Modifié le 02 décembre 2019 à 07:33

L'attaque d'une église protestante fait 14 morts au Burkina Faso

Une patrouille militaire dans les rues de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, en mars 2018.
Attaque meurtrière contre une église protestante au Burkina Faso Le Journal horaire / 26 sec. / le 01 décembre 2019
Quatorze fidèles, dont "des enfants", ont été tués dimanche pendant un service religieux lors de l'attaque d'une église protestante à Hantoukoura, dans l'est du Burkina Faso, où les actions menées par des groupes armés djihadistes contre les lieux de cultes se multiplient.

"Une église protestante de Hantoukoura a été victime d'une attaque meurtrière perpétrée par des hommes armés non identifiés", a annoncé le gouvernorat de la région de Fada N'Gourma dans un communiqué. "Cette attaque a malheureusement occasionné 14 morts et de nombreux blessés".

Cette attaque a été perpétrée par une "dizaine d'individus lourdement armés", qui "ont exécuté froidement les fidèles, dont le pasteur de l'église et des enfants", selon une source sécuritaire.

Une autre source sécuritaire a parlé également d'un bilan de "14 morts, tous de sexe masculin". Une "opération de ratissage" a été lancée par le groupement militaire de la région pour retrouver les "traces des assaillants" qui se sont "enfuis à bord de motocyclettes", selon cette source.

Attaques quasi quotidiennes

Dans son communiqué, le gouvernorat précise que "les forces de défense et de sécurité" se sont déployées "pour porter secours aux personne blessées".

Le gouvernement "présente ses condoléance attristées aux familles éplorées et à la communauté religieuse protestante". Les attaques, attribuées à des groupes djihadistes, contre des églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment au Burkina Faso.

Sous-équipées et mal entraînées, l'armée, la police et la gendarmerie de ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest sont incapables d'enrayer les attaques djihadistes, qui se sont intensifiées en 2019 jusqu'à devenir quasi quotidiennes.

afp/gma

Publié le 01 décembre 2019 à 22:17 - Modifié le 02 décembre 2019 à 07:33