Publié le 09 août 2019 à 14:27

Un demi-million de réfugiés rohingyas ont désormais une carte d'identité

Environ 5000 personnes sont enregistrées chaque jour.
Un demi-million de réfugiés rohingyas ont désormais une carte d'identité Le Journal horaire / 28 sec. / le 09 août 2019
Plus de la moitié des réfugiés rohingyas au Bangladesh ont désormais pour la première fois une carte d'identité. L'ONU a indiqué vendredi à Genève qu'elle souhaite enregistrer l'ensemble d'entre eux, près d'un million, d'ici fin 2019.

Tous les réfugiés de plus de 12 ans bénéficient de cette carte, reconnue à la fois par l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et par les autorités du Bangladesh. Elles mentionnent la Birmanie comme pays d'où viennent les réfugiés, car il faut "protéger" et "préserver" les droits des Rohingyas à revenir dans ce pays une fois qu'elles pourront le faire, estime l'ONU.

Mais leur citoyenneté n'est pas acquise pour autant: un possible retour des réfugiés apatrides demandera d'autres types d'identification. L'ONU considère ainsi que les conditions pour le rapatriement de centaines de milliers de personnes qui ont fui les violences en Birmanie ne sont toujours pas réunies.

Contacts réguliers avec les autorités birmanes

Les personnes qui ont le plus besoin d'assistance seront aussi identifiées avec ce dispositif. La semaine dernière, une distribution d'aide en utilisant les données biométriques enregistrées a été menée pour la première fois dans le camp de Cox's Bazar.

Les enquêteurs de l'ONU ont qualifié de "génocide" les exactions de l'armée birmane - encore très puissante malgré la transition démocratique initiée en 2011 - envers les Rohingyas. Les Etats-Unis ont quant à eux imposé en juillet des sanctions au commandant en chef de l'armée birmane, Min Aung Hlaing, et à trois autres hauts gradés pour leur responsabilité dans ce qu'ils estiment être un nettoyage ethnique.

>> Lire aussi: Les États-Unis sanctionnent le commandant de l'armée birmane

ats/ani

Publié le 09 août 2019 à 14:27