Modifié le 11 juillet 2019 à 18:53

Début de bataille navale entre l'Iran et la Grande-Bretagne dans le Golfe

Une frégate britannique "protège" un pétrolier. (Image d'illustration).
L'Iran aurait tenté de saisir un navire britannique dans le Golfe Le Journal horaire / 19 sec. / le 11 juillet 2019
Des navires iraniens ont tenté mercredi soir "d'empêcher le passage" d'un pétrolier britannique dans le détroit d'Ormuz, a affirmé jeudi un porte-parole du gouvernement à Londres, quelques jours après l'arraisonnement d'un pétrolier iranien par le Royaume-Uni à Gibraltar.

"Contrairement au droit international, trois navires iraniens ont tenté d'empêcher le passage d'un navire de commerce, le British Heritage, dans le détroit d'Ormuz", a indiqué jeudi le porte-parole britannique dans un communiqué, expliquant que la Royal Navy avait dû intervenir en déployant une frégate pour venir en aide à ce pétrolier propriété de BP Shipping.

"Le HMS Montrose a été contraint de se positionner entre les navires iraniens et le British Heritage et de lancer des avertissements verbaux aux navires iraniens, qui ont ensuite fait demi-tour", a ajouté ce porte-parole. "Nous sommes préoccupés par cette action et continuons à exhorter les autorités iraniennes à désamorcer la situation dans la région".

Avertissement iranien

Le président iranien Hassan Rohani avait averti mercredi la Grande-Bretagne de "conséquences" après sa décision d'arraisonner un pétrolier iranien au large de Gibraltar la semaine dernière.

Le Grace 1 avait été arraisonné jeudi au large du territoire britannique, à l'extrême sud de l'Espagne, à la suite d'une opération que l'Iran qualifie d'acte de "piraterie" en haute mer.

"Je le rappelle aux Britanniques: c'est vous qui êtes à l'initiative de l'insécurité et vous en mesurerez les conséquences plus tard", a déclaré mercredi Hassan Rohani lors d'un conseil des ministres.

>> Le détroit d'Ormuz cristallise les tensions entre l'Iran et les Etats-Unis:

Un bateau pétrolier dans le détroit d'Ormuz.
Hamad I Mohammed - Reuters
Forum - Publié le 11 juillet 2019

ats/pym

Publié le 11 juillet 2019 à 08:15 - Modifié le 11 juillet 2019 à 18:53

L'Iran dément

Les Gardiens de la Révolution ont démenti jeudi que des navires iraniens aient tenté de faire stopper le pétrolier britannique,
écrit l'agence de presse iranienne Fars.

La branche navale des Gardiens a indiqué dans un communiqué que ses patrouilleurs n'avaient rien signalé d'anormal. "Au cours des dernières 24 heures, il n'y a pas eu de rencontre avec des navires étrangers, britanniques ou autres", lit-on dans le communiqué.