Modifié

La Turquie reçoit ses missiles russes malgré l'opposition des Etats-Unis

Missiles russes en Turquie [RTS]
La Turquie reçoit ses missiles russes, malgré l'opposition des Etats-Unis / L'actu en vidéo / 18 sec. / le 13 juillet 2019
La livraison des missiles russes S-400, démarrée vendredi, se poursuivait samedi à Ankara, a annoncé le ministère turc de la Défense, en dépit des mises en garde américaines.

Un avion cargo russe a atterri sur la base aérienne de Mürted, près d'Ankara, où trois autres s'étaient posés la veille avec les premiers éléments du système anti-missile S-400, un système de défense antiaérienne sophistiqué, dont la Turquie a décidé de se doter.

Les Etats-Unis cherchent depuis des mois à en dissuader Ankara en insistant sur l'incompatibilité de ce système avec ceux de l'Otan, dont la Turquie occupe le flanc oriental.

Risque d'espionnage selon Washington

Washington l'a menacée de mettre fin au programme de développement du chasseur furtif F-35, auquel elle est associée. L'entraînement des pilotes turcs de F-35, construit par Lockheed Martin a d'ores et déjà été suspendu.

Washington juge qu'il existe un risque que les opérateurs russes qui formeront les militaires turcs aux S-400 puissent dans le même temps percer les secrets technologiques du F-35.

Sanctions pas exclues

Lors du sommet du G20 qui s'est tenu fin juin à Osaka, Donald Trump n'a pas exclu d'infliger des sanctions à la Turquie. Ankara reproche aux Etats-Unis et à l'Europe de n'avoir présenté aucune alternative viable aux S-400 russes et appelle Washington à ne pas prendre de mesures susceptibles de "nuire aux relations" bilatérales.

Selon une source diplomatique et militaire citée par l'agence de presse russe Tass, 120 missiles S-400 doivent être acheminés en Turquie par bateau à la fin de l'été.

agences/cab

Publié Modifié