Modifié

Une "période de transition" convenue entre Harry, Meghan et la reine

Réunion de crise de la famille royale britannique pour résoudre le "Megxit" [RTS]
Réunion de crise de la famille royale britannique pour résoudre le "Megxit" / Forum (vidéo) / 2 min. / le 13 janvier 2020
La reine Elizabeth II et la famille royale se sont accordées lundi sur une "période de transition" permettant au prince Harry et à son épouse Meghan de se mettre en retrait, pendant laquelle ils vivront entre le Royaume-Uni et le Canada, indique un communiqué.

La souveraine de 93 ans dit "soutenir entièrement" le choix du couple princier et a demandé que les décisions finales soient trouvées "dans les jours qui viennent", soulignant qu'il restait "du travail à accomplir" sur ces questions "complexes", est-il précisé.

Le communiqué a été diffusé à l'issue d'une réunion de crise pour sortir la monarchie britannique de la crise du "Megxit".

La reine précise dans le document: "Même si nous aurions préféré qu'ils continuent à travailler à plein temps pour la famille royale, nous respectons et nous comprenons leur volonté de mener une vie plus indépendante tout en continuant à être une composante estimée de ma famille."

Entre Grande-Bretagne et Canada

Le conseil familial s'est tenu à Sandringham, dans l'est de l'Angleterre, a indiqué une source proche de la famille royale. [Neil Hall - Keystone]Le conseil familial s'est tenu à Sandringham, dans l'est de l'Angleterre, a indiqué une source proche de la famille royale. [Neil Hall - Keystone]Dans un premier temps, le couple va passer du temps en Grande-Bretagne et au Canada. Cette période de transition permettra de finaliser les arrangements de leur future relation avec la famille royale. "Harry et Meghan ont clairement déclaré qu'ils ne voulaient plus dépendre des fonds publics dans leur nouvelle vie", rappelle le communiqué royal.

Le prince Charles, héritier du trône et père d'Harry, et le prince William, frère aîné du jeune duc de Sussex, étaient également présents au conseil familial qui s'est tenu à Sandringham, dans l'est de l'Angleterre, a indiqué une source proche de la famille royale.

Une annonce jugée cavalière

Harry et Meghan, qui se sont mariés en mai dernier, sortent d'une année turbulente marquée notamment par leur offensive contre la presse tabloïd.

Voir cette publication sur Instagram

“After many months of reflection and internal discussions, we have chosen to make a transition this year in starting to carve out a progressive new role within this institution. We intend to step back as ‘senior’ members of the Royal Family and work to become financially independent, while continuing to fully support Her Majesty The Queen. It is with your encouragement, particularly over the last few years, that we feel prepared to make this adjustment. We now plan to balance our time between the United Kingdom and North America, continuing to honour our duty to The Queen, the Commonwealth, and our patronages. This geographic balance will enable us to raise our son with an appreciation for the royal tradition into which he was born, while also providing our family with the space to focus on the next chapter, including the launch of our new charitable entity. We look forward to sharing the full details of this exciting next step in due course, as we continue to collaborate with Her Majesty The Queen, The Prince of Wales, The Duke of Cambridge and all relevant parties. Until then, please accept our deepest thanks for your continued support.” - The Duke and Duchess of Sussex For more information, please visit sussexroyal.com (link in bio) Image © PA

Une publication partagée par The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) le

Ils n'ont consulté ni la reine, ni Charles avant d'annoncer leur décision via Instagram, un geste jugé cavalier et irrespectueux pour l'institution royale.

Meghan, née aux Etats-Unis, pourrait envisager de reprendre sa carrière d'actrice.

sjaq et les agences

Publié Modifié

William et Harry unis face à la presse

Dans un communiqué distinct publié lundi, William et Harry ont démenti ensemble un article paru dans le quotidien The Times.

La publication citait une source anonyme selon laquelle William n'aurait pas accueilli chaleureusement Meghan au sein de la famille royale et aurait contribué par un comportement fait d'intimidation et de brimades à la décision du duc et de la duchesse de Sussex.