Modifié

"La vie en paix revient à Damas", selon Vladimir Poutine en visite surprise

Vladimir Poutine (gauche) et Bachar al-Assad (droite), dans le dans un centre de commandement de l'armée russe à Damas, ce 7 janvier 2020. [Syrian Presidency Handout - EPA]
Visite surprise de Vladimir Poutine à Damas, la première depuis le début du conflit en Syrie en 2011 / Le Journal horaire / 23 sec. / le 7 janvier 2020
Le président russe Vladimir Poutine a rencontré mardi son homologue syrien Bachar al-Assad à l'occasion d'une visite surprise à Damas, sa première dans la capitale depuis le début du conflit en 2011, a annoncé la présidence syrienne.

Vladimir Poutine a salué les progrès "immenses" réalisés par le pays en guerre, a indiqué mardi le porte-parole du Kremlin.

"Au cours de sa conversation avec Assad, Poutine a signalé qu'aujourd'hui, on peut constater avec certitude qu'un chemin immense a été parcouru vers la restauration de l'Etat syrien et de son intégrité territoriale", a déclaré Dmitri Peskov, cité par les agences russes.

Cette rencontre dans un centre de commandement de l'armée russe était la première visite de Vladimir Poutine dans la capitale syrienne depuis le début de la guerre. Il s'était déjà rendu en décembre 2017 sur la base aérienne russe de Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie.

Bachar al-Assad "reconnaissant"

"Vladimir Poutine a aussi souligné qu'il était visible à l'oeil nu que la vie en paix revenait dans les rues de Damas", a poursuivi Dmitri Peskov.

"Le président syrien a lui exprimé sa reconnaissance pour l'aide de la Russie et de l'armée russe dans le combat contre le terrorisme et le retour de la paix en Syrie", a-t-il ajouté, soulignant que Bachar al-Assad a aussi félicité la Russie pour le Noël orthodoxe, le 7 janvier.

Intervention russe décisive

Sur le contenu de cette rencontre, le porte-parole a expliqué que "les chefs d'Etat ont entendu des rapports sur la situation dans différentes régions du pays".

L'intervention militaire russe aux côtés du régime syrien, à l'automne 2015, a changé le cours de la guerre syrienne et permis aux troupes de Bachar al-Assad de remporter plusieurs victoires et de reconquérir de larges portions de territoire.

Le conflit en Syrie, déclenché en mars 2011 avec la répression de manifestations prodémocratie, s'est transformé en une guerre complexe impliquant des groupes djihadistes et des puissances étrangères. Il a fait plus de 380'000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

afp/pym

Publié Modifié

Attendu en Turquie

Vladimir Poutine se rendra mercredi en Turquie pour l'inauguration d'un gazoduc. Une rencontre avec le président turc Recep Tayyip Erdogan est prévue, au cours de laquelle la guerre en Syrie devrait être au centre de l'attention.