Modifié

Plus de 13'000 Vénézuéliens entrés en Equateur avant l'exigence d'un visa

La garde à la frontière entre l'Equateur et la Colombie, alors que des migrants vénézuéliens protestent contre l'introduction du visa obligatoire. [Elias Levy Benarroch - EPA]
Plus de 13'000 Vénézuéliens entrés en Equateur avant l'exigence d'un visa / Le Journal horaire / 27 sec. / le 27 août 2019
Un peu plus de 13'000 Vénézuéliens sont entrés en Equateur, en divers points des frontières avec la Colombie et le Pérou, ce week-end avant l'exigence d'un visa, en vigueur depuis lundi. Le flux quotidien des migrants vénézuéliens a quasiment triplé en une semaine.

"Entre le samedi 24 et le dimanche 25, sont entrés dans le pays 13'110 Vénézuéliens", a déclaré une source du ministère du gouvernement.

La plupart des migrants, soit 11'013 d'entre eux, ont franchi la frontière au pont international de Rumichaca, limitrophe de la Colombie. Les autres sont passés par San Miguel, dans la région amazonienne qui touche aussi la Colombie, et par Huaquillas, à la frontière avec le Pérou.

Ils ont profité de passer avant que Quito ne leur impose l'obtention d'un visa, un document nécessaire depuis lundi. Auparavant, les Vénézuéliens pouvaient entrer en Equateur avec seulement leur carte d'identité. 

Processus de régularisation

L'Equateur a mis en place mercredi dernier un service virtuel permettant d'obtenir un visa humanitaire, assorti d'un droit de résidence temporaire de deux ans pour les migrants originaires du Venezuela, et d'un coût de 50 dollars.

Les nouvelles mesures imposées par Quito devraient faire diminuer le flux migratoire du fait des difficultés dues à la crise, qui s'est aggravée depuis 2015, d'obtenir ou de faire renouveler un passeport au Venezuela.

L'Equateur a prévu de lancer en octobre un processus de régularisation des Vénézuéliens présents sur son sol, estimés à environ 300'000, dont un tiers de clandestins.

Trois fois plus de migrants en une semaine

Le flux quotidien des migrants vénézuéliens, qui fuient la crise dans leur pays, a quasiment triplé, passant ainsi de 2458 personnes le 19 août à 6945 dans la seule journée du 24 août.

Le service des migrations équatorien a par ailleurs enregistré la sortie de 2459 Vénézuéliens le week-end dernier, dont 2052 vers le Pérou.

Au total, au moins 3,3 millions de personnes ont fui le Venezuela depuis 2016, selon l'ONU. La grande majorité se trouvent dans des pays de la région, dont 1,4 million en Colombie.

agences/jvia

Publié Modifié