Modifié

Est-il raisonnable de faire du tourisme sur les volcans en activité?

L'éruption du volcan de White Island.   [Lillani Hopkins via AP - Keystone]
Peut-on faire du tourisme sur les volcans en activité? / La Matinale / 1 min. / le 17 décembre 2019
Alors que les autorités néo-zélandaises ont annoncé mardi avoir identifié les 18 personnes décédées lors de l'éruption du volcan de White Island, la question des risques du tourisme volcanologique est remise sur le devant de la scène.

Il existe plus de 1600 volcans en activité qui attirent autant les géologues que les touristes. Depuis plusieurs années, le tourisme volcanologique connaît en effet un succès grandissant et les photos de voyageurs posant à côté de volcan en pleine éruption se multiplient sur les réseaux sociaux. De plus en plus de touristes n'hésitent pas à braver le danger.

Mais comment les organisateurs de voyages sur des volcans tiennent compte des risques?

"J'essaie toujours de travailler avec des guides locaux qui connaissent bien le terrain et le volcan. Je me renseigne avant sur l'activité volcanique. Mais il faut surtout avertir les personnes qu'on emmène dans ces environnements dangereux du risque que l'on prend tous ensemble à y aller", explique dans La Matinale le géologue suisse Thierry Basset, qui propose des excursions sur des volcans actifs au Guatemala, en Italie ou en Indonésie.

"Des objets géologiques fabuleux"

Mais toutes les éruptions ne sont pas prévisibles. "Il existe certaines explosions de vapeur d'eau qui peuvent survenir à n'importe quel moment et qui sont absolument imprévisibles. Mais les volcans sont des objets géologiques absolument fabuleux, vivre une éruption volcanique, c'est vraiment vivre quelque chose de très particulier", relève-t-il encore.

Les drames comme celui de Nouvelle-Zélande sont plutôt rares et la fascination pour ces phénomènes grandioses continuera d'attirer des touristes.

Aude Marcovitch/lan

Publié Modifié