Publié

L'UE fustige les arrestations à Moscou pendant une manifestation

500 personnes arrêtées à Moscou suite à une journée de manifestations. [Maxim Shemetov - Reuters]
L'UE fustige les arrestations à Moscou pendant une manifestation / Le 12h30 / 1 min. / le 28 juillet 2019
L'UE a fustigé les plus de 1000 arrestations effectuées par la police russe à Moscou pendant une manifestation de l'opposition, dans un communiqué diffusé dans la nuit de samedi à dimanche. Les protestataires réclamaient des élections libres.

"Ces détentions et le recours disproportionné à la force contre des manifestants pacifiques (...) portent une fois de plus gravement atteinte aux libertés fondamentales d'expression, d'association et de réunion", a déclaré la porte-parole de la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

"Ces droits fondamentaux sont inscrits dans la Constitution russe et nous attendons qu'ils soient protégés", a ajouté la porte-parole, Maja Kocijancic.

Appel à des conditions équitables

Pour les prochaines élections locales de septembre, l'Union européenne insiste sur la "création de conditions équitables" pour toutes les forces politiques.

Nous attendons des autorités de la Fédération de Russie qu'elles respectent ses engagements à l'égard de l'OSCE et les autres obligations internationales lorsqu'elles organiseront les prochaines élections locales", a-t-elle ajouté dans son communiqué.

>> Voir également:

Plus de 500 arrestations lors d'une manifestation de l'opposition en Russie [RTS]
Plus de 1000 arrestations lors d'une manifestation de l'opposition en Russie. / 19h30 / 1 min. / le 27 juillet 2019

ats/ther

Publié

Aucune chance pour les protestataires

Moins d'une semaine après un rassemblement sans précédent depuis le mouvement qui avait accompagné le retour de Vladimir Poutine au Kremlin en 2012, les forces de l'ordre n'ont laissé samedi aucune chance aux protestataires de participer à cette nouvelle manifestation, non autorisée, devant la mairie de la capitale russe.

Mobilisées en grand nombre, elles ont arrêté massivement les protestataires qui affluaient sur la principale avenue de Moscou, criant "Honte" ou "Nous voulons des élections libres". Elles les ont également repoussés manu militari vers les ruelles alentour.