Publié le 15 septembre 2019 à 11:15

Le chef amérindien Raoni proposé pour le prix Nobel de la paix

Pardonnez-moi: Portrait du chef indigène brésilien Raoni Metuktire.
Le chef amérindien Raoni proposé pour le prix Nobel de la paix Le Journal horaire / 19 sec. / le 15 septembre 2019
Un groupe d'anthropologues et d'écologistes brésiliens a proposé la candidature du chef Raoni Metuktire de la tribu des Kayapó pour le prix Nobel de la paix qui sera attribué le 11 octobre prochain à Oslo.

Les auteurs de cette proposition estiment que le chef de file des communautés amérindiennes de l'Amazonie mérite d'être couronné pour le combat qu'il mène depuis des décennies en faveur de la protection de l'une des plus grandes forêts tropicales de la planète.

Médiatique opposant à la déforestation de l'Amazonie, Raoni, 89 ans, a repris cette année son bâton de pèlerin pour dénoncer l'accélération de la déforestation qu'il attribue à la politique du nouveau président brésilien Jair Bolsonaro.

"Je suis très préoccupé par ce que Jair Bolsonaro dit. Il incite à détruire l'Amazonie et soutient l'extractivisme minier, le commerce du bois et l'expansion des plantations de soja", disait-il dans une interview publiée au début du mois dans Libération.

>> Revoir l'interview que Raoni a accordée à la RTS en mai:

OL RAONI ITW INTEGRAL
L'actu en vidéo - Publié le 22 mai 2019

>> Lire aussi: Raoni: "Je veux convaincre Bolsonaro de sauver l'Amazonie"

Dans un communiqué, la Fondation Darcy Ribeiro précise avoir écrit à Emmanuel Macron pour lui demander d'appuyer la candidature. Le président français a rencontré Raoni à deux reprises cette année.

"Le chef Raoni est un symbole vivant de la lutte pour la protection de la nature et des droits des communautés indigènes en Amazonie", a déclaré un porte-parole de la Fondation. "Il est respecté dans le monde entier pour avoir consacré sa vie à la survie de notre planète, si menacée par le changement climatique."

>> Le portrait de Raoni:

Portrait du chef indigène brésilien Raoni Metuktire.
19h30 - Publié le 22 mai 2019
 

reuters/boi

Publié le 15 septembre 2019 à 11:15