Modifié le 08 janvier 2020 à 20:52

Plus du double de la surface de la Suisse est parti en fumée en Australie

La plupart des évacués sont autorisés à retourner chez eux. Ils découvrent l'ampleur des dégâts.
La plupart des évacués sont autorisés à retourner chez eux. Ils découvrent l'ampleur des dégâts. 19h30 / 2 min. / le 08 janvier 2020
Les feux de forêt qui ravagent l'Australie ont brûlé plus de 10,3 millions d'hectares depuis le mois de septembre, soit plus de deux fois la superficie de la Suisse. Visualisez l'ampleur de ces incendies records sur nos cartes et infographies.

Alors qu'une nouvelle vague de chaleur risque d'aggraver la situation ces prochains jours, les feux de brousse dans le sud et l'est de l'Australie ont déjà entraîné des dégâts exceptionnels.

Mercredi, les autorités ont confirmé le décès d'un quatrième pompier, portant à 26 le nombre de morts depuis le début de la crise en septembre. En outre, plus de 2000 maisons ont été détruites dans diverses localités, dont Cobargo, un village dans le sud-est du pays, comme le montre l'image ci-dessous.

L'Île Kangourou dévastée

Les animaux, aussi, paient le prix de ces incendies. La NASA a publié des images satellites comparant l'Île Kangourou avant et après les feux déclenchés par des éclairs. Les clichés indiquent que près d'un tiers des terres (155'000 hectares) ont été touchés, en particulier à l'ouest de l'île. La quasi-totalité du parc national de Flinders Chase, qui abrite des kangourous et des koalas, a été détruit.

La carte des feux

En dépit d'un temps plus frais et de précipitations sur certaines parties de l'est du pays, de nombreux feux échappent toujours à tout contrôle, notamment dans l'Etat du Victoria où le gouvernement a appelé certaines populations à quitter leurs domiciles.

La carte ci-dessous montre les centaines d'incendies repérés du 1er au 8 janvier par des satellites de la Nasa, d'après les données de son "Fire Information for Resource Management System".

>> Les feux, allumés ou éteints, survenus du 1er au 8 janvier 2020:

Plus de deux fois la Suisse

Depuis septembre, plus de 10,3 millions d'hectares ont été incendiés à travers le pays, selon les dernières estimations diffusées mercredi.

A titre de comparaison, les feux qui ont frappé l'été dernier la forêt amazonienne et les incendies historiques de 2018 en Californie avaient détruit respectivement 906'000 hectares et 766'000 hectares, soit plus de 10 fois moins.

Superposées sur la Suisse, les superficies de ces trois catastrophes témoignent du gigantisme des zones brûlées en Australie.

Surface des zones brûlées en Australie comparée à celles des incendies de la forêt amazonienne (été 2019) et de Californie (2018).
Surface des zones brûlées en Australie comparée à celles des incendies de la forêt amazonienne (été 2019) et de Californie (2018). [RTS]

Gouvernement climatosceptique

Cette crise a mis l'accent sur le changement climatique. Selon des scientifiques, celui-ci est responsable de cette saison des feux plus intense, longue et précoce que jamais. L'Australie n'est en effet pas encore entrée dans la période qui correspond d'habitude à la haute saison des incendies.

Climatosceptique, le gouvernement australien est pointé du doigt. Défenseur de son industrie du charbon, qui représente plus de 50'000 emplois dans le pays, l'Etat est accusé de ne pas prendre les mesures nécessaires sur le plan environnemental.

>> Les explications de Pascal Jeannerat:

Pascal Jeannerat "Le potentiel des énergies renouvelables en Australie est immense, mais encore très peu exploité."
19h30 - Publié le 08 janvier 2020

Valentin Tombez et Marc Renfer (avec les agences)

Publié le 08 janvier 2020 à 20:50 - Modifié le 08 janvier 2020 à 20:52