Modifié le 08 novembre 2019 à 12:21

Le décès d'un étudiant à Hong Kong suscite l'indignation

Après le décès d'un étudiant à Hong Kong, les manifestants ont entamé des veillées pour rendre hommage à la victime.
Le décès d'un étudiant à Hong Kong suscite l'indignation Le Journal horaire / 28 sec. / le 08 novembre 2019
Un étudiant hongkongais tombé le week-end dernier d'un parking à étages lors d'affrontements entre la police et les manifestants est décédé vendredi, suscitant une nouvelle vague d'indignation et laissant craindre de nouvelles violences.

Si les circonstances de la chute du jeune homme demeurent obscures, il est le premier étudiant à décéder depuis le début, il y a cinq mois, des manifestations dans l'ex-colonie britannique.

Les manifestants, qui attribuent ce décès aux méthodes employées par la police, ont invité la population à participer vendredi soir à des veillées pour rendre hommage à la victime.

Différents forums en ligne coordonnant le mouvement de protestation sans véritable leader ont invité la population à venir avec des bougies participer vendredi soir à des veillées à travers tout le teritoire.

Mobilisation toujours importante

L'étudiant de 22 ans avait été retrouvé gisant inconscient dans une flaque de sang à l'intérieur d'un parking à proximité duquel la police avait tiré des gaz lacrymogènes, répliquant à des manifestants qui lançaient des objets depuis le bâtiment.

La police a reconnu avoir fait usage de gaz lacrymogènes afin de disperser les manifestants près du parking d'où l'étudiant a chuté. Elle a cependant nié avoir eu recours à tout acte répréhensible, affirmant que l'utilisation de gaz lacrymogène était justifiée.

Après 22 week-ends de manifestations, la mobilisation ne semble pas marquer le pas et les rassemblements dégénèrent de plus en plus souvent en heurts violents avec les forces de l'ordre.

afp/lan

Publié le 08 novembre 2019 à 11:51 - Modifié le 08 novembre 2019 à 12:21