Modifié

Les Hongkongais sont de retour dans la rue après une brève accalmie

manifest(2) [RTS]
Les Hongkongais sont de retour dans la rue après une brève accalmie / L'actu en vidéo / 26 sec. / le 1 décembre 2019
La police a tiré gaz lacrymogène et gaz poivre dimanche à Hong Kong. Des dizaines de milliers de manifestants pro-démocratie sont retournés dans les rues une semaine après leur victoire dans les urnes.

Les militants pro-démocratie renouent ainsi, après une brève trêve, avec les manifestations massives qui mobilisent depuis six mois les habitants de l'ex-colonie britannique, inquiets d'une mainmise croissante de la Chine érodant leurs droits et libertés.

Cette journée de mobilisation avait valeur de test pour les autorités et les manifestants, après des élections locales marquées par une écrasante victoire du camp pro-démocratie auquel Pékin et l'exécutif local refusent toute nouvelle concession.

>> Lire aussi: Victoire écrasante des pro-démocratie aux élections locales à Hong Kong

Mais elle a vu aussi le retour de confrontations violentes entre certains manifestants et des policiers, qui ont tiré des gaz lacrymogènes sur la foule, qui comprenait aussi des enfants.

Pékin fâchée contre Michelle Bachelet

De son côté, la Chine a accusé samedi la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, d'ingérence "inappropriée" dans ses affaires intérieures. Elle a appelé à enquêter sur un possible recours excessif à la force à Hong Kong de la part de la police.

Une tribune de Michelle Bachelet à ce sujet dans le South China Morning Post était "erronée" et "viole les objectifs et les principes de la Charte des Nations Unies", a estimé dans un communiqué la mission chinoise auprès de l'ONU à Genève.

afp/nr

Publié Modifié