Modifié le 10 septembre 2019 à 13:01

La Chine fustige la visite en Allemagne du militant hongkongais Joshua Wong

Le militant hongkongais Joshua Wong a rencontré le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas lors d'un événement organisé par BILD.
Le jeune militant hongkongais Joshua Wong appelle au soutien des Occidentaux Le 12h30 / 1 min. / le 10 septembre 2019
En quête de soutiens internationaux, le militant prodémocratie hongkongais Joshua Wong a rencontré lundi le ministre allemand des Affaires étrangères à Berlin. Cet échange a provoqué la colère des autorités chinoises.

"A Berlin, j'ai parlé au ministre des Affaires étrangères Heiko Maas des protestations actuelles et notre lutte pour des élections libres et la démocratie à Hong Kong", a expliqué le militant de 22 ans en commentaire d'une photo de lui aux côtés du ministre allemand sur Twitter. Il a ajouté que "d'autres discussions avec des membres du Bundestag allemand" allaient suivre dans les prochains jours.

Il ne rencontrera cependant pas la chancelière allemande Angela Merkel, avait annoncé le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert lundi.

Joshua Wong était l'invité d'honneur d'une soirée organisée par le quotidien populaire Bild dans le bâtiment du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand.

>> Le tweet de Joshua Wong:

"Ferme opposition" de la Chine

La Chine, de son côté, a exprimé mardi sa "ferme opposition" après la rencontre, dénonçant un "irrespect" à sa souveraineté.

"Quelques médias et politiques allemands tentent d'augmenter leur attractivité et d'attirer l'attention sur eux en se servant de séparatistes anti-Chine. Faire du show politique est (une méthode) extrêmement erronée", a dénoncé une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

"Hong Kong est le nouveau Berlin"

Or, pour Joshua Wong, "si nous sommes maintenant dans une nouvelle Guerre froide, Hong Kong est le nouveau Berlin", peut-on lire dans un post Facebook, faisant référence à la scission de l'après-guerre entre le Berlin-Est communiste et l'Ouest démocratique. Il a de même lancé un appel aux "Allemands (qui) se sont battus pour la liberté, en particulier à Berlin".

"'Soutenons Hong Kong' est bien plus qu'un simple slogan. Nous exhortons le monde libre à se joindre à nous pour résister au régime autocratique chinois", a-t-il ajouté.

>> Son post sur Facebook:

afp/jvia

Publié le 10 septembre 2019 à 12:19 - Modifié le 10 septembre 2019 à 13:01

Arrêté plusieurs fois

Joshua Wong est le visage du "Mouvement des parapluies" en 2014 à Hong Kong. Il a été arrêté fin août, en même temps que plusieurs autres figures de la contestation hongkongaise, et inculpé pour "incitation à prendre part à un rassemblement interdit", avant d'être rapidement libéré sous caution.

Dimanche, Joshua Wong a annoncé avoir été arrêté à l'aéroport de Hong Kong, à son retour de Taïwan, pour avoir violé les conditions de sa libération sous caution. Mais le militant a été libéré lundi par la justice, qui a estimé que cette arrestation était une erreur de procédure, et que ses conditions de libération sous caution lui permettaient de voyager à l'étranger, a rapporté la chaîne hongkongaise RTHK.