Modifié

"La réforme des retraites sera menée à son terme", assure Emmanuel Macron

Adeline Percept: "Le discours d'Emmanuel Macron a fait l'unanimité contre lui." [RTS]
Adeline Percept: "Le discours d'Emmanuel Macron a fait l'unanimité contre lui." / 19h30 / 1 min. / le 1 janvier 2020
Le président Emmanuel Macron a affirmé mardi que la réforme des retraites "sera menée à son terme". Il a assuré que la réforme contestée prendra "en compte les tâches difficiles" pour pouvoir "partir plus tôt", lors de ses voeux aux Français depuis l'Elysée.

"Nous prendrons en compte les tâches difficiles pour permettre à ceux qui les exercent de partir plus tôt sans que cela soit lié à un statut ou à une entreprise", a déclaré le chef de l'État. Il avait prévenu début octobre qu'il "n'ador(ait) pas le mot de 'pénibilité'".

Il a demandé au gouvernement de "trouver un compromis rapide" sur la réforme des retraites avec les syndicats "qui le veulent", alors que la grève dure depuis déjà 27 jours. Emmanuel Macron a enfin annoncé qu'il prendra de "nouvelles décisions" contre "les forces qui minent l'unité nationale".

Il a affirmé dans ses voeux pour 2020, qu'il prendrait "dans les prochaines semaines" de "nouvelles décisions" contre "les forces qui minent l'unité nationale", dans une allusion au communautarisme.

"Je vois trop de divisions au nom des origines, des religions, des intérêts", a affirmé le chef de l'Etat qui a assuré vouloir "lutter avec détermination contre les forces qui minent l'unité nationale", car "2020 doit ouvrir la décennie de l'unité retrouvée de la nation".

Manifestations interdites sur les Champs-Elysées

Les manifestations de "gilets jaunes" ont été interdites mardi soir sur les Champs-Elysées, célèbre artère parisienne où, traditionnellement, la foule afflue pour le passage à la nouvelle année.

En mars, une manifestation de "gilets jaunes", mouvement de contestation sociale et fiscale, avait été marquée par d'importantes dégradations et violences sur l'avenue.

Chaque année, entre 250'000 et 300'000 personnes se rassemblent sur les Champs-Elysées la nuit de la Saint-Sylvestre, notamment pour y admirer le feu d'artifice de la ville.

Barrages filtrants

Des barrages filtrants et des fouilles, "dans un contexte de menace terroriste élevée", seront organisés à différents points d'entrée de l'avenue et un périmètre de sécurité sera établi entre 19h00 mardi et 03h00 mercredi, indique la préfecture.

Près de 100'000 policiers et gendarmes seront mobilisés en France durant la nuit de mardi à mercredi, épaulés par des militaires et des pompiers.

Sur les "Champs", les commerces, bars et restaurants devront fermer les terrasses installées sur les trottoirs et retirer "tout mobilier pouvant servir de projectile ou d'arme par destination".

afp/gma

Publié Modifié