Modifié

Une vague de "sardines" entend barrer la route à Matteo Salvini

Une vague de "sardines" entend barrer la route à Matteo Salvini [RTS]
Une vague de "sardines" entend barrer la route à Matteo Salvini / Forum (vidéo) / 1 min. / le 22 novembre 2019
Mouvement spontané visant à déstabiliser la Ligue de Matteo Salvini avant les élections régionales italiennes, les "sardines" continuent de mobiliser les foules en appelant à manifester en nombre contre l'extrême droite.

Le mouvement des "sardines" a été fondé par quatre jeunes inconnus indignés par la ligne politique de Matteo Salvini faite, selon eux, de haine et d'exclusion.

Ce symbole de la sardine est né le 14 novembre dernier, quand le leader de la Ligue a tenu un meeting à Bologne, réunissant 5000 personnes dans un stade. Dans le même temps, les jeunes trentenaires ont invité leurs concitoyens à protester contre lui en se réunissant le même soir sur la place centrale de la ville, serrés comme des sardines, pour ne pas laisser la place à Salvini. C'est ainsi qu'est né le nom du mouvement. Et 15'000 sardines avaient afflué ce soir-là.

De nouvelles manifestations prévues

Matteo Salvini, le 19 octobre 2019. [Andrew Medichini - AP Photo/Keystone]Matteo Salvini, le 19 octobre 2019. [Andrew Medichini - AP Photo/Keystone]Depuis lors, le mouvement n'a cessé de prendre de l'ampleur. En début de semaine, le mouvement a rassemblé 7000 personnes à Modène, qui ont entonné l'hymne des antifascistes "Bella Ciao" pour protester contre la campagne de Matteo Salvini visant à s'emparer de la riche région d'Emilie-Romagne, bastion de la gauche, lors des élections régionales du 26 janvier.

Devenues le symbole de la protestation contre Matteo Salvini, les "sardines" ont appelé à manifester dans toutes les villes où l'ancien ministre de l'Intérieur a prévu des meetings. Des mobilisations sont ainsi attendues ce week-end à Reggio Emilia et Rimini, avant Florence, Naples, Turin, Milan et Rome.

Sans drapeaux et sans partis

Selon les sondages en vue des élections régionales, la coalition de droite menée par la Ligue se renforce dans le nord du pays après avoir remporté une victoire historique lors des récentes élections en Ombrie (centre), où la gauche avait gouverné pendant un demi-siècle.

Sur la page "L'archipel des sardines", créée sur Facebook, le mouvement explique qu'il entend rassembler les personnes qui se reconnaissent dans les valeurs de l'antifascisme. Ses manifestations se veulent sans drapeaux et sans partis et elles souhaitent tenir à distance les représentants politiques traditionnels.

boi avec afp

Publié Modifié