membres de l'OTAN, Allemagne en tête, sont eux budgétairement sous la pression du président américain Donald Trump, qui leur réclame un effort plus massif pour arriver à l'objectif de dépenses égales à 2% du PIB. La croissance des dépenses en Europe a, ainsi, légèrement dépassé la moyenne mondiale avec une hausse de 4,2% par rapport à 2018, signale John Chipman. Les budgets militaires y retrouvent ainsi leur niveau de 2008 en termes réels.

>> Lire à ce sujet: Donald Trump demande des dépenses militaires plus élevées à l'Otan

En Europe, les interrogations grandissent devant le risque de désengagement militaire des Etats-Unis, de plus en plus centrés sur l'Asie-Pacifique, même si ces derniers ont renforcé pour l'heure leur présence militaire dans l'est du continent face à la Russie, tout comme dans le Golfe face aux menaces iraniennes.

Après Donald Trump en 2018, le président français Emmanuel Macron a en outre "semblé jeter le doute" à son tour sur l'engagement de solidarité collective au sein de l'Alliance atlantique en cas d'agression de l'un de ses membres, rappelle l'ISS, ébranlant ses partenaires en estimant l'OTAN en état de "mort cérébrale".

agences/vic

Publié

Les budgets militaires en détail:

En 2019, les dépenses militaires des pays suivants ont dépassé les 20 milliards de dollars:

1. USA (684,6 milliards)
2. Chine (181,1)
3. Arabie Saoudite (78,4)
4. Russie (61,6)
5. Inde (60,5)
6. Royaume-Uni (54,8)
7. France (52,3)
8. Japon (48,6)
9. Allemagne (48,5)
10. Corée du Sud (39,8)
11. Brésil (27,5)
12. Italie (27,1)
13. Australie (25,5)
14. Israël (22,6)
15. Irak (20,5)