Modifié

Les incendies approchent Melbourne et menacent 100'000 personnes

En Australie, plus de 150'000 personnes sont évacuées de certaines banlieues de Melbourne où les feux menacent [RTS]
En Australie plus de 150'000 personnes évacuées dans certaines banlieues de Melbourne où les feux menacent / 19h30 / 1 min. / le 30 décembre 2019
En Australie, environ 100'000 personnes ont été priées de fuir lundi soir cinq banlieues de Melbourne en raison des incendies. Plus tôt dans la journée, 30'000 touristes avaient déjà été invités à évacuer les zones rurales de la région d'East Gippsland, dans l'Etat de Victoria.

Les autorités de Melbourne, deuxième plus grande ville australienne, ont incité les habitants à s'éloigner du feu qui a déjà brûlé 40 hectares de prairies.

Des médias australiens ont diffusé des images montrant des bombardiers d'eau volant au-dessus de banlieues et des familles arrosant leur maison à l'aide de tuyaux dans l'espoir d'arrêter le feu.

>> Regarder les dernières images des incendies:

INCENDIES AUSTRALIE [RTS]
INCENDIES AUSTRALIE / L'actu en vidéo / 1 min. / le 30 décembre 2019

Jusqu'à 47 degrés

Une vague de chaleur balayait lundi l'immense île-continent, alimentant ces feux particulièrement précoces et ravageurs cette année. Les conditions météorologiques se sont aggravées vendredi avec une hausse des températures et des vents violents à travers tout le territoire.

Dans l'Etat d'Australie Occidentale, les températures ont atteint 47 degrés. Elles ont dépassé 40 degrés dans toutes les régions, notamment sur l'île de Tasmanie (sud) au climat habituellement tempéré.

"Trop tard pour partir"

Plus d'une dizaine de feux font rage dans les zones rurales de la région touristique d'East Gippsland, dans l'Etat de Victoria où les autorités ont indiqué qu'"un bon nombre" des 30'000 touristes visitant cette région ont répondu aux appels à évacuer.

Les autorités ont prévenu que ces feux pourraient entraîner la coupure de la dernière route principale encore ouverte dans cette région.

Le commissaire en charge de la gestion des urgences dans l'Etat de Victoria, Andrew Crisp, a averti habitants et vacanciers restés dans la région qu'ils risquaient d'être pris au piège car il était "trop tard pour partir" et ses services ne pourraient leur venir en aide.

La carte des feux en Australie

afp/asch

Publié Modifié

Pétition contre le feu d'artifice

Une pétition visant à annuler le feu d'artifice du Nouvel An de Sydney et à utiliser les fonds pour la lutte contre les incendies qui font rage autour de la ville a réuni 260'000 signatures. Les autorités maintiennent malgré tout l'événement.

La municipalité de Sydney va dépenser 6,5 millions de dollars australiens (plus de 4 millions d'euros) pour l'édition 2020 du feu d'artifice. Un montant qui, selon la pétition de Change.org, serait mieux dépensé s'il revenait aux pompiers volontaires et aux agriculteurs souffrant d'une sécheresse exceptionnelle.

Le feu d'artifice qui embrase chaque année la baie de Sydney "pourrait traumatiser certaines personnes", souligne la pétition. "Il y a en effet déjà suffisamment de fumée dans l'air".

Onze morts et trois millions d'hectares détruits

L'Australie est habituée aux feux de forêts lors de l'été austral mais cette année, ils ont été particulièrement précoces et violents.
Depuis septembre, ils ont fait onze morts, détruit plus d'un millier de maisons et plus de trois millions d'hectares, soit une superficie plus grande que la Belgique.

Des chercheurs expliquent la gravité de ces incendies par une conjonction de facteurs, notamment des précipitations très faibles, des températures record et des vents forts. Beaucoup estiment que le réchauffement climatique contribue à favoriser ces conditions.

Le Premier ministre conservateur Scott Morrison a admis tardivement un lien entre ces incendies et le changement climatique mais s'est refusé à revenir sur sa politique favorable à l'industrie minière du charbon.